Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'âge d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner
Musée du Luxembourg  (Paris)  Du 11 septembre 2019 au 16 février 2020

Le Musée du Luxembourg propose une exposition dédiée à "L'âge d'or de la peinture anglaise" qui, sous-titrée "De Reynolds à Turner", embrasse la période 1760-1820 au cours de laquelle se sont dégagés une volonté nationale et des talents pour la construction d'une école picturale anglaise retraçant les particularismes insulaires.

Et également, de manière plus prosaïque, d'intéresser les mécènes et les collectionneurs établis tournés vers la production picturale étrangère et de susciter la clientèle de la bourgeoisie enrichie par le développement économique.

Elle a été élaborée à partir des chefs-d’oeuvre de la Tate Britain sous le commissariat de Martin Myrone, conservateur en chef audit musée, et Cécile Maisonneuve, conseiller scientifique à la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais, qui en ont sélectionné un florilège, au demeurant de toiles rarement présentées en France, constituant un panorama représentatif tant des peintres de renom de ce temps que de leur traitement original des grands sujets de la peinture.

Et elle se déploie un parcours en sept sections ordonnées autour des genres picturaux dans une adéquate scénographie s'inspirant de l'architecture d'intérieur des grandes demeures anglaises conçue par Jean-Paul Camargo.

L'âge d'or de la peinture anglaise : "de la grandeur, du picturesque et du sublime"

Les bornes chronologiques correspondent au règne du roi George III, protecteur des arts, qui, dans le cadre de cette quête d'une identité picturale britannique ambitionnant une esthétique nouvelle, connut la création de la Royal Academy of Arts, le British Museum fondé en 1753 devevenant un musée d'art, la naissance de sociétés d'artistes et l'organisation d'expositions publiques d’artistes vivants.

La monstration est introduite par une mise en résonance, dans le genre alors en vogue du portrait, des oeuvres présentées en miroir des deux maîtres du temps et de la même génération, et tous deux sous influence vandyckienne, Joshua Reynolds d'obédience académique et Thomas Gainsborough à d'une belle liberté de touche.

Ces "précurseurs" vont fixer la ligne d'horizon de l'ambition affichée d'instaurer une peinture anglaise partagée par les peintres disciples, rivaux ou dissidents tels George Romney, Gilbert Stuart, Johan Zoffany et Francis Cotes.

Outre la représentations qui ressortent au portrait aimable, les scènes de genre retracent de manière heureuse et idyllique la vie quotidienne des familles aisées, ce que les commissaires qualifient d'"images d'un entre-soi", telles celles de de John Hoppner, Joseph Wright of Derby et Francis Cotes.

Ces portraits de groupe connaîtront le succès en tant que "conversation pieces" dans un format resserré tout comme les portraits d'enfants "doux chérubins" de Francis Wheatley et Johan Zoffany et ceux universellement connus de Reynolds.

Le pittoresque est également affectionné avec quelques incursions dans la vie rurale dont les représentations polissées et édulcorées de George Morland ("Intérieur d"une écurie") et Thomas Barker of Bath ("Paysages avec des figures et un troupeau de moutons") constituent des images d'Epinal peu réalistes au regard de la dureté de la vie aux champs, tout comme les oeuvres consacrées à la colonisation en Inde et aux Antilles.

Autre sujet de prédilection très "british", la "country life", qui, en 2018, a fait l'objet d'une exposition dédiée au Musée de la Chasse et de la Nature ("Country Life - Chefs-d’œuvre de la collection Mellon") et les divertissements de classe dont la vénerie et la chasse, séculaire tradition anglaise avec George Morland ("Les Archers) et George Stubbs ("Couple de foxhounds").

Le genre du paysage, la "maîtresse" de Gainsborough et le registre de prédilection de John Constable, constitue une des composantes essentielles de l'école anglaise de peinture paysage avec le développement du croquis sur le motif, la théorie du picturesque et la vitalité de la technique de l'aquarelle à laquelle est consacrée une section.

Enfin, l'époque voit également le renouvellement de la peinture d'histoire, alors battue en brèche, avec des artistes à la forte personnalité sous influence du romantisme ou du fantastique notamment William Blake, J.M.W. Turner ("La destruction de Sodome") et John Martin ("La Destruction de Pompéi et d’Herculanum").

Et ainsi, en 1820, une page de l'Histoire de l'art se tourne.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Luxembourg

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la RMN-Grand Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 2 août 2020 : Une petite pause s'impose
- La Mare Aux Grenouilles #08
- 26 juillet 2020 : Que le spectacle (re)commence
- 19 juillet 2020 : Un air de vacances
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=