Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Boucan
Déborder  (L'Autre Distribution)  août 2019

"Les hommes naissent cons, aucune raison que ça change" ("Etrangler")

Un trio de gonzagues proches de leurs cordes et de leurs cœurs, Boucan sort son premier album que voici : Déborder. Ah oui quand même. En général, je n’aime pas trop les trucs qui débordent, surtout que c’est jamais des trucs marrants qui débordent, ni des trucs sympas à ramasser.

Mais là… et bien, la bande est une sorte d’entourloupe joyeuse invitant le derviche qui sommeille à tournicoter comme un dingue, jusqu’à ce que la personnalité se dédouble. Carrément.

Mathias Imbert est à la contrebasse ce que les nuages sont au ciel : un relief. Brunoï Zarn est à son banjo ce que le cheval est à la poussière : les volutes, et Piero Pépin est à la trompette ce que le vent est aux cheveux, il décoiffe. Et pas qu’à peine.

Des textes chantés à trois voix, des refrains repris en solo et des couplets chuchotés, le trio tape du pied et invite à sa table les engoncés à dérider "on sera vieux quand on sera mort, pas avant" ("La météo des météores").

C’est frais et ça respire le grand air, sans arrière-pensée et avec la pêche (ou l’abricot). Comme des punks naturistes batifolent à l’ombre des platanes en rondelles. Boucan chante la misère, le changement et notre désopilante humanité. Fous que nous sommes.

"Contente toi du bonheur, la consolation des fous, on le voit bien qui s’allume comme un œil au fond d’un trou, aussi brillant que l’horreur, en fait reluire les contours, vive la poussière d’où tu viens, vive où tu vas, au même endroit que les chiens, contente toi de l’humour, la consolation des sages" ("Vive où tu vas")

 

En savoir plus :
Le site officiel de Boucan
Le Bandcamp de Boucan
Le Soundcloud de Boucan
Le Facebook de Boucan


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)

• Edition du 2020-07-26 :
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
 

• Archives :
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
- les derniers albums (6111)
- les derniers articles (158)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=