Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fiona Apple
Extraordinary machine  (Epic)  octobre 2005

L'atout des reines est d'être indétrônable. Et Dieu sait que les courtisanes se pressaient à la porte pour savoir si le cœur de Fiona Apple battait encore.

Un premier album culte (Tidal), un deuxième en dent de scie (When the Pawn) voila 6 ans. Et puis rien. Des rumeurs d'albums en préparation, le refus de Sony de commercialiser les démos en préparation, le tiroir pour Fiona et l'oubli.

Peu à peu. Il avait fallu donc repousser les Rachel Yamagata, les Regina Spektor pendant près de 6 ans. Femmes pianistes officiant dans le même royaume. Il avait fallu attendre la succession, venue grâce à la pétition des fans qui avaient la chance d'entendre les démos téléchargées sur le net. Le peer to peer a parfois du bon, se disait-on.

Extraordinary machine, le plus beau des prétendants, a donc été accouché par la reine voila quelques semaines. Fiona avait souffert, mais le résultat est largement à la hauteur des espérances. Thanks to Mike Elizondo, collaborateur des disques de Dr Dre ou Ice cube, auteur du remastering de Extraordinary machine.

Si les collaborations d'Elizondo laissent perplexe (le rap et Fiona Apple, un fossé musical évident), Extraordinary machine gagne en dynamisme et en force par rapport à la version officieuse. Réponse parfaite à When the Pawn, deuxième album mou du genou, ce troisième album remet les pendules à l'heure, arrache l'étiquette collant à la peau de Fiona Apple, "la pianiste romantique aux yeux bleus".

"Not about love", justement. Premier titre et première claque. Un piano, des mots et des violons. Sombres et lourds, à l'énergie rock. On pense aux Beatles, forcément, d'"Eleanor Rigby", de Girl, la voix rauque qui rugit et les orchestrations somptueuses et vitales.

Petit oiseau enfermé trop longtemps dans sa cage, Fiona Apple montre son jeu sans bluff. "Red Red Red", deuxième titre clairement à la hauteur d'un Shadowboxer, montre la maturité gagnée par la belle. Peu de répit, une production léchée, des chansons rentre-dedans.

Extraordinary machine est un recueil de perles plus lumineuses les unes que les autres ("Get him back"), une visite guidée de la cour des miracles ("Better version of me"). Un monde féerique plongé sous acide.

Extraordinary machine pourrait sans nul doute figurer au générique d'un film de Tim Burton, déluré et grandiloquent. A cheval entre l'incongru et les ambiances de jazz ("Oh Sailor"), Fiona rempile et crée un monde désenchanté sur fond de piano qui claironne.

On regarde la pochette de l'album et l'on retombe amoureux. Encore une fois.

 

En savoir plus :

Le site officiel de Fiona Apple


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2017-04-23 :
Weyes Blood - I.Boat
De Calm - Disparue Juliette
Julien Bouchard - Songs from la chambre
Samifati - Cycle EP
Lord Ruby - The Secret
Tagada Jones - Interview
Emilie Zoé - Dead-End Tape
Soundgarden - Ultramega OK (Expanded Reissue)
Warhaus - Interview
La Louise - Gliz - Storm Orchestra - Sélection singles & EP
Albert Marcoeur & le Quatuor Béla - Si oui, oui. Sinon, non
Warren Ellis - Stochelo Rosenberg - Django : Bande originale du film
Sean O'Hagan - Interview
Wild Times - Angelfish Decay - Monkypolis - Sélection singles & EP
Gaëlle Buswel - New day’s waiting
Stupeflip - Stup Virus
Michel Dalberto - Gabriel Fauré Piano Works
Timber Timbre - Sincerely, Future Pollution
Barbara Weldens - Le grand H de l'homme
Carmen Maria Vega - Santa Maria
Cyril Mokaiesh - Interview
Iaross - Le cri des fourmis
Rolling Blackouts Coastal Fever - French Press EP
Real Estate - In Mind
 

• Archives :
Why Elephant - Louise Thiolon - Cyril Adda - Sélection singles & EP
Oh ! Tiger Mountain - Altered Man
The Purcells - The Purcells
Thundercat - Drunk
Xela Zaid - Oui mais non - Ni Vus Ni Connus
Eva - Interview
Violett Pi - Manifeste contre la peur
Da Silva - L'Aventure
Sonic Winter - Interview de Jean-Marc Millière et Laurent Duval
Morgane Imbeaud joue Les Songes de Léo - Panache - Café de la Danse
Tagada Jones - La peste et le choléra
Pauline Dupuy (Contrebrassens) & Michael Wookey - Interview
Loki Starfish - Stones From Fire Mountain
MASSY Inc. - 3349
Mendelson - Sciences politiques
Chapelier Fou - !
Temples - Volcano
Porter Ray - Watercolor
R.Wan - Curling
Andréel - Que du feu
Polaroid3 - Rivers
Depeche Mode - Spirit
Grigory Sokolov - Mozart / Rachmaninov : Concertos & A Conversation That Never Was
The Keys - Now is not a good time
Rabih Gebeile - Murmuration
Six Organs of Admittance - Burning The Threshold
Matmatah - Lord Ruby - Le Transbordeur
Chinese Man - Shikantaza
La Sieste acoustique de Bastien Lallemant - Théâtre Anne de Bretagne
Mathieu Boogaerts - Grand Mix
- les derniers albums (4779)
- les derniers articles (119)
- les derniers concerts (2184)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (996)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (19)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=