Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fiona Apple
Extraordinary machine  (Epic)  octobre 2005

L'atout des reines est d'être indétrônable. Et Dieu sait que les courtisanes se pressaient à la porte pour savoir si le cœur de Fiona Apple battait encore.

Un premier album culte (Tidal), un deuxième en dent de scie (When the Pawn) voila 6 ans. Et puis rien. Des rumeurs d'albums en préparation, le refus de Sony de commercialiser les démos en préparation, le tiroir pour Fiona et l'oubli.

Peu à peu. Il avait fallu donc repousser les Rachel Yamagata, les Regina Spektor pendant près de 6 ans. Femmes pianistes officiant dans le même royaume. Il avait fallu attendre la succession, venue grâce à la pétition des fans qui avaient la chance d'entendre les démos téléchargées sur le net. Le peer to peer a parfois du bon, se disait-on.

Extraordinary machine, le plus beau des prétendants, a donc été accouché par la reine voila quelques semaines. Fiona avait souffert, mais le résultat est largement à la hauteur des espérances. Thanks to Mike Elizondo, collaborateur des disques de Dr Dre ou Ice cube, auteur du remastering de Extraordinary machine.

Si les collaborations d'Elizondo laissent perplexe (le rap et Fiona Apple, un fossé musical évident), Extraordinary machine gagne en dynamisme et en force par rapport à la version officieuse. Réponse parfaite à When the Pawn, deuxième album mou du genou, ce troisième album remet les pendules à l'heure, arrache l'étiquette collant à la peau de Fiona Apple, "la pianiste romantique aux yeux bleus".

"Not about love", justement. Premier titre et première claque. Un piano, des mots et des violons. Sombres et lourds, à l'énergie rock. On pense aux Beatles, forcément, d'"Eleanor Rigby", de Girl, la voix rauque qui rugit et les orchestrations somptueuses et vitales.

Petit oiseau enfermé trop longtemps dans sa cage, Fiona Apple montre son jeu sans bluff. "Red Red Red", deuxième titre clairement à la hauteur d'un Shadowboxer, montre la maturité gagnée par la belle. Peu de répit, une production léchée, des chansons rentre-dedans.

Extraordinary machine est un recueil de perles plus lumineuses les unes que les autres ("Get him back"), une visite guidée de la cour des miracles ("Better version of me"). Un monde féerique plongé sous acide.

Extraordinary machine pourrait sans nul doute figurer au générique d'un film de Tim Burton, déluré et grandiloquent. A cheval entre l'incongru et les ambiances de jazz ("Oh Sailor"), Fiona rempile et crée un monde désenchanté sur fond de piano qui claironne.

On regarde la pochette de l'album et l'on retombe amoureux. Encore une fois.

 

En savoir plus :

Le site officiel de Fiona Apple


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2017-10-15 :
Journée Internationale du Raton-Laveur 2017 - Raqoons - The Off-Keys
DAAU - Die Anarchistische Abendunterhaltung - Hineininterpretierung
Calypso Valois - Cannibale
Pilhaouerien - Si je suis encore là 
Beck - Colors
Pale Seas - Stargazing for beginners
The Amazing Keystone Big Band - Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended
King Child - Meredith
Mika Hary - When morning comes EP
Djakarta - Djakarta EP

• Edition du 2017-10-08 :
Gunwood - Interview
François-Frédéric Guy & Tedi Papavrami - Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano
Aronde - Aronde
Delphine Dora et Mocke - Le corps défendant
La Tène - Tardive/Issime
Buridane - Barje Endurance
Teenanger - Teenager
Jep and Dep - They've been called
Melanie de Biasio - Lilies
She Owl - Drifters EP
 

• Archives :
Charles like the prince - Epitaphe
Les fouteurs de joie - Des étoiles et des idiots
Julien Chauvin - Justin Taylor - Le concert de la loge - Haydn - La Poule - Mozart - Guénin
Orchard - Serendipity
Fred Nardin Trio - Opening
Nesles - Permafrost
The Lemon Twigs - Brothers of Destruction
Tricky - Ununiform
Eric Tandy - Interview
Neil Young - Hitchhiker
Mogwai - Every Country's Sun
Chad VanGaalen - Light Information
Brome - Grand Bois
House of Echo & Enzo Carniel - Echoïdes
Cabadzi - Cabadzi x Blier
Valparaiso - Broken Homeland
Festival Hop Pop Hop #2 (édition 2017) - samedi 16 septembre - Lex de Kalhex - Bantam Lyons - Mario Batkovic - Rival Consoles - Rubin Steiner - C_C
Festival Hop Pop Hop #2 (édition 2017) - vendredi 15 septembre - Tristesse Contemporaine - BRNS - Bajram Bili - Talisco
Iron & Wine - Beast Epic
Downtown Boys - Cost of Living
Antoine Bataille - Crescent Hôtel
Lodz - Settlement
The cats never sleep - Massage
Lisa Portelli - La Nébuleuse
Tony Allen - The Source
Francesco Tristano - Circle Songs
Mina Sang - Incorporée EP
Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017) - Emile Parisien 5tet - Michel Portal - Thomas Fersen - Tigran Hamasyan - Youn Sun Nah - Sarah McKenzie - Laura Cahen - Camille - Donny McCaslin Group - Craig Taborn 4tet - Palm Unit - Hanna Paulsberg Concept - Rover - Timber Timbre - Vitalic - Rebeka Warri
Will Samson - Welcome Oxygen
Odds & Ends - Juchu ! EP
- les derniers albums (4952)
- les derniers articles (119)
- les derniers concerts (2227)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1015)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (19)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=