Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Il est juste que les forts soient frappés
Thibault Bérard  (Editions de l'Observatoire)  janvier 2020

Voilà une petite pépite littéraire que j’ai découvert un peu par hasard dans une librairie, qui m’a marquée en grande partie par la longueur de son titre, Il est juste que les forts soient frappés. Publié aux éditions de l’Observatoire, qui nous proposent de plus en plus des romans de grande qualité, l’ouvrage est le premier roman de Thibault Bérard. Thibault Bérard est né à Paris en 1980. Après des études littéraires, il devient journaliste, puis éditeur. Il est depuis treize ans responsable du secteur romans aux éditions Sarbacane.

C’est un roman d’amour et de mort que nous propose l’auteur pour son premier roman. Un livre dans lequel la narratrice nous annonce dès les premières pages sa mort. Cette narratrice, c’est Sarah, et sa main de fer, comme elle le dit c’est Théo.

Lorsque Sarah rencontre Théo, c’est un choc amoureux. Elle, l’écorchée vive, la punkette qui ne s’autorisait pas ni le romantisme ni la légèreté, se plaisant à prédire que la faucheuse la rappellerait avant ses quarante ans, va se laisser convaincre de son droit au bonheur par ce fou de Capra et de Fellini.

Dans le tintamarre joyeux de leur jeunesse, de leurs amis et de leurs passions naît Simon. Puis Sarah tombe enceinte d’une petite fille. Mais très vite, comme si leur bonheur avait provoqué la colère de l’univers, à l’euphorie de cette grossesse se substituent la peur et l’incertitude tandis que les médecins détectent à Sarah un cancer au poumon qui progresse à une vitesse alarmante. Chaque minute compte pour la sauver. Le couple se lance alors à corps perdu dans un long combat, refusant de sombrer dans le désespoir.

Ils doivent alors affronter la mort, qui devient un personnage à part entière du livre, qui rode sur toutes les pages qui défilent. L’élan et la fougue que les deux amoureux vont déployer contre cette mort est sublime, parfaitement racontée par l’auteur. On les voit reprendre espoir en s’inventant des bonnes nouvelles, se montrer énormément de tendresse l’un pour l’autre et même faire preuve d’humour parfois. Les deux amoureux ne veulent rien perdre du bonheur qu’il leur reste à vivre ensemble.

C’est un roman intense et bouleversant que nous propose Thibault Bérard. Le lecteur passe du rire aux larmes au fil des pages. C’est beau et triste à la fois, émouvant au possible et tellement juste. Tout sonne vrai dans ce roman avec une écriture enlevée qui sied parfaitement à l’histoire qu’elle nous raconte.

Ce livre est un petit bijou, une véritable ode à la vie et à la résistance face à la mort annoncée. C’est aussi un roman d’amour, un amour immense entre Théo et Sarah qui se décuple face à la maladie. Intense, lumineux et bouleversant, le premier ouvrage de Thibault Bérard est un roman vertigineux dans lequel je vous invite vivement à vous plonger dedans. Nul doute qu’il vous touchera et que vous n’en ressortirez pas indemne.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-09 :
Retour de service - John le Carré
Un océan, deux mers, trois continents - Wilfried N'Sondé

• Edition du 2020-08-02 :
Nous avons les mains rouges - Jean Meckert
 

• Archives :
Il était deux fois - Franck Thilliez
La goûteuse d'Hitler - Rosella Postorino
Summer mélodie - David Nicholls
Fleishman a des ennuis - Taffy Brodesser-Akner
Bruno Piszczorowicz - Interview
La nuit d'avant - Wendy Walker
La Chine d'en bas - Liao Yiwu
Oeuvres Complètes II - Roberto Bolano
Isabelle, l'après-midi - Douglas Kennedy
Les ombres de la toile - Chris Brookmyre
Un été norvégien - Einar Már Gudmundsson
Be my guest - Priya Basil
Les jours brûlants - Laurence Peyrin
La faiblesse du maillon - Eric Halphen
De Gaulle sous le casque - Henri de Wailly
Une immense sensation de calme - Laurine Roux
Mauvaise graine - Nicolas Jaillet
Le jour où Kennedy n'est pas mort - R. J. Ellory
L'iguane de Mona - Michaël Uras
MotherCloud - Rob Hart
Et les vivants autour - Barbara Abel
Trahison - Lilja Sigurdardóttir
Fanny Chassain-Pichon - Interview
De Wagner à Hitler - Fanny Chassain-Pichon
L'enfer commence avec elle - John O'Hara
BeatleStones - Yves Delmas & Charles Gancel
La géographie, reine des batailles - Philippe Boulanger
L'obscur - Philippe Testa
Trouver l'enfant / La fille aux papillons - René Denfeld
Washington Black - Esi Edugyan
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (28)
- les derniers livres (2025)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=