Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Van Gogh et le Japon
David Bickerstaff 

Réalisé par David Bickerstaff. Grande Bretagne. Documentaire. 1h27 (Sortie le 5 juin 2019).

Déjà auteur de nombreux documentaires "didactiques" sur la peinture, dont le magnifique "Degas, une passion pour la perfection", David Bickerstaff récidive avec "Van Gogh et le Japon", une œuvre une nouvelle fois éclairante sur un peintre dont on croit pourtant tout savoir et tout connaître.

Tout commence par un propos de Vincent Van Gogh tenu dans sa correspondance avec son frère Théo, vantant la peinture japonaise dont il vient d'acquérir une série d'estampes : "Leur travail est aussi simple que de respirer".

Dès lors Van Gogh va devenir un "japoniste", à l'instar de bien d'autres impressionnistes (Degas, Manet, Monet...) qui ont beaucoup étudié ce que l'on sait à son époque de "l'art japonais", notamment grâce à Louis Gonse qui lui a consacré la première somme critique.

Possédant une collection de plus de 660 estampes, sans pour autant avoir les moyens d'acquérir les plus célèbres comme celles d'Hiroshige, Van Gogh aura ainsi le loisir de pénétrer à fond l'art de l' "Ukiyo-e". Une peintre japonaise contemporaine, maîtrisant la peinture calligraphique, confirmera combien Vincent avait même acquis la technique pour reproduire les caractères japonais dans ses peintures.

C'est en partant dans le Midi, à Arles, dans un univers apparemment loin des paysages japonais, que Van Gogh va parvenir à fusionner ses nouvelles influences nipponnes avec son propre style en gestation.

Comme d'habitude, David Bickerstaff fournit un travail d'une qualité exceptionnelle, que ce soit en filmant les paysages dans lesquels oeuvrait Van Gogh ou en photographiant sous leurs meilleurs angles les tableaux du génie hollandais.

"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff est autant un plaisir pour les yeux qu'une manière d'apprendre énormément de choses simplement par l'écoute. On verra ainsi comment le peintre angoissé, "border-line", celui qui se mutilera l'oreille, arrive paradoxalement à se nourrir de la sérénité des japonais.

La relation privilégiée Van Gogh-Japon intéresse à juste titre David Bickerstaff : comment durant sa vie le peintre idéalisa un pays qu'il ne connaissait pas, et comment après sa mort un peuple idéalisa un peintre.

On soulignera une fois encore la qualité de cette série "Exhibition on screen" qui renouvelle le documentaire consacré à l'art. Sans chercher une approche savante, elle donne tous les éléments nécessaires pour que le "grand public" s'intéresse aux grands peintres. Elle attise sa curiosité et lui ouvre l'esprit.

"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff peut être vu par tous et notamment pour les collégiens et les lycéens pour qui ces magnifiques vues seront une utile alternative aux jeux vidéos criards et bariolés qui encombrent leur imaginaire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=