Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mon territoire
Tess Sharpe  (Editions Sonatine)  août 2019

Rentrée littéraire chez Sonatine que l’on retrouve avec un plaisir autour du nouvel ouvrage de Tess Sharpe intitulé mon territoire. Tess Sharpe est la fille d’un couple de punks, elle vit dans les forêts du Nord de la Californie, est l’auteure de romans pour adultes et adolescents. Son dernier ouvrage a recu une critique dithyrambique d’un auteur que nous aimons beaucoup sur Froggy’s delight, un certain David Joy. Il nous annonce une ballade époustouflante par une voix que l’on n’oubliera jamais ! Dont acte, je me suis lancé dans la lecture de Mon territoire sur les conseils avisés de l’ami Joy.

L’ouvrage nous raconte l’histoire d’une certaine Harley McKenna. A huit ans, celle-ci a assisté à la mort violente de sa mère. Au même âge, elle a vu son père, Duke, tuer un homme. Rien de très étonnant de la part de ce baron de la drogue, connu dans tout le nord de la Californie pour sa brutalité, qui élève sa fille avec l’ambition qu’elle lui succède.

Adolescente, Harley s’occupe du Ruby, un foyer pour femmes en détresse installé dans un motel, fondé des années plus tôt par sa mère. Victimes de violence conjugale, d’addictions diverses, filles-mères, toutes s’y sentent en sécurité, protégées par le nom et la réputation de la famille McKenna.

Mais le jour où une des pensionnaires du Ruby disparait, Harley, en passe de reprendre les rênes de l’empire familial, décide de faire les choses à sa manière, même si elle doit, pour cela, quitter le chemin qu’on a tracé pour elle.

Vous l’avez donc compris, Tess Sharpe et les éditions Sonatine ne nous proposent pas un thriller mais un roman de haute volée avec du sang et des larmes et on comprend très vite pourquoi il a touché David Joy. L’histoire est écrite à la première personne, la narratrice étant Harley, cette jeune femme complexe qui vit dans un univers masculin fait de brutalité.

Elle nous est racontée autour de deux temporalités qui s’alternent le long de l’ouvrage avec des passages concernant le passé de Harley et d’autres concernant son présent et les luttes de pouvoir. Grâce à son passé qui nous est dévoilé, on apprend comment la jeune femme s’est construite, l’univers dans lequel elle vivait et avec le présent on suit alors son évolution après la disparition des pensionnaires.

Passé et présent se dévoilent alors pour le lecteur avec rythme, ce qui pour le coup pourrait rapprocher l’ouvrage d’un très bon thriller qui voit les pages défiler avec frénésie. Les 550 pages de l’ouvrage s’avalent à grande vitesse, on se retrouve happé par l’histoire de cette femme, par son parcours lié à un double héritage, celui d’un père qui lui impose une éducation particulière bercée d’amour et celui d’une mère, disparue dans une explosion qui s’occupait de femmes battues. Arrivé au bout du livre, un twist final incroyable qui nous laisse ébahi, confirmant qu’on a dans les mains un très grand ouvrage.

Mon territoire, du moins celui de la terrible Harley Mc Kenza, est un roman intense, qui va vous remuer les tripes, à coup de sang et de larmes, un livre éprouvant, dans le bon sens du terme, que l’on ne risque pas d’oublier de sitôt.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tess Sharpe


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Les lumières de Niterói - Marcello Quintanilha
Apaiser Hitler - Tim Bouverie
Ted - Grand froid - Pierre Rehov - Cyril Carrère
Undercover - Amaryllis Fox
Préférer l'hiver - Aurélie Jeannin
La résurrection de Joan Ashby - Cherise Wolas
L'odysée du plastique - Eric Loizeau

• Edition du 2020-02-09 :
Alt-Life - Joseph Falzon & Thomas Cadène
L'homme qui n'est jamais mort - Olivier Margot
Ce qui est nommé reste en vie - Claire Fercak
La chute - Jacques Ravenne
Dévorer les ténèbres - Richard lloyd Parry
Il est juste que les forts soient frappés - Thibault Bérard
Le livre de Sarah - Scott McClanahan

• Edition du 2020-02-02 :
Comment le roi a perdu la tête - Ville Ranta
Basse naissance - Kerry Hudson
Et Mara ferma les yeux - Denis Jeambar
La Cité de Feu - Kate Mosse
Les sables de l'empereur - Mia Couto
La Septième Croix - Anna Seghers
 

• Archives :
Trois jours d'amour et de colère - Edward Docx
Le ciel à bout portant - Jorge Franco
Le prix de la démocratie - Julia Cagé
Les rues bleues - Julien Thèves
Les champs de la Shoah - Marie Moutier-Bitan
Nul si découvert - Valérian Guillaume
Et toujours les Forêts - Sandrine Collette
Victime 55 - James Delargy
Sugar Run - Mesha Maren
De Gaulle, portrait d'un soldat en politique - Jean-Paul Cointet
Sauf que c'étaient des enfants - Gabrielle Tuloup
Lake Success - Gary Shteyngart
Celle qui pleurait sous l?eau - Niko Tackian
Sang chaud - Kim Un-Su
Je suis le fleuve - T. E. Grau
La prière des oiseaux - Chigozie Obioma
Un millionaire à Lisbonne - J.R. Dos Santos
La Séparation - Sophia de Séguin
Juste une balle perdue - Joseph d'Anvers
Sukkwan Island - David Vann
Otages - Nina Bouraoui
Un art de vivre à Paris - France de Griessen
On ne meurt pas d'amour - Géraldine Dalban-Moreynas
La fabrique du crétin digital : Les dangers des écrans pour nos enfants - Michel Desmurget
Jacobins ! - Alexis Corbière
Le ghetto intérieur - Santiago H. Amigorena
Nino dans la nuit - Capucine & Simon Johannin
Nuit d'épine - Christiane Taubira
La Wehrmacht, la fin d'un mythe - Jean Lopez
Secret de Polichinelle - Yonatan Sagiv
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1920)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=