Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maldoror
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  octobre 2019

Seul en scène d’après Les Chants de Maldoror du comte de Lautréamont conçu, mis en scène et interprété par Benjamin Lazar.

"Les Chants de Maldoror" du Comte de Lautréamont, pseudonyme littéraire de Isidore Ducasse, constitue l'oeuvre majeure, atypique et unique ressortant au romantisme noir d'un vingtenaire qui semble déjà revenu de tout, du monde comme de l'homme, et n'atteindra pas sa 25ème année.

Pourfendeur d'un Dieu qui a créé une vermine, l'homme assimilé à la figure ultime du mal qui se repaît d'un sadisme sans limite, il combine l'épique et le sublime dans poème dramatique qui délivre sa vision métaphysique du monde à travers les infernations d'un alter ego fictionnel nommé Maldoror.

Délire d'un esprit illuminé ou opération de démystification violente et radicale de Dieu et de la nature humaine pour provoquer la stupéfaction du lecteur, l'auteur présentait la partition écrite en 1869 par un avertissement liminaire : "Il n'est pas bon que tout le monde lise les pages qui vont suivre ; quelques uns seuls savoureront ce fruit amer sans danger".

Pour composer son "Maldoror" dont il est l'interprète et le metteur en scène, le comédien Benjamin Lazar a sélectionné des morceaux choisis, dont ceux plus connus relatifs à la tempête, à la maison close et à l'accouplement monstrueux et destructeur avec un alter ego qui aurait la forme d'une femelle requin.

Ceux-ci sont dispensés dans une scénographie minimaliste de Adeline Caron et John Carroll, un lit fleuri au milieu d'un plateau vide, des images vidéos "expérimentales" du cinéaste Joseph Paris et un habillage sonore et musical conçu par Pedro Garcia-Velasquez et Augustin Muller qui installent une étrange atmosphère de surréalité.

Benjamin Lazar délivre des chants de Maldoror placés non dans le champ du romantisme satanique ou de la méchanceté sublimée mais de l'onirisme baroque au terme d'une belle performance d'acteur et d'une stupéfiante et hallucinée incarnation du héraut maudit.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=