Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - jeudi 22 août
Prince Miiaou - Julia Jacklin - Clara Luciani - Patti Smith - Jeanne Added  (Aérodrome Guéret-Saint Laurent)  22 au 24 août 2019

Jour 1 : Girl power !

Oserai-je dire que je l'ai attendue tout l'été, cette "première", comme on dit au théâtre, du Check-In Party ? A tel point que l'arrivée se fait langoureuse – lire : interminable. Je n'égrènerai pas ici les failles (microscopiques, pour un premier acte) qui ont entaché l'ouverture du rideau car il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions. 

Car mon live report pourrait s'arrêter là. Car ensuite : rien à déclarer. Rien à reprocher. Tout à accueillir et à prendre. A commencer par ce Prince Miiaou qui sort subitement les griffes, devant un public miaulant de plaisir – au sens propre, si si. Ouvrir un festival n'est pas tâche aisée : les regards s'échangent entre Maud-Elisa Mandeau et Norbert Labrousse, qui en disent long sur ce mélange d'angoisse et de plaisir qui va faire toute la saveur de ce set pour tout dire bluffant, atypique, musicalement ingénieux, émotionnellement puissant et parfaitement à sa place pour fermer les yeux, se dire "on y est", et crier "Victoire" - un joli nom d'album à écouter en boucle, non ?

 

Après la fougue et la détresse, le doute et le cri, passons au calme olympien et impérial de Julia Jacklin et sa folk aussi lancinante que parfaitement juste – mention spéciale à la pureté cristalline et inégalée de la voix. Un grand moment de musique, indéniablement, durant lequel, on ne se refait pas, l'ennui pointe quand même bien souvent le bout de son nez. A l'écoute, le dernier album de Julia Jacklin, Crushing, est une pépite, mais scéniquement... 

La grande question du soir, qui taraude les festivaliers pourtant enchantés, sera de savoir si Clara Luciani, dont La grenade explose depuis des semaines les charts radiophoniques, était sincère. Parce que oui, Clara Luciani a fait un show plaisant, virtuose quand il s'est agi de chanter "Drôle d’époque" seule et donc sans filet, populaire en faisant chanter son public en lui lançant des "Fleurs", intime entre les morceaux dont on connaît désormais l'histoire, solide dans sa relation à ses musiciens, décalé aussi grâce à sa posture de grande fille souple et disco. Tout est peut-être "sprezzatura", c'est-à-dire apparences et travail pour donner l'illusion de la facilité et de la sympathie : j'ai personnellement voté pour la sincérité, adhérant pleinement au velours et à la suavité de la voix.

Comment une légende entre en scène ? Avec un bonnet, et un grand sourire, s'il s'agit de Patti Smith. La prêtresse commence par un salutaire "People have the power", enchaîne en critiquant violemment un certain président américain ("fucking idiot"), éructe un incontournable "I'm free to do what I want", puis nous engage à prier pour la forêt amazonienne, avant de commencer "To walk on the wild side". Pas de répit donc, ni pour Patti Smith ni pour le public, dans un état d'affolement qui en dit long sur son plaisir de danser et chanter sur des tubes, mythiques, encore et encore, de cette reprise de Neil Young, "After the gold rush" à ce final explosif avec "Gloria". En passant, merci au service "comm'" du Check-In Party qui a négocié âprement notre présence dans le pit – même s'il fallait choisir un côté, dont on espère toujours qu'il soit le bon.

Fallait-il programmer quelqu'un d'autre, et ce même s'il s'agit de Jeanne Added, après Patti Smith ? Pas sûre. Le public s'effiloche, ou reste gonflé d'énergie par le set précédent, si bien qu'il se révèle pas vraiment réceptif à ce qui se passe sur scène lors des premiers morceaux. Le set se montre très bien rôdé, très électro (un peu trop aussi, à chacun son virage musical), et le rapport à la danse qui habite le concert rappelle immanquablement la relation au corps de Chris. Beaucoup de présence, une voix parfaite, on ne peut rien reprocher à Jeanne Added qui ferme admirablement cette journée.

 

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Check-In Party
Le Facebook du Festival Check-In Party

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=