Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une joie secrète
Jérôme Cassou  septembre 2019

Réalisé par Jérôme Cassou. France. Documentaire. 1h10 (Sortie le 11 septembre 2019). Avec Nadia Vadori-Gauthier.

Avec "Une joie secrète" de Jérôme Cassou, on pourrait faire la plus laconique des chroniques en résumant ce film qui donne le moral, la pêche et bien plus encore : "Elle danse".

Car, depuis janvier 2015, la chorégraphe Nadia Vadori-Gauthier se filme tous les jours dans une performance intitulée "Une minute de danse par jour" et opportunément sous-titré "un acte de résistance poétique".

Quand le 7 janvier 2015 a eu lieu la fusillade meurtrière à Charlie-Hebdo suivie de celle de l'Hyper Casher, Nadia Vadori Gauthier a voulu faire quelque chose. Quelque chose de positif et d'artistique, quelque chose d'insensé pour s'opposer aux tueurs.

Comme elle était danseuse, elle a choisi de créer une chorégraphie nouvelle tous les jours et de les interpréter en tous lieux, et principalement dans les rues, pour se soumettre au hasard, aux aléas des rencontres et surtout pour ne pas laisser aux terroristes le monopole de la surprise urbaine. Pour immortaliser son entreprise, elle poserait sa petite caméra Sony par terre, face à elle,et donnerait aussitôt à voir aux internautes le résultat de cet exercice de style et de liberté.

Cela fait ainsi quatre années depuis le 14 janvier 2015 qu'elle arpente les rues parisiennes et d'ailleurs, seule ou avec d'autres, car la loi majeure qui la guide est que tout est possible. Avec sa danse qui surprend ou provoque, étonne et amuse, elle enchante et réenchante cette ville de grande solitude, meurtrie avec Charlie et le Bataclan.

Ce qui sidère maintenant, et dont on a un aperçu dans "Une joie secrète" de Jérôme Cassou, c'est le nombre de vidéos tournées et son corollaire, la capacité de Nadia Vadori Gauthier de se renouveler sans cesse, de ne jamais produire la même danse, d'être à la fois opportuniste et hors du temps.

Le cinéaste a choisi de montrer quelques dizaines de vidéos et Nadia, petit blonde joviale, d'emblée sympathique à la quasi-unanimité des personnes qu'elle croise, en embarque énormément dans sa folie douce. Sans être grandiloquent, on peut affirmer qu'elle transmet instantanément de la joie et du bonheur à tous ceux qui entrent dans le cadre de sa DV.

En outre, ce qu'elle produit est de grande qualité sans être primaire. Elle donne à voir à ses contemporains un peu de la beauté du monde, prouve qu'il est encore possible de faire sourire ces blasés de Parisiens.

Auteure de plus de 1500 vidéos, elle a bâti une œuvre colossale, un monument de moments qui en diront long plus tard sur les années 2015-... et qui aurait bien plu à Georges Perec. Il suffit pour s'en convaincre de regarder ce qu'elle a filmé un samedi de novembre 2015 pendant une manifestation de Gilets jaunes où la police n'y allait pas de main morte question lacrymogènes...

"Une joie secrète" de Jérôme Cassou n'a pour prétention que de mettre en vedette une jeune femme malicieuse dont on aimerait partager les valeurs, parmi lesquels un optimisme sans failles et un amour débordant des autres.

Le résultat est réussi au-delà des espérances du réalisateur : les trop courtes soixante-dix minutes qu'il fait passer en compagnie de Nadia Vadori-Gauthier rechargent tous les cerveaux raplaplas et donnent une envie irrésistible de danser et de crier, ne serait-ce qu'un bref instant avant de se reprendre, que la vie est belle !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Les Films - Février 2020
Sortilège - Ala Eddine Slim
Les Vertes Années - Paulo Rocha

• Edition du 2020-02-09 :
Deux - Filippo Meneghetti
Un divan à Tunis - Manele Labidi

• Edition du 2020-02-02 :
La Dernière vie de Simon - Léo Karmann
 

• Archives :
Botero - Don Millar
Mission Yéti - Pierre Gréco et Nancy Florence Savard
Le Réseau Shelburn - Nicolas Guillou
Les Bostoniennes - James Ivory
Barthes* - Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
Les Films - Janvier 2020
Les Siffleurs - Corneliu Porumboiu
A vrai dire - Théâtre du Gymnase
Cunningham - Alla Kovgan
L'Equilibrio - Vincenzo Marra
Jésus - Hiroshi Okuyama
The Lighthouse - Robert Eggers
Les Films - Décembre 2019
La Vie invisible d'Euridice Gusmao - Karim Aïnouz
Fenêtre sur cour - Alfred Hitchcock
Kanal - Andrzej Wajda
Le Roi d'Ici - Avénarius d’Ardronville
Institut Benjamenta - Timothy et Stephen Quay
Moonrise - Frank Borzage
L'Incinérateur de cadavres - Juraj Herz
Les Eblouis - Sarah Suco
Noura rêve - Hinde Boujemaa
Countdown - Justin Dec
Les Films - Novembre 2019
Furie - Olivier Abbou
Adults in the room - Constantin Costa-Gavras
Chichinette, ma vie d'espionne - Nicola Alice Hens
Au bout du monde - Kiyoshi Kurosawa
Les Chemins de la haute ville - Jack Clayton
Little Monsters - Abe Forsythe 
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (18)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1521)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=