Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les refuges
Jérôme Loubry  (Editions Calmann-Lévy)  septembre 2019

C’est dorénavant devenu une habitude que celle de retrouver un nouveau thriller de Jérôme Loubry au mois de septembre. Découvert il y a deux ans avec l’excellent Les Chiens de Détroit, confirmé un an plus tard avec le tout aussi bon Le Douzième Chapitre, on le retrouve aujourd’hui avec un nouvel ouvrage, Les Refuges, toujours édité chez Calmann-Lévy. Bluffant, ce nouveau thriller nous prouve qu’il faut désormais compter sur lui pour ce qui s’agit du thriller de haute volée.

C’est vers la Normandie que nous dirige cette fois Jérôme Loubry avec une nouvelle histoire qui risque encore de frapper ses futurs lecteurs, ceux qui le connaissent déjà comme moi et les nouveaux qui vont le découvrir, et se ruer après sur ces deux ouvrages précédents, j’en suis quasiment sûr. On y retrouve donc Sandrine, qui vient de s’installer dans cette superbe région qu’est la Normandie. Celle-ci est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une femme originale qui vivait seule sur une île minuscule pas très loin des côtes.

Lorsqu’elle débarque sur cette île, grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous lui décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, bien loin de l’image qu’elle en a. Sandrine découvre sur cette île une atmosphère étrange. Très vite, elle se rend compte que les habitants cachent un secret, que quelque chose les terrifient. Plusieurs questions se posent alors ! Pourquoi ces habitants ne quittent-ils pas cette île ? Et qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?

Sandrine s’interroge très vite sur sa grand-mère, sur qui elle était vraiment. Quelques jours plus tard, Sandrine se retrouve errant sur une plage, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien.

Avant toute chose, je pense qu’il faut déjà saluer la superbe couverture de l’ouvrage qui, je trouve, donne terriblement envie de se plonger dans l’ouvrage, que l’on connaisse ou pas l’auteur. Le contenu, lui, est à la hauteur de cette couverture. Tant mieux !

Je pense que ce troisième opus de l’auteur est, de loin, son meilleur. Peut-être l’expérience des premiers, qui étaient déjà très bons, lui a permis de construire une intrigue de très grande qualité. La fin de l’ouvrage est dans la lignée de l’intrigue, totalement épatante et bluffant. L’histoire qu’il nous raconte est quand même assez dingue et particulièrement bien construite.

L’auteur nous ballade, nous emmène vers ce que l’on croit être des certitudes pour mieux les démonter. Les révélations s’enchaînent délicatement, de façon intelligente, pour nous faire saliver de connaître la fin. Une fin à laquelle on ne s’attendait pas, évidemment.

Le lecteur au final aura l’impression (agréable) d’avoir été manipulé du début à la fin. Le jeu de piste que crée Jérôme Loubry est impressionnant. Tous est pertinent, subtil et très malin. L’atmosphère et la tension psychologique qui se dégagent de l’ouvrage sont assez incroyables.

Alors voilà, Les Refuges de Jérôme Loubry fait partie des excellents thrillers de cette rentrée littéraire, de ceux qu’il faut avoir lire si l'on est un fan de ce genre de livres. Vous pouvez l’acheter les yeux fermés, vous ne regretterez pas l’argent investi.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le douzième chapitre" du même auteur
La chronique de "Les chiens de Détroit" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Jérôme Loubry


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-05-24 :
Washington Black - Esi Edugyan
J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond - Alexis Jenni
Les Beatles - Frédéric Granier
Frissonner dans la nuit avec des romans policiers à lire et à écouter -  
Roman à lire, voir et écouter -  
Le Feuilleton radiophonique en podcast -

• Edition du 2020-05-17 :
Là où chantent les écrevisses - Delia Owens
Les lumières de Tel-Aviv - Alexandra Schwartzbrod
 

• Archives :
Incident au fond de la galaxie - Etgar Keret
La chaîne - Adrian McKinty
Faites-moi plaisir - Mary Gaitskill
La femme révélée - Gaëlle Nohant
Le nouveau western - Marc Fernandez
PLS - Joanne Richoux
Le Sourire du Scorpion - Patrice Gain
Une machine comme moi - Ian McEwan
Dans les geôles de Sibérie - Yoann Barbereau
Mauthausen - Iákovos Kambanéllis
Papa - Régis Jauffret
Le coeur de l'Angleterre - Jonathan Coe
Pierre-Emmanuel Guigo - Interview
L'Homme de la plaine du Nord - Sonja Delzongle
Michel Rocard - Pierre-Emmanuel Guigo
Homo Sapiens - Antoine Balzeau & Pierre Bailly
L'affaire Clara Miller - Olivier Bal
Génération X - Douglas Coupland
L'île au secret - Ragnar Jónasson
Souffre-douleur - Bruce Mutard
Mélanine - Jeet Thayil
Fille et loup - Roc Espinet
Pierre le Grand - Thierry Sarmant
Propriétés privées - Lionel Shriver
Ghosts of L.A. - Nicolas Koch
Aotea - Paul Moracchini
Chasseurs et collectionneurs - Matt Suddain
Banditi - Antoine Albertini
Nefertari Dream - Xavier-Marie Bonnot
Champ de tir - Linwood Barclay
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (26)
- les derniers livres (1994)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=