Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Oeuf dure
Rémi Lange  août 2019

Réalisé par Rémi Lange. France. Comédie. 1h53 (Sortie le 28 août 2019). Avec Rémi Lange, Adriano Dafy, Magali Le Naour-Saby, Antoine Janot, Vassia Chavaroche, Karim Rollamallah, Kathy Le Naour-Saby et Jérôme-Ramses Garcia de la Torre.

Troisième volet de son journal filmé, après "Omelette" et "Les Yeux Brouillés", "L'Oeuf dure" de Rémi Lange n'est pas ce que certains appelleraient un "OVNI filmique". Au contraire, le cinéaste poursuit une œuvre libre, consciente et cohérente où il fait de film en film de l'autofiction un art à part entière.

Plus proche de Joseph Morder que d'Alain Cavalier, le travail de Rémi Lange, jamais bavard, jamais sentencieux, toujours jouissif dans ses obsessions comme dans ses digressions, est d'abord synonyme de plaisir pour le spectateur.

Même si l'on n'est ni gay ni vraiment gay friendly et qu'on se fout totalement de la PMA,de la GPA, acronymes dont on serait incapable de traduire chaque lettre en mot, on se sent tout de suite en empathie avec le héros-réalisateur.

On lui pardonne toutes ses contradictions, comme quand il annonce qu'il va faire un film où on ne le verra pas... alors que, finalement, on le verra constamment sur l'écran.

Tête rasée, ce pré-quinquagénaire arbore toujours un sourire, joue plutôt bien son propre rôle avec ses hauts et ses bas et parvient à une vérité qu'on ne lui contestera pas : "Je suis peut-être au fond de moi un grand comique".

Grand comique ? En tout cas, un grand espiègle qui trouve en Dino, Adriano Dafy, garçon d'une vingtaine d'années, un alter ego lui aussi très rigolo. Alors qu'il prépare un long métrage – une fiction classique avec Arielle Dombasle –, Rémi Lange auditionne des jeunes hommes pour un rôle important.

Surgit alors comme une évidence, Dino-Adriano, métis au physique logiquement de Daffy Duck qui va devenir son petit ami et bien plus : le moteur de "L'Oeuf dure".

C'est lui qui le convainc d'entrer dans la "modernité homosexuelle", de ne plus appartenir à la génération qui vit avec la peur du sida au ventre pour rejoindre la sienne, celle qui veut des enfants, et plutôt faits à l'ancienne, des "œufs frais de poule". Il faudra donc trouver la femme porteuse et lui faire un enfant.

Pour compliquer les choses, la candidate retenue est une actrice infirme moteur cérébral, Magali Naour-Saby, que l'on a vu dans "Indésirables" de Philippe Barassat. Un sacré bout de petite femme "libre et intrépide" comme elle le proclame.

Déterminée, les idées arrêtées et la langue bien pendue, elle entre dans le jeu avant tout pour jouer la comédie et c'est peu dire qu'elle est, nonobstant son handicap, une excellente actrice.

Enfermés dans une maison pour accomplir le grand dessein, Rémi et Magali, vont surtout beaucoup discuter et raisonner sur leurs mutuelles conditions.

Placé sous l'égide de "L'art d'aimer" d'Ovide, ce journal filmé est l'occasion de rebattre les cartes de la question amoureuse et de proposer au spectateur complice des pistes pour lui aussi se questionner.

Film qui ne cesse de se faire en se défaisant, "L'Oeuf dure" de Rémi Lange est une œuvre plein d'amour et d'humour. Jamais dans la caricature, toujours léger, il mérite une attention particulière d'autant plus qu'on se sent bien dans ce cinéma sans concessions.

L'auteur de "Le Chanteur" attend les fonds nécessaires pour revenir à la fiction proprement. On lui souhaite d'y parvenir rapidement... mais sans pour cela abandonner ce "journal filmé" fourmillant de pensées brillantes et de petites intentions touchantes.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux
- 24 novembre 2019 : Black Friday culturel
- 17 novembre 2019 : 4 ans déjà
- 10 novembre 2019 : Non à la morosité
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=