Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tous tes enfants dispersés
Beata Umubyeyi Mairesse  (Editions Autrement)  août 2019

Quelques semaines après avoir lu un superbe ouvrage de Yoan Smadja, qui avait comme toile de fond le Rwanda, me voilà de nouveau amener à découvrir un nouvel ouvrage sur un drame dont se sont emparés de nombreux écrivains, le génocide Rwandais.

Ici, c’est une auteure que je découvre, Beata Umubyeyi Mairesse qui nous propose un magnifique ouvrage  d’un peu plus de 200 pages, intitulé Tous tes enfants dispersés. L’auteure est née à Butare au Rwanda en 1979. Elle est arrivée en France en 1994 après avoir survécu au génocide des Tutsi. Elle est l’auteure de recueil de nouvelles qui ont reçu de nombreux prix.  Avec son dernier roman, elle s’interroge sur la possibilité de réparer l’irréparable et sur celle de pouvoir rassembler ceux que l’histoire a dispersés.

Blanche est rwandaise, elle vit à Bordeaux après avoir survécu au génocide des Tutsi de 1994. Elle a construit sa vie en France, autour de son mari et de son garçon métis, Stockely. Mais après des années d’exil, quand Blanche rend visite à sa mère Immaculata, la mémoire douloureuse refait surface. Toutes deux pourront-elles se parler, se pardonner, s’aimer à nouveau ? Stockely, lui, pris entre deux pays, veut comprendre d’où il vient.

C’est donc un roman polyphonique à trois voix, couvrant trois générations que nous propose l’auteur. L’ouvrage constitué de courts chapitres qui portent le nom de celui qui s’exprime, à savoir, Blanche, Immaculata ou Stockely nous permet de rentrer dans l’histoire de cette famille touchée par le génocide Rwandais et de mettre en lumière les traumatismes qu’il provoque. Le roman qui se déroule entre la France et le Rwanda permet à chaque personnage de mieux appréhender l’histoire de l’autre pour pouvoir aboutir, peut-être, à reconstruire une famille que le génocide a brisée.

L’ouvrage brasse de nombreux thèmes qui sont brillamment exposés. Il nous parle des relations mère-fille, de la culpabilité et de l’exil, du deuil aussi et du pardon. Le livre est merveilleusement bien écrit, fait preuve d’une sensibilité impressionnante pour nous révéler une ode aux mères persévérantes, à la transmission et à la pulsion de vie qui anime chacun d’entre nous.

Tous tes enfants dispersés fait partie de ces ouvrages qui ne peuvent laisser insensible le lecteur. Avec cet ouvrage, Beata Umumbyeyi Mairesse signe un sublime premier roman autour de l’identité, du pardon et de la construction de soi, symbolisé par trois personnages attachants qui font partie de la même famille.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-09-15 :
Un autre tambour - William Melvin Kelley
Les altruistes - Andrew Ridker
Week-end à New York - Benjamin Markovits
Les yeux fumés - Nathalie Sauvagnac
Ici seulement nous sommes uniques - Christine Avel
Un mariage américain - Tayari Jones

• Edition du 2019-09-08 :
Le dernier grenadier du monde - Bakhtiar Ali
Les opérations extraordinaires de la Seconde Guerre mondiale - Claude Quétel
Autoportrait d'une vie heureuse - Ingo Schulze
Le siècle des dictateurs - Sous la direction d'Olivier Guez
Conversations entre amis - Sally Rooney
Les Réfugiés - Viet Thanh Nguyen
 

• Archives :
La rentrée Littéraire 2019 - Tour d'horizon de la rentrée
Dégels - Julia Phillips
De l'autre côté, la vie volée - Aroa Moreno Duran
Zébu Boy - Aurélie Champagne
Tous tes enfants dispersés - Beata Umubyeyi Mairesse
Ici tout est encore possible - Gianna Molinari
Mon territoire - Tess Sharpe
Tempête pour les morts et les vivants - Charles Bukowski
Les liens - Domenico Starnone
Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - Jean-Paul Dubois
Kintu - Jennifer Nansubuga Makumbi
L'été meurt jeune - Mirko Sabatino
Civilizations - Laurent Binet
Baïkonour - Odile d'Oultremont
Ce qu'elles disent - Miriam Toews
Où bat le coeur du monde - Philippe Hayat
Cent millions d'années et un jour - Jean-Baptiste Andrea
Cavalier seul - Fred & Nat Gévart
Chaque fidélité - Marco Missiroli
Une joie féroce - Sorj Chalandon
Une bête au paradis - Cécile Coulon
Back up - Paul Colize
La grande escapade - Jean-Philippe Blondel
Un peu de nuit en plein jour - Erik L'Homme
Koba - Robert Littell
Le voleur d'eau - Claire Hajaj
UK serial Killers - Emily Tibbatts
Paix en guerre - Ronan Farrow
Modus Operandi : La secte du Serpent - Nathalie Cohen
Les violents de l'automne - Philippe Georget
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1795)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=