Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hubert-Felix Thiéfaine
Scandale mélancolique  (RCA / Sony)  octobre 2005

Hubert-Felix Thiéfaine serait-il en train, après presque 30 ans d'une carrière sans faille, d'être remarqué par les médias ? C'est en tout cas ce que l'on peut se dire en le voyant apparaître à la télévision plus souvent que d'habitude (l'un de ses derniers passages concernait son album de 1993, Fragments d'hébétude).

Quitterait-il son statut d'artiste maudit pour entrer dans la lumière du showbiz, comme tiré par les jeunes pousses de la chanson français que peuvent être Cali, Mickey 3D ou encore JP Nataf ? C'est une bonne nouvelle qui risque cependant de peiner certains fans. Comment obtenir des places à ses concerts déjà toujours complets s'il devient médiatiquement en vogue ? Comment se proclamer de l'immense groupe de fans de Thiéfaine qui le suivent depuis des dizaines d'années s'il se met à passer à la radio ?

Bref comme dans tout autre passage de l'ombre à la lumière, les fans égoîstes seront déçus mais des milliers de mélomanes risquent de découvrir l'oeuvre très riche d'un artiste unique. C'est déjà pas si mal !

L'album qui réalise donc l'exploit de faire apparaître le grand monsieur dans les médias s'appelle Scandale mélancolique. S'il contient toujours les textes déchirés et surréalistes qui font le charme du personnage, il se démarque des précédentes productions par de nombreuses collaborations et une musique s'éloignant du classique rock qui lui collait un peu trop à la peau.

Passons directement à la perle de l'album, "Gynecees", splendide duo avec Cali qui parvient à mêler derrière leurs deux voix l'univers poétique de Thiéfaine et la musique entraînante de Cali. Idem pour la "Confession d'un never been" où JP Nataf place un support musical idéal à une chanson dans le plus pur style noir et imagé du chanteur pour un grand moment de l'album ("Ça sent la vieille guenille et l'épicier cafard/dans ce chagrin des glandes qu'on appelle l'amour/où les noirs funambules du vieux cirque barbare/se pissent dans le froc en riant de leurs tours").

La diversité des compositeurs permet même de ravissantes surprises comme "Last exit to paradise" où l'on imaginerait presque une VV de The Kills s'acoquiner avec le franc-comtois ou encore "Télégramme 2003" lorsque les guitares d'Elista se mêlent à une jolie ballade. Michael Furlon lui écrit la musique des "Jardins Sauvages" et Boris Bergman prend même sa plume pour laisser Hubert-Felix chanter pour la première fois un texte offert sur "That angry man on the pier" à la fin de l'opus.

Evidemment certaines chansons sont de trop comme "Le jeu de la folie" et ses insupportables choeurs mais l'ensemble se tient très bien et si l'on peut parfois regretter les portraits de dingues et de paumés qu'il nous offrait il y a bien longtemps, on se réjouit que Thiéfaine soit toujours là, avec sa folie, ses textes uniques et qu'il soit désormais adulé par une nouvelle génération d'artistes et un public toujours fidèle depuis trois décennies.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Hubert-Felix Thiéfaine en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi
Hubert-Felix Thiéfaine en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche

En savoir plus :

Le site officiel de Hubert-Félix Thiéfaine


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 4 octobre 2020 : Triste automne

La culture continue comme elle peut se survivre en cette triste année 2020. Voici nos découvertes de la semaine avec pas mal de chose au théâtre ! quelle joie ! Nous avons aussi réalisé une émission spéciale sur le jeu RIP THEM OFF, le replay, c'est par ici. En route pour le sommaire.

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Du côté de la musique :

"All thoughts fly" de Anna von Hausswolff
"Die, motherfucker ! die !!!" de Apple Jelly
"BT93" de BT93
"Brahms - musique de chambre vol 3 et 4" de Geoffroy Couteau
"Le temps béni de la pandémie" de Les Goguettes (en trio mais à 4)
"Mozart : Betulia liberata" de Les talens Lyriques & Christophe Rousset
"Both at once" de Martin Joey Dine
"Dialogues" de Nicolas Baldeyrou
"Source" de Nubya Garcia
"Glasgow kiss EP" de Shadow of Planes
et toujours :
"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo

Au théâtre :

les nouveautés :
"Vivre" au Théâtre de la Colline
"Exils intérieurs" au Théâtre des Abbesses
"Crésus" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Et le coeur fume encore" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"La loi de la gravité" à la Comédie de Béthune
"Lorsque Françoise paraît" au Théâtre Lepic
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Exécuteur 14" au Théâtre du Rond-Point
"Flagrant déni" au Théâtre de la Huchette
"Toi Tu Tais Toi" au Théâtre Trévise
les reprises :
"En attendant Godot" au Théâtre Essaion
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de ¨Poche-Montparnasse
"Racine par la Racine" au Théâtre Essaion
"Kean" et "La vie devant soi" en tournée
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la rentrée muséale avec :

"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

en salle :
"Yalda, la nuit du pardon" de Massoud Bakhshi
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

"Athènes" de Sonia Darthou et "Le palais d'Orsay" de Hélène Lewandowki
"Le monde des Abberley" de Robert Goddard et "Marilou est partout" de Sarah Elaine Smith
"Marc Aurèle" de Benoit Rossignol
et toujours :
"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 novembre 2020 : Culture Globale
- 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau
- La Mare Aux Grenouilles #15
- 15 novembre 2020 : Novembre à Paris
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=