Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Urubux Clonés 2005
Daviken - Soleil Noir - Missing Girl - Nova - Les Epiphytes - La Ligne  (Saint Méen (35))  29 octobre 2005

Est-ce en raison de soirées Halloween dans les bars ou d'un gros concert le même soir aux alentours de Rennes que le gymnase de Saint Méen semble si vide pour cette première soirée d'un nouveau festival d'automne ?

Toujours est-il que devant une jolie affiche de découvertes, les jeunes du coin auraient pu venir plus nombreux pour se régaler de musiques et de bière fraîche : 6 groupes en un seul soir et pour 3 euros, on se demande encore pourquoi le lieu n'était pas plein à craquer.

Ce nouveau festival prometteur ouvre donc ses portes dès le vendredi pour un tremplin de jeunes talents. A la clé pour les gagnants, un deuxième concert le samedi en ouverture de la soirée principale et un enregistrement en studio pour les seconds. Plutôt tentant !

Les premiers à fouler la scène sont La Ligne.

Proposant une musique très proche du néo-métal, ils font les frais habituels de cette place ingrate : ouvrir un festival devant un public clairsemé, encore un peu froid et dans un genre musical bien précis passe toujours difficilement.

Les musiciens se donnent, le chanteur essaie de faire bouger le public mais rien n'y fait.

Le gymnase se réchauffe, les apéros se terminent et les premiers rangs commencent à se remplir pour voir l'arrivée de Soleil Noir.

Classique trio guitare-basse-batterie rehaussé, rare originalité, d'un didjeridoo que le chanteur utilise sur la plupart des chansons.

C'est pêchu, sans défaut et sérieusement entraînant. A ne pas manquer s'ils passent près de chez vous.

Nova leur succède et le festival continue dans le rock.

Un rock plus calme, plus lyrique, où le chanteur joue de sa voix pour faire ressembler l'ensemble à du Muse.

De gros solos de guitare nuisent parfois aux chansons mais l'ensemble se tient : c'est très pro, le public en redemande.

Inutile de garder l'information pour la fin, ce sont eux qui gagneront le tremplin quelques heures plus tard.

Moins pros, les trois compères rennais de Missing Girl parviennent toutefois à retenir le public réchauffé par les précédents concerts.

Point de basse (la bassiste étant semble-t-il la fameuse Missing Girl éponyme) mais deux guitares survoltées pour un groupe pop-rock énergique lorgnant du côté de Placebo et autres combos power-pop.

Tout n'est pas parfait mais c'est plutôt un très bon début.

Changement de programme avec les Epiphytes.

Exit le rock endiablé, voici le temps de la chanson française avec paroles amusantes, contrebassine et violon.

Un joli vent d'air pur qui termine une soirée plutôt énervée.

Les textes sont parfois cinglants mais l'enthousiasme du groupe se propage autour d'eux. Ils finiront deuxième du tremplin avec un enregistrement studio pour 2006.

L'organisation a tout prévu : au lieu de faire patienter le public avec des disques pendant le choix du jury, ils ont invité un groupe en tête d'affiche, Daviken, et le moins que l'on puisse dire c'est que parmi le public, certains n'attendent qu'eux et le font savoir. Et c'est donc sous une belle acclamation que la fine équipe débarque sur le plateau ..

Nul besoin de tremplin pour voir la qualité du groupe. Dans un registre rock celtique, ils cassent sur scène les clichés 'rock breton' que l'on peut avoir en écoutant leur premier album et proposent un spectacle ravageur qui pousse même les plus calmes à remuer leurs fesses devant la scène.

De l'humour, de l'interaction avec le public (comprenant quelques invectives envers les paresseux qui restent assis) et un rythme déchaîné mené par les guitares, la flûte traversière ou la bombarde.

Excellente première soirée de cette première édition du festival donc, avec des groupes peu connus mais qui méritaient tous beaucoup plus de spectateurs qu'ils n'en ont eu...

Espérons que l'an prochain fera venir les foules et que comme pour tout événement de ce type, le bouche à oreille fonctionne à plein. C'est tout ce qu'on leur souhaite !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Soleil Noir de Mazingo
Soleil Noir en concert au Festival Foreztival #17 (édition 2023) - Dimanche 6 août
La chronique de l'album Démo 5 titres de Nova
Nova parmi une sélection de singles (août 2013)
La chronique de l'album Who are the girls ? de Nova Twins
La chronique de l'album Nuba Nova de Mehdi Haddab, Hamdi Benani & Speed Caravan
Nova en concert à La Cigale (6 octobre 2003)
Nova en concert à RUSH Festival #4 (édition 2019)
La chronique de l'album A la ligne de Michel Cloup, Pascal Bouaziz & Julien Rufié

En savoir plus :

Le site officiel de Daviken
Le site officiel de Soleil Noir
Le site officiel de Missing girl
Le site officiel de Nova
Le site officiel des Epiphytes
Le site officiel de La Ligne

Crédits photos : Fred (plus de photos sur Taste of indie)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-07-14 :
Big Special - Postindustrial Hometown Blues
Villagers - That Golden Time
Leila Huissoud - La Maladresse
The Silver Lines - Inwoods - Swirls - Djinn - Coeur-Joie - Pop Crimes - ODA - Ni Vus Ni Connus

• Edition du 2024-07-07 :
Festival Chauffer dans la Noiceur #32 (édition 2024) - Gogol Bordello - Glauque - The Psychotik Monks - Bonnie Banane - Squirrel Flower - For The Hackers - Faada Freddy - Pierre Hugues José - Ragapop - Mike Love - Liraz - Sam Quealy
Dropdead Chaos - MATW - For The Hackers - Elias Dris - CXK - Ni Vus Ni Connus
Venice Bliss - Shame
Alcest - Les chants de l'Aurore

• Edition du 2024-06-30 :
La Mare Aux Grenouilles #88 - Talk Show Culturel
Bill MacKay - Locust Land
PC Nackt / Nico van Wersch - Deutsche Theatre Berlin Trilogy
Oh Hiroshima - All Things Shining
Laurène Helstroffer Durantel - Flash-Back
Resto Basket - Le Seum
U Rock Party #3 - Cooksound Festival #13 - La Guinguette Sonore #7 - Festival
Seppuku - Times
BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band - Ni Vus Ni Connus
Lola Descours - Hommage à Nadia Boulanger
 

• Archives :
L'Étrangleuse - Ambiance Argile
Persuasive - Aero
Emiliana Torrini - Miss Flower
Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert - Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)
Nouriture - Barbara Vol.I (Pastèque Planet)
Maudits - Précipice
Sunshade - Melancolia Felice
Melaine Dalibert - Eden, Fall
Maud Lübeck - Les ravissements
Festival des Vieilles Charrues #32 (édition 2024) - PJ Harvey - Sting - David Guetta - Cerrone - Gossip - Rodolphe Burger - Baxter Dury - Yamé - Simple Minds - Eddy de Pretto
Hubble - Hubble
Dirty Three - Love changes everything
Sonic Winter - Snatcher - Hum Hum - L'Ambulancier - Little Odetta - Anna - Marek Zerba - Fleabustiers - Two Trains Left - Stinky - Ni Vus Ni Connus
Dendana - Interview
La Mare Aux Grenouilles #87 - Talk Show Culturel
Eels - Time
The Desperate Sons - Leaving You Alone Part 1
Wildstreet - IV
Geoffroy Couteau - Brahms : Sonates pour clarinette et piano, trio pour cor
Meilleure erreur - Meilleure erreur
Theo Hakola - Shalalalala
Leyla McCalla - Sun without the heat
Babx & La Maîtrise Populaire de L'Opéra-Comique - La Marche des Enfants
Jean-Pierre Pinet & Les curiosités esthétiques - Haydn : Intégrale des Trio avec flûte
Moorea - Réalité
Houle - Ciel, cendre et misère noire
Alain Chamfort - Point Éphémère
Jérôme Lefebvre / FMR Orchestrâ - Jusqu'où s'évapore la musique ?
Olivier Triboulois - Bleu
Marie Pons & Geoffrey Jubault - Volupté
- les derniers albums (7593)
- les derniers articles (360)
- les derniers concerts (2401)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1134)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (9)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=