Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La vie dont nous rêvions
Michelle Sacks  (Editions Belfond)  mai 2019

Michelle Sacks est une jeune auteure qui a grandi en Afrique du Sud. Après avoir écrit un recueil de nouvelles, elle publie aux éditions Belfond son premier roman, La vie dont nous rêvions, un ouvrage envoûtant et ensorcelant, effrayant aussi par certains points qui explore avec virtuosité la complexité de la maternité, de l’infidélité et des mauvaises conduites.

L’ouvrage nous raconte l’histoire de Sam et Merry, un couple de jeunes mariés parents d’un bébé qui ont quitté New-York pour commencer une nouvelle vie dans un cottage en Suède, au cœur de la nature. Tandis que Sam tente de lancer sa carrière de réalisateur, Merry se consacre à ses nouveaux devoirs de mère au foyer.

Derrière ce tableau idyllique, le couple cache de très lourds secrets. Isolée et en proie à la dépression, Merry se sent prisonnière. Elle n’éprouve aucun amour pour son bébé et le néglige dès que Sam a le dos tourné. Ce dernier, lui, se révèle être un personnage tyrannique et menteur.

L’équilibre très relatif de cette famille se retrouve mis à mal par l’arrivée de Francesca, la meilleure amie de Merry. Dans un huis clos étouffant et toxique, l’intrigue se resserre jusqu’à l’horreur suprême.

C’est un roman psychologique terriblement addictif que nous propose Michelle Sacks. On ressort complètement bouleversé de la lecture de cet ouvrage qui, dès les premières pages, nous laisse imaginer un drame en devenir. Le tableau brossé de la famille parfaite au début de l’ouvrage nous laisse deviner que derrière ce vernis de façade se cache d’autres choses. Et c’est l’arrivée de Francesca qui va briser ce vernis de façade.

Toujours se méfier des apparences ! Telle pourrait être la morale de cette histoire proposée par Michelle Sacks.

Avec cet ouvrage particulièrement asphyxiant, Michelle Sacks a construit un triangle amoureux toxique mis en valeur par une construction machiavélique. Les trois personnages sont tour à tour narrateurs et le lecteur ne sait plus qui croire et oscille en permanence entre empathie et aversion. On se prend à détester les personnages décrits par Michelle Sacks, de par leur faços d'être et leurs actions. On a néanmoins une envie terrible de voir jusqu'où ils peuvent aller et c'est bien là la grande force du roman que de réussir à convaincre le lecteur de suivre des êtres détestables.

A l’aide d’une écriture incisive, l’auteur crée au fil des pages un malaise en alourdissant petit à petit la menace qui plane autour de ce trio. Un trio qui s'avère entretenir des relations malsaines et toxiques avec chacun des personnages qui exercent une influence néfaste sur les autres.

La vie dont nous rêvions est donc un ouvrage dérangeant sur la maternité, la violence sourde, la culpabilité, la folie insidieuse et l'amour. Il est un roman parfaitement maîtrisé qui ne vous laissera pas indemne à la fin de la lecture.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Michelle Sacks


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-06-23 :
Malamorte - Antoine Albertini
L'évasion du siècle - Brendan Kemmet
La lame - Frédéric Mars
Avis de décès - Zhou Haohui
La solitude Caravage - Yannick Haenel

• Edition du 2019-06-16 :
Le karaté est un état d'esprit - Harry Crews
Etre soldat de Hitler - Benoît Rondeau
Les deux vies de Sofia - Ronaldo Wrobel
Le rêve de la baleine - Ben Hobson
La Nation armée - André Kaspi
Au péril de la mer - Dominique Fortier
 

• Archives :
La vie dont nous rêvions - Michelle Sacks
Le Chant de l'assassin - R.J. Ellory
Le Maître des Limbes - Olivier Bal
Par-delà nos corps - Bérengère Cournut
Le chef du contre-espionnage nazi parle - Walter Schellenberg
London Nocturne - Cathi Unsworth
Cataractes - Sonja Delzongle
Ponti - Sharlene Teo
3 Heures, Un seul peut survivre - Roslund
Alarm ! Les Allemands face au débarquement des Alliés - Benoit Rondeau
Les sept morts d'Evelyn Hardcastle - Stuart Turton
Dans son silence - Alex Michaelides
Travelling - Christian Garcin & Tanguy Viel
A la droite d'Hitler - Nicolaus Von Below
Sa majesté des ombres - Ghislain Gilberti
Les anges de Babylone - Ghislain Gilberti
Des hommes en noir - Santiago Gamboa
Honorer la fureur - Rodolphe Barry
Après le printemps : une jeunesse tunisienne - Hélène Aldeguer
War is boring - David Axe & Matt Bors
Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918 - Fredman
Toute une vie et un soir - Anne Griffin
Carnets clandestins - Nicolás Giacobone
A jeter sans ouvrir - Viv Albertine
Le sauvage - Guillermo Arriaga
Le cri des corbeaux - Matthieu Parcaroli
Vraie folie - Linwood Barclay
Les feux - Shôhei Ôoka
La bombe humaine - Olivier Barruel
La nuit ne dure pas - Jules Gassot
- les derniers articles (10)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1735)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=