Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une joie secrète
Jérôme Cassou  septembre 2019

Réalisé par Jérôme Cassou. France. Documentaire. 1h10 (Sortie le 11 septembre 2019). Avec Nadia Vadori-Gauthier.

Avec "Une joie secrète" de Jérôme Cassou, on pourrait faire la plus laconique des chroniques en résumant ce film qui donne le moral, la pêche et bien plus encore : "Elle danse".

Car, depuis janvier 2015, la chorégraphe Nadia Vadori-Gauthier se filme tous les jours dans une performance intitulée "Une minute de danse par jour" et opportunément sous-titré "un acte de résistance poétique".

Quand le 7 janvier 2015 a eu lieu la fusillade meurtrière à Charlie-Hebdo suivie de celle de l'Hyper Casher, Nadia Vadori Gauthier a voulu faire quelque chose. Quelque chose de positif et d'artistique, quelque chose d'insensé pour s'opposer aux tueurs.

Comme elle était danseuse, elle a choisi de créer une chorégraphie nouvelle tous les jours et de les interpréter en tous lieux, et principalement dans les rues, pour se soumettre au hasard, aux aléas des rencontres et surtout pour ne pas laisser aux terroristes le monopole de la surprise urbaine. Pour immortaliser son entreprise, elle poserait sa petite caméra Sony par terre, face à elle,et donnerait aussitôt à voir aux internautes le résultat de cet exercice de style et de liberté.

Cela fait ainsi quatre années depuis le 14 janvier 2015 qu'elle arpente les rues parisiennes et d'ailleurs, seule ou avec d'autres, car la loi majeure qui la guide est que tout est possible. Avec sa danse qui surprend ou provoque, étonne et amuse, elle enchante et réenchante cette ville de grande solitude, meurtrie avec Charlie et le Bataclan.

Ce qui sidère maintenant, et dont on a un aperçu dans "Une joie secrète" de Jérôme Cassou, c'est le nombre de vidéos tournées et son corollaire, la capacité de Nadia Vadori Gauthier de se renouveler sans cesse, de ne jamais produire la même danse, d'être à la fois opportuniste et hors du temps.

Le cinéaste a choisi de montrer quelques dizaines de vidéos et Nadia, petit blonde joviale, d'emblée sympathique à la quasi-unanimité des personnes qu'elle croise, en embarque énormément dans sa folie douce. Sans être grandiloquent, on peut affirmer qu'elle transmet instantanément de la joie et du bonheur à tous ceux qui entrent dans le cadre de sa DV.

En outre, ce qu'elle produit est de grande qualité sans être primaire. Elle donne à voir à ses contemporains un peu de la beauté du monde, prouve qu'il est encore possible de faire sourire ces blasés de Parisiens.

Auteure de plus de 1500 vidéos, elle a bâti une œuvre colossale, un monument de moments qui en diront long plus tard sur les années 2015-... et qui aurait bien plu à Georges Perec. Il suffit pour s'en convaincre de regarder ce qu'elle a filmé un samedi de novembre 2015 pendant une manifestation de Gilets jaunes où la police n'y allait pas de main morte question lacrymogènes...

"Une joie secrète" de Jérôme Cassou n'a pour prétention que de mettre en vedette une jeune femme malicieuse dont on aimerait partager les valeurs, parmi lesquels un optimisme sans failles et un amour débordant des autres.

Le résultat est réussi au-delà des espérances du réalisateur : les trop courtes soixante-dix minutes qu'il fait passer en compagnie de Nadia Vadori-Gauthier rechargent tous les cerveaux raplaplas et donnent une envie irrésistible de danser et de crier, ne serait-ce qu'un bref instant avant de se reprendre, que la vie est belle !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=