Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Que Crèvent tous les protagonistes
Théâtre 13/Seine  (Paris)  novembre 2019

Tragi-comédie fantastique de Gabriel Calderón, mise en scène de Sandrine Attard, avec Maël Besnard, Aymeric Lecerf, Marion Malenfant, Florence Muller, Grégoire Oestermann, Paul Emile Pêtre et Elisabeth Tamaris.

Le choix de la comédienne Sandrine Attard pour sa première mise en scène, un opus du dramaturge urugayen Gabriel Calderón surnommé "l’enfant terrible du théâtre uruguayen" que le public français a pu découvrir en 2013 avec une trilogie dédiée programmée au Théâtre des Quartiers d'Ivry, ne verse pas dans la facilité.

Dans "Que rèvent les protagonistes", et à l'instar de ses homologues de la jeune garde du teatro nuevo en Amérique latine, entre autres, du chilien Guillermo Calderón et des argentins Rodrigo Garcia, Rafael Spregelburd,Claudio Tolcachir et Lola Arias, Gabriel Calderón, dont toutefois la marque de fabrique tient à une composante fantastique instillée dans la partition, officie dans le registre de la tragi-comédie burlesque empruntant aux codes de la télénovela.

Et il traite de leurs thématiques récurrentes : la famille comme microcosme archétypal de l'organisation socio-politique, la violence familiale, la quête identitaire et la mémoire transgénérationnelle dans le cadre de pays ébranlés par les didactures militaires des années 70 qui ont impacté les destins individuels.

Ainsi induit-il la réflexion sur l'obligation éventuelle de transmission explicite par les ascendants de leur biographie pour éviter les non-dits et les secrets dits "de famille" et sur la connaissance de ceux-ci comme donnée indispensable à la construction identitaire de leur progéniture.

En l'occurrence, Ana (Marion Malenfant), victime de la charge émotionnelle des événements dramatiques qui se transmet de façon inconsciente et pathogène, souffre du blackout absolu que sa mère (Florence Muller) a mis en oeuvre au regard du passé coupant les ponts même avec la grand-mère paternelle fataliste(Elisabeth Tamaris).

Face à cette histoire familiale "vide" qui l'empêche de vivre, son fiancé (Paul Emile Pêtre) a inventé une machine à ressusciter temporairement les morts et, au soir de Noêl, jour emblématique de la réunion de famille heureuse, sont convoquées les défunts protagonistes.

Le père d'Ana (Aymeric Lecerf) et son frère (Maël Besnard), frères ennemis disparus pendant la dictature, et le grand-père maternel (vrai-faux ?) amnésique (Grégoire Oestermann) médecin compromis dans les "soins" apportés aux opposants torturés apportent chacun un éclairage factuel subjectif et "sa" vérité à la manière pirandellienne.

Entreprise réussie pour Sandrine Attard qui trouve le juste ton dramaturgique entre fable et hyperréalisme et, notamment, pour porter les twists humoristiques opérés par l'auteur pour désamorcer le tragique.

De plus, elle assure une efficace direction d'acteur avec une excellente distribution de comédiens émérites.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=