Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mademoiselle Julie
Théâtre de la Tempête  (Paris)  novembre 2019

Drame d'après l'oeuvre éponyme de August Strindberg, mise en scène d'Elisabeth Chailloux, avec Anne Cressent, Pauline Huruguen et Yannik Landrein.

Tout a sans doute été dit et écrit à propos de "Mademoiselle Julie", une des oeuvres emblématiques et multireprésentées du dramaturge suédois August Strindberg, qu'il qualifiait de "tragédie (supra)naturaliste" et irriguée de symbolisme, placée sous le signe de la lutte, lutte des classes, des sexes et des cerveaux, ordonnée autour de la dialectique maître/valet.

La metteuse en scène Elisabeth Chailloux résume l'intrigue comme mettant "bout à bout, sur un rythme précipité, une danse de séduction, le combat entre Jean et Julie, un tabassage psychologique, un casse (le bureau du comte est dévalisé), une tentative d’évasion, la mise à mort d’une bestiole et une fin hallucinée" pour retracer "l’histoire d’une femme qui vit son désir", donc celle du prototype de la femme moderne dont l'émancipation se heurte encore à nombre de résistances.

Or, le personnage-titre construit par Strindberg est une chimère hybridant une hystérique, au sens de la psychiatrie balbutiante du 19ème siècle, assaillie par la libido et une victime du "fatum" qui n'était pas encore qualifié de traumatisme de transmission intergénerationnelle souffrant de surcroît d'un déficit de force de caractère pour assumer l'éducation imposée par une mère à la vocation ratée d'amazone.

Mademoiselle Julie va donc "jouer avec le feu", expression-titre d'un autre opus de Strindberg, dans une entreprise auto-destructrice comme seule issue possible à un conflit et des tensions internes insurmontables.

Cela étant, Elisabeth Chailloux propose une nouvelle écriture parsemée de locutions anglo-saxonnes avec une recontextualisation à l'ère des téléphones portables génératrices d'anachronismes en raison de la portée différente au 21ème siècle et dans le cadre des relations intimes des notions de honte, déshonneur, humiliation et mésalliance liée à la transgression morale ou/et sociale.

La partition se déroule dans la cuisine d'une demeure nobiliaire, décor incontournable en l'espèce élaboré de manière minimaliste par Yves Collet et Léo Garnier, dans un huis-clos délétère sous la censure morale de la cuisinière, figure rigoriste sûre de sa foi comme des valeurs ancillaires et de son désir de s'élever au dessus de sa condition, parfaitement interprétée par Anne Cressent.

Tel un papillon égaré dans la nuit voletant autour d'une torche, Pauline Huruguen campe la pauvre petite fille riche, belle, cultivée et bien née, qui tente désespérément de dresser les hommes comme des chevaux à coup de cravache pour son ex-fiancé et de claquement de doigts pour le valet.

En charge de ce rôle, Yannik Landrein parvient à en restituer la paradoxalité paralysante entre soumission au déterminisme social et ambition de s'en délivrer.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Les Faucheuses - Comédie Nation
Le petit résistant illustré - Théâtre Essaion
La Collection - Théâtre L'Etoile du Nord
Mon Olympe - Théâtre de Belleville
Hedda - Théâtre de Belleville
Correspondance avec la Mouette - Théâtre Les Déchargeurs
Roi du silence - Théâtre Les Déchargeurs
Dans les forêts de Sibérie - Théâtre Poche-Montparnasse
Ciel mon Paris ! - Théâtre Poche-Montparnasse
Ni couronne ni plaque - Théâtre de Belleville
Aime-moi - Théâtre de Belleville

• Edition du 2020-02-09 :
Macbeth - Théâtre Essaion
Faire semblant d'être normaux - Théâtre Les Déchargeurs
Un amour de jeunesse - Théâtre de la Renaissance
Eva Rami ! T'es Toi ! - Théâtre de la Huchette
Supervision - Théâtre 14
Félix Radu - Les mots s'improsent - Théâtre des Mathurins
Viel chante Barbara - Théâtre Essaion
Mots d'Elles... - Théâtre Essaion
LES SPECTACLES - Février 2020
A la recherche du temps perdu - Théâtre de la Contrescarpe
 

• Archives :
Huis Clos - Théâtre de l'Epée de Bois
Mamma, sono tanto felice... - Lavoir Moderne Parisien
Uncanny Valley - Centre Culturel Suisse
Slpendeur - Théâtre 71
Rien plus rien au monde - Théâtre de la Contrescarpe
C'est bizarre l'écriture - Théâtre Les Déchargeurs
Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ? - Théâtre du Petit Montparnasse
François Rabelais - Théâtre Essaion
Aimez moi - Théâtre Les Déchargeurs
Les Bains macabres - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Mudith Monroevitz - La Nouvelle Seine
Choses vues - Théâtre de Poche-Montparnasse
Marie des Poules, gouvernante chez George Sand - Théâtre du Petit Montparnasse
Olivia Moore - Egoïste - La Nouvelle Seine
La Lune en plein jour - Théâtre de la Huchette
Le Paradoxe sur le comédien - Théâtre La Croisée des Chemins - Belleville
Le hasard merveilleux - Théâtre de la Contrescarpe
Trop de jaune - Studio Hébertot
Attention Les Apaches ! - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Blønd and Blõnd and Blônd - Hømåj à la chønson française - Café de la Danse
Vive la Vie - Théâtre Gaité Montparnasse
Deux euros vingt - Théâtre Rive Gauche
Un Tramway nommé Désir - Théâtre La Scène Parisienne
Oh Maman ! - Théâtre La Scène Parisienne
Le Fantôme d'Aziyadé - Théâtre Le Lucernaire
Mon Isménie - Théâtre de Poche-Montparnasse
Norma Djinn - Théâtre Montmarte-Galabru
La Paix dans le monde - Manufacture des Abbesses
Le K - Théâtre Rive-Gauche
La Sextape de Darwin - Théâtre La Bruyèret
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6837)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=