Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'audacieux Monsieur Swift
John Boyne  (Editions JC Lattès)  février 2020

Souvenez-vous, en plein été 2018, je m’extasiais devant un ouvrage de la rentrée littéraire qui me faisait découvrir un auteur, un certain John Boyne, et un ouvrage Les fureurs invisibles du cœur, dont je me souviens encore. Alors évidemment, une fois cet ouvrage terminé, il ne me restait plus qu’à attendre un nouvel ouvrage de cet auteur pour voir s’il était capable de m’emporter de la même façon.

Ce moment tant attendu est venu, en ce doux mois de février 2020 avec une couverture digne des vœux films américains des années 80 et un titre qui m’interpelle, L’audacieux Monsieur Swift. John Boyne est donc de retour, avec ce nouvel ouvrage que je ne pouvais donc pas manquer. L’audacieux Monsieur Swift est un excellent ouvrage, complètement différent du précédent ouvrage de l’auteur, qui confirme ses indéniables qualités d’écriture.

Au cœur de l’ouvrage se trouve ce fameux Monsieur Swift, un certain Maurice qui, au début de l’ouvrage, âgé d’un peu plus de vingt ans, a réussi à devenir ce qu’il souhaitait être depuis bien longtemps, un écrivain et un père. Pour cela, il a été prêt à tout, et la suite de l’ouvrage va nous le révéler.

A la fin des années 80, dans un hôtel Berlinois, Maurice Swift rencontre par hasard le célèbre romancier Erich Ackerman. Attiré par Maurice Swift, il va le prendre sous son aile en lui montrant les ficelles du métier d’écrivain. Maurice Swift dispose de qualités d’écriture indéniable. Ce qui lui manque pour devenir un grand romancier, c’est l’imagination, celle qui lui permet de raconter des histoires. Devenant le confident du romancier, celui-ci va l’aider en se laissant aller à lui confier son lourd passé, une erreur de jeunesse commise particulièrement répréhensible dont il va savoir se servir.

Quelques années plus tard, Maurice Swift s’est enfin fait un nom ; il a désormais besoin de nouvelles sources d’inspiration. Peu importe où il trouve ses histoires, à qui elles appartiennent, tant qu’elles contribuent à son ascension vers les sommets. Des histoires qui le rendront célèbre, mais qui le conduiront aussi à mentir, emprunter, voler. Ou bien pire encore, qui sait ?

L’homme que nous dépeint John Boyne dans son dernier ouvrage est un homme sans scrupule, un homme capable de tout pour arriver à ses fins, doté d’un cynisme incommensurable. C’est un être difficilement saisissable que le lecteur découvre au fil des pages, notamment autour du dernier chapitre (assez long) particulièrement brillant que Maurice Swift se dévoile totalement aux yeux du lecteur. L’homme que nous dépeint John Boyne est un formidable plagiaire, un voleur de haut niveau, un voleur d’histoires toute sa vie.

L’ouvrage de John Boyne, toujours superbement écrit, avec des dialogues particulièrement réussis est l’occasion pour le lecteur d’avoir une réflexion littéraire autour de la création, des prix littéraires et des auteurs.

L’audacieux Monsieur Swift est donc pour moi à la hauteur du précèdent ouvrage de l’auteur. Il confirme donc tout ce que j’aime chez John Boyne : sa plume raffinée, ses personnages qui ont de la consistance et l’audace bien sûr, celle de nous surprendre à chaque lecture.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les fureurs invisibles du coeur" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de John Boyne


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-12 :
La nuit d'avant - Wendy Walker
La Chine d'en bas - Liao Yiwu

• Edition du 2020-07-05 :
Oeuvres Complètes II - Roberto Bolano
Isabelle, l'après-midi - Douglas Kennedy
Les ombres de la toile - Chris Brookmyre
Un été norvégien - Einar Már Gudmundsson
 

• Archives :
Une immense sensation de calme - Laurine Roux
Mauvaise graine - Nicolas Jaillet
Le jour où Kennedy n'est pas mort - R. J. Ellory
L'iguane de Mona - Michaël Uras
MotherCloud - Rob Hart
Et les vivants autour - Barbara Abel
Trahison - Lilja Sigurdardóttir
Fanny Chassain-Pichon - Interview
De Wagner à Hitler - Fanny Chassain-Pichon
L'enfer commence avec elle - John O'Hara
BeatleStones - Yves Delmas & Charles Gancel
La géographie, reine des batailles - Philippe Boulanger
L'obscur - Philippe Testa
Trouver l'enfant / La fille aux papillons - René Denfeld
Washington Black - Esi Edugyan
J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond - Alexis Jenni
Les Beatles - Frédéric Granier
Frissonner dans la nuit avec des romans policiers à lire et à écouter -  
Roman à lire, voir et écouter -  
Le Feuilleton radiophonique en podcast -
Le Feuilleton radiophonique en podcast -
Là où chantent les écrevisses - Delia Owens
Les lumières de Tel-Aviv - Alexandra Schwartzbrod
Incident au fond de la galaxie - Etgar Keret
La chaîne - Adrian McKinty
Faites-moi plaisir - Mary Gaitskill
La femme révélée - Gaëlle Nohant
Le nouveau western - Marc Fernandez
PLS - Joanne Richoux
Le Sourire du Scorpion - Patrice Gain
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (27)
- les derniers livres (2018)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=