Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La lame
Frédéric Mars  (Editions Métropolis)  mai 2019

Encore un excellent thriller proposé par les éditions Métropolis qui prend soin en même temps d’y ajouter une superbe couverture. Cette lame est superbe, son contenu l’est tout autant pour un auteur que je ne connaissais pas, que je découvre et qui s’avère assez fascinant. Fréderic Mars est pourtant l’auteur de nombreux best-sellers. Il a déjà signé des thrillers (que je vais m’empresser d’aller lire) comme Le manuel du serial killer et Les marcheurs. Passionné par le cinéma anglais et la photographie en noir blanc, il se consacre aujourd’hui à l’écriture et c’est tant mieux pour les amateurs de polars.

Pour écrire son thriller, l’auteur s’est appuyé sur des études, des statistiques et des recherches récentes en particulier concernant la démographie et les mouvements migratoires. A partir de cela, Fréderic Mars nous propose un thriller politique d’une grande originalité, particulièrement haletant où les frontières entre le réel et la fiction se brouillent jusqu’à devenir une seule et même piste.

L’histoire débute en 2031 dans les quartiers nord de Marseille au sein de la cité de La Solidarité. L’officier de PJ Simon Mardikian découvre le cadavre ravagé d’une jeune prostituée noire, Joy, alias Queen, sans identité définie. Son enquête sur les réseaux mêlant drogues, migrants et traite d’êtres humains ne fait que commencer.

Le lendemain, à Lagos, capitale économique du Nigéria, dans le bidonville flottant de Makoko, l’instituteur Sékou Williams tient tête au dealer Kaza qui cherche à recruter des revendeurs parmi ses élèves. Mais soudain s’abat une immense vague-submersion, dispersant des milliers de réfugiés à travers le continent africain.

Au même moment, à l’Elysée, le président de la République Bako Jackson annonce sa candidature à sa propre réélection. Il en profite pour dévoiler le renforcement du dispositif Frontex. C’est sa fermeté sur les questions migratoires qui a valu à ce fils de pasteur Nigérian de ravir le pouvoir à l’extrême droite en 2027. A peine a-t-il achevé son allocution qu’on lui annonce la catastrophe climatique de Lagos. Ces trois histoires ne vont pas tarder à se rencontrer, d’une manière qui pourrait bien changer le monde.

Alors voilà, premières impressions à chaud après avoir terminé ce livre de 500 pages : waouh, quel livre, rarement lu un thriller de ce type, une sorte de thriller qui une dimension géopolitique, qui s’appuie sur des prospectives tout en y mêlant de la fiction. L’ensemble est juste génial et tellement haletant qu’on a beaucoup de mal à se séparer du bouquin, pourtant il faut bien dormir de temps en temps.

Le scénario de l’ouvrage est impressionnant, comment un auteur peut-il avoir autant d’imagination tout en restant le plus proche possible de la réalité. Frédéric Mars réussit à créer trois histoires, à trois endroits différents qui se rejoignent autour d’une lame (qui donne le titre à l’ouvrage et sa couverture) qui prend différents sens selon les trois histoires (je vous laisse le soin futurs lecteurs de ce livre de le découvrir).

L’ouvrage de Frédéric Mars ne connaît pas les temps-morts ni les pauses. Ca percute, c’est parfois violent mais jamais gratuit, c’est sans langue de bois ni tabous concernant tous les problèmes de sociétés évoqués comme la prostitution, le trafic de drogues et d’êtres humains. Et au final, cela fait aussi beaucoup réfléchir le lecteur sur l’avenir de notre monde.

Tout est parfaitement construit dans ce livre, parfaitement maîtrisé. Les lieux, les histoires et les personnages assez nombreux se rejoignent justement autour d’une intrigue particulièrement brillante.

Et puis il y a ce final, le dernier quart du livre qui prend un peu plus de 100 pages qui s’avère être un condensé explosif. Tout s’enchaîne pour le plus grand plaisir du lecteur qui, pour le coup, ne se pose plus la question de savoir s'il doit aller dormir ou terminer le livre.

Alors voilà, si vous aimez les thrillers, vous ne pouvez pas passer à côté de cet ouvrage puissant que vous n’oublierez pas.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le manuel du serial killer" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Frédéric Mars


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard
- 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's
- 5 janvier 2020 : 360 jours avant 2021
- 29 décembre 2019 : JOYEUSE ANNEE 2020 !
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=