Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ni Brel Ni Barbara
Théâtre La Tache d'encre  (Avignon)  juillet 2019

Spectacle musical interprété par Laurent Brunetti et Mario Pacchioli dans une mise en scène de Rémi Deval.

Dans le noir, une voix se fait entendre. Dans le noir, une voix se fait entendre. Aigue, belle et puissante. On est très proche de celle de la Dame en Noir.

Pour le noir, le costume y est, les plumes aussi. Mais cette voix est celle d'un jeune homme barbu à son piano, qui semble s'être métamorphosé le temps d'une chanson en celle qu'il honore.

Il est bientôt rejoint par son compagnon de scène. Pas de tenue particulière pour celui-là. Aucun élément de costume qui pourrait vaguement faire penser de près ou de loin au Grand Jacques. Et d'ailleurs ce nouveau venu n'est pas très grand. S'ensuit entre eux un débat enflammé pour décider de la façon de rendre hommage à ces deux monstres sacrés.

Doivent-ils imiter ? Réinterpréter ? Rester fidèle aux artistes ou apporter leurs propres personnalités ? Autant de questionnements qu'ils auront une bonne partie de ce "Ni Brel Ni Barbara" qui immerge le spectateur dans les coulisses de la création et propose de savoureux dialogues entre des personnalités aussi complémentaires qu'originales.

Avec de vraies phrases prononcées par Barbara ou Brel, Laurent Brunetti (au texte) et Mario Pacchioli (à la musique) tracent rapidement entre ces figures des évidentes parallèles. Le duo Les Monsieur Monsieur émerveille par sa justesse et sa grande spontanéité.

Doués d'une technique irréprochable et d'un sens aigu de l'interprétation, les deux compères jouent avec générosité de leur opposition et s'en amusent. Ils iront même jusqu'à s'échanger les chansons de l'une et de l'autre. Ou les faire se répondre.

Mis en scène avec sobriété par Rémi Deval et en lumière avec goût par Emilie Bourdellot, les Suisses, sans chercher l'épate provoquent d'autant plus d'adhésion par leur sensibilité et leur naturel.

Avec coeur et sincérité, ils offrent aux spectateurs conquis une heure de pur bonheur, de la drôlerie à l'émotion. Une vraie bulle de rêve où les ombres de Brel et de Barbara planent tout le temps sur la salle.

Une performance que le public, euphorique, salue debout.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=