Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tempête pour les morts et les vivants
Charles Bukowski  (Editions Au Diable Vauvert)  août 2019

En 2017, les Editions Au Diable Vauvert ont publié sous le titre "Charles Bukowski - Sur l'écriture" un excellent florilège thématique de la correspondance inédite de Charles Bukowski composé par le traducteur américain Abel Debritto qui traitait de l'acte d'écriture bukowskien.

En 2019, elles réitèrent avec "Tempête pour les vivants et les morts", une anthologie poétique du même auteur résultant d'un conséquent travail de compilation de poèmes non rassemblés et inédits, parfois publiés dans des zines confidentiels qui fait office de complètement.

Dans ces poèmes en prose qui, bien évidemment s'affranchissent tant des règles de l'art poétique que de celles de la typographie, se retrouvent tout aussi à l'évidence les fondamentaux de ce graphomane compulsif qui a porté à son acmé l'autofiction de soi et la mythification de l'anti-héros version gros dégueulasse misérabiliste et artiste maudit cependant en quête de reconnaissance pour devenir une icone littéraire.

Car quand Charles Bukowski, alias Hank, Buk et Chinaski, ne vaque pas à ses occupations favorites et addictives largement célébrées ("Les jours de gloire", "Pars avant le soleil", "Accro au cheval", "Une longue et chaude journée au champ de courses") qui en font un pilier de bar et de champs de course, et éventuellement le sexe, il est accroché à sa Remington sur laquelle il tape comme un fou furieux, mégot au bec et bouteille de vin à proximité, à l'instar de son autoportrait dessiné à l'instar de ses autres dessins qui ponctuent l'ouvrage.

Entre deux dessins révélateurs, Bukowski la tête dans les étoiles mais avec cigarette et bouteille à la main qui ouvre le bal et celui épilogue dans lequel un personnage gigantesque tance "manu militari" Bukoswki d'un "You're a bad boy Bukowski !" qui rétorque "I'm try harder", l'opus regroupe, sans linéarité chronologique, les stances de quatre décennies.

Et jaillissent des écrits impulsifs, tels des jets vomitifs d'après nuit éthylique.

Sur la fascination pour l'écriture et les mots ("La seule vie"), les choses de la vie et la marginalité, comme le royaume des cloches qu'il connaît bien avec les nuits passées dans les refuges ("55 lits dans la même direction"), ses bêtes noires ("Henry Miller et Burroughs") et ses proches, de son père cruel et sadique ("Cher vieux papa", "Mon Amérique 1936") à sa fille ("Conversation téléphonique avec ma fille de 5 ans à Garden Grove") en passant par ses amis ("Tous mes amis").

Il écrit aussi des fulgurances commémoratives sur la mort de l'actrice Jane Mansfield ("Comme ça"), de l'écrivain John Steinbeck ("Ainsi va la vie") et du critique Ezra Pound ("La mort d'Ezra".

Puis, soudain, au détour d'une page, il se fait romantique et élégiaque pour célébrer les délices érotiques ("Chanson d'amour"), l'amour et sa dernière épouse, Linda Lee, muse et indéfectible compagne de biture ("Miroir").

Bien sûr, il est son meilleur sujet d'inspiration avec une fausse commisération ("J'étais de la merde") allant jusqu'à s'envisager comme un tiers ("Un poème pour moi-même").

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-09-15 :
Un autre tambour - William Melvin Kelley
Les altruistes - Andrew Ridker
Week-end à New York - Benjamin Markovits
Les yeux fumés - Nathalie Sauvagnac
Ici seulement nous sommes uniques - Christine Avel
Un mariage américain - Tayari Jones

• Edition du 2019-09-08 :
Le dernier grenadier du monde - Bakhtiar Ali
Les opérations extraordinaires de la Seconde Guerre mondiale - Claude Quétel
Autoportrait d'une vie heureuse - Ingo Schulze
Le siècle des dictateurs - Sous la direction d'Olivier Guez
Conversations entre amis - Sally Rooney
Les Réfugiés - Viet Thanh Nguyen
 

• Archives :
La rentrée Littéraire 2019 - Tour d'horizon de la rentrée
Dégels - Julia Phillips
De l'autre côté, la vie volée - Aroa Moreno Duran
Zébu Boy - Aurélie Champagne
Tous tes enfants dispersés - Beata Umubyeyi Mairesse
Ici tout est encore possible - Gianna Molinari
Mon territoire - Tess Sharpe
Tempête pour les morts et les vivants - Charles Bukowski
Les liens - Domenico Starnone
Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - Jean-Paul Dubois
Kintu - Jennifer Nansubuga Makumbi
L'été meurt jeune - Mirko Sabatino
Civilizations - Laurent Binet
Baïkonour - Odile d'Oultremont
Ce qu'elles disent - Miriam Toews
Où bat le coeur du monde - Philippe Hayat
Cent millions d'années et un jour - Jean-Baptiste Andrea
Cavalier seul - Fred & Nat Gévart
Chaque fidélité - Marco Missiroli
Une joie féroce - Sorj Chalandon
Une bête au paradis - Cécile Coulon
Back up - Paul Colize
La grande escapade - Jean-Philippe Blondel
Un peu de nuit en plein jour - Erik L'Homme
Koba - Robert Littell
Le voleur d'eau - Claire Hajaj
UK serial Killers - Emily Tibbatts
Paix en guerre - Ronan Farrow
Modus Operandi : La secte du Serpent - Nathalie Cohen
Les violents de l'automne - Philippe Georget
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1795)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=