Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vive la Vie
Théâtre Gaité Montparnasse  (Paris)  janvier 2020

Spectacle de la Compagnie interface, mise en scène de André Pignat et Géraldine Lonfat, avec Géraldine Lonfat, Thomas Laubacher, Sara Dotta, Anaïs Gribaldi, Paul Patin (ou Xavier Loira), Joseph Viatte, Daphné Rhéa Pellissier et Florence Alayrac.

Déroutant, vivant, énergisant, angoissant… difficile de résumer en un unique adjectif ce spectacle hybride et à aucune autre forme pareille qu’est "Vive la Vie" de la Compagnie interface.

Avec un propos engagé et humaniste sur l’impact des progrès technologiques sur nos sociétés et une forme créative innovante à la confluence du théâtre contemporain, de la danse, de l’opéra et du cirque, "Vive la Vie" sort en effet de toutes les cases préexistantes pour offrir aux spectateurs une expérience théâtrale totale, unique et insolite.

Si la narration est ancrée au 20ème siècle avec l’évolution d’une famille paysanne vivant de la terre et se muant progressivement en une cellule familiale éclatée, individualisée et urbanisée, avant un retour en arrière subtile mais réel, le propos lui est bel et bien universel.

Car en posant ouvertement la question sur plusieurs générations de l’impact profond qu’ont eu l’arrivée dans nos foyers de l’eau courante et de l’électricité, André Pignat (mise en scène), Géraldine Lonfat (chorégraphie et mise en scène) et Thomas Laubacher (texte) s’attaquent de fait de front aux utopies en générales, aux espoirs qu’elles apportent, aux vies qu’elles bouleversent et questionnent habilement les spectateurs sur leurs responsabilités vis-à-vis de leur descendance. Leur doit-on coûte que coûte une vie meilleure que la nôtre et si oui sous quelle forme et à quel prix ?

Sur une partition originale d’André Pignat et Johanna Rittiner, la chanteuse mezzo-soprano Florence Alayrac interprète sur scène l’ensemble des titres du spectacle, mixant lyrisme et chants baroques religieux, et accompagne de sa voix chaude et puissante les chorégraphies organiques que les comédiens/danseurs (Géraldine Lonfat, Sara Dotta, Daphné Rhea Pellissier, Thomas Laubacher, Paul Patin et Anaïs Gribaldi) habitent de la première à la dernière minute de la pièce avec une mention toute spéciale à Géraldine Lonfat qui illumine les planches par son rayonnement magnétique et la puissance de son interprétation.

Les tableaux dansés sont entrecoupés de parties jouées (avec surtitres en anglais) par Thomas Laubacher et Paul Patin et de moments quasi hypnotiques où Joseph Viatte exerce ses dons de jongleurs, faisant presque léviter ses boules de cristal.

Les changements de costumes à vue, grâce aux très bien pensés costumes de Kim Salah permettent à l’énergie de ne jamais retomber et les lumières douces, terreuses et souvent en clair-obscur de Jérôme Hugon apportent au spectacle l’ambiance quasi apocalyptique mais également introspective qui parachève de donner la sensation d’urgence et de déchirement intérieur qui sous-tend le propos.

L’énergie créative, parfois angoissée et angoissante de la troupe est hautement contagieuse pour un spectacle resserré, on pourrait dire condensé tant il est dense, à une heure.

Pari original, osé, mais relevé donc par la Compagnie interface qui signe avec "Vive la Vie" un spectacle qui a la force lyrique d’un opéra, la puissance émotionnelle d’un ballet, le propos engagé d’un drame contemporain avec une touche onirique inattendue amenée par le cirque moderne.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 21 juin 2020 : la Fête de la Musique Sanson

Cette année, pas vraiment de Fête de la Musique, juste un exercice imposé par le gouvernement de faire chanter un titre de Véronique Sanson à tous les musiciens (non nous ne sommes pas en Corée du Nord). De notre côté nous avons réalisé notre 3ème numéro de la Mare Aux Grenouilles à revoir ici. Pour le reste voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"As found" de Fugu
"Désordres" de Austyn
"Anda Lutz" de Cie Guillaume Lopez
"A l'instinct A l'instant" de Daniel Jea
"Cérébro dancing" de Epilexique
"Cobra" de François Club
"Coquette" de Hailey Tuck
"Springtime with no harm" épisode 18 des mixes de Listen In Bed
"Fanfare XP, volume 2" de Magic Malik
"Avec son frère" de Volo
"Safeplace" de Yadam
et toujours :
"Après le soir" de Camille Bénâtre
"Le love & le seum" de Charles-Baptiste
"New age norms 1" de Cold War Kids
Interview de Datcha Mandala autour de leur album "Hara"
"Mutations Les chimères de Clément Janequin" de Ensemble Thélème & Quatuor XASAX
"Le sismographe / Noyé" de Gontard!
"La battue" de Les Marquises
"Two Lovers" 17eme mix de Listen in Bed
"C'est la vie" de Olivier Perrot
"Knot" de The Nits
"To save what is left" de Roseland
"Parisienne" de Sarah Lancman

Au théâtre

l'actualité du spectacle vivant avec en "direct live" :
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
et toujours dans un fauteuil de salon avec :
des créations :
"Sales gosses" de Mihaela Michailov
"Le Bonheur (n'est pas toujours drôle)" d'après Reiner Werner Fassbinder
"Pichet Klunchun and myself" de Jérome Bel
"Le pont du Nord" de Marie Fortuit
"Invasion !" de Jonas Hassen Khemiri
"Jimmy's blues" à la Maison de la Poésie
 du classique avec Marivaux en deux versions :
Le Mariage de Figaro" par Jean-Paul Tribout
"La Folle Journée ou le Mariage de Figaro" par Rémy Barché 1ère partie - 2ème partie
Au Théâtre ce soir :
"Am Stram Gram" de André Roussin
"Des choses merveilleuses" de Claude Reichman
"Noix de coco" de Marcel Achard
et du côté des humoristes ::
"Noëlle Perna - Mado la niçoise" 1ère partie - 2ème partie
"Jérôme Commandeur se fait discret"

Expositions :

voir des expositions en "real life" avec la réouverture progtressive des musées :
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"James Tissot (1836-1902), l'ambigu moderne" et "Au pays des monstres - Léopold Chauveau"  au Musée d'Orsay
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières
"La Force du dessin - Chefs-d'oeuvre de la Collection Prat" au Petit Palais
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol
"Soleils Noirs" au Louvre-Lens
la salle "Les Nymphas de Claude Monet" au Musée de l'Orangerie
"Le dessin sans réserve. Collections du Musée des Arts Décoratifs" au Musée des Arts Décoratifs
"Le 61 rue de Monceau, l’autre hôtel Camondo" au Musée Nissim de Camondo
et pour ceux qui ont vut l'exposition numérique "Gustav Klimt" à l'Atelier des Lumières à Paris,découvrir celle intitulée "Gustav Klimt, d'or et de couleurs" au nouveau site du Bassin des Lumières à Bordeaux

Cinéma at home avec :

à visionner en "home cinéma" :
des films contemporains :
"Jeune femme de Léonor Serraille
"Soul kitchen" de Fatih Ak?n
"Claire Dolan" de Lodge Kerrigan
de la comédie : "Mr et Mrs Smith" de Doug Liman
du peplum : "La charge de Syracuse" de Pietro Francisci
de l'action : "Kickboxer : Vengeance" de John Stockwell
des films cultes avec :
un western :"La Chevauchée fantastique" de John Ford
du kung fu : "A touch of zen" de King-Hu
du drame à l'indienne : "Vanaja" de Rajnesh Domalpalli
le Ciné-Club des années 60 :
"Qu'est-il arribé à Baby Jane ?" de Robert Aldrich
"Main basse sur la ville" de Francesco Rosi
"Le Tracassin ou Les Plaisirs de la ville" d'Alex Joffé
et une curiosité : "Jack Brooks, tueur de monstres" de Jon Knautz

Lecture avec :

"Le jour où Kennedy n'est pas mort" de R.J. Ellory
"Mauvaise graine" de Nicolas Jaillet
"Une immense sensation de calme" de Laurine Roux
et toujours :
"Et les vivants autour" de Barbara Abel
"L'iguane de Mona" de Michael Uras
"Mothercloud" de Rob Hart
"Trahison" de Lilja Sigurdardottir

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout
- 2 août 2020 : Une petite pause s'impose
- La Mare Aux Grenouilles #08
- 26 juillet 2020 : Que le spectacle (re)commence
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=