Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yves Klein, l'infini bleu
Atelier des Lumières  (Paris)  Du 28 février 2020 au 3 janvier 2021

Depuis la superbe exposition rétrospective "Yves Klein : Corps, couleur, immatériel" que lui a consacré le Centre Pompidou en 2006-2007, le peintre, sculpteur et performeur Yves Klein est sorti des radars muséaux.

Aussi la proposition numérique présentée à l'Atelier des Lumières sous le titre "Yves Klein, l'infini du bleu" constitue une bienvenue initiative.

Victime d'une crise cardiaque en 1962 qui l'emporte à 34 ans, Yves Klein est un artiste météore qui a traversé les années 1950, initié une révolution bleue avec la création de la couleur bleu outremer "IKB» (International Klein Blue) qui inonde ses "Monochromes" et tenté de forger les clés d'un voyage cosmique dont l'artiste est le médium.

Yves Klein au-delà du bleu

Un voyage au-delà du bleu jusqu'au concept d'oeuvre immatérielle, une oeuvre invisible dans le monde visible, illustré en 1958 par son exposition intitulée "La spécialisation de la sensibilité à l'état de matière première en sensibilité picturale stabilisée" sous-titrée "Le Vide".

Du monde de la couleur pure à l'immatériel, le voyage cosmique auquel invite l'artiste de déploie en six séquences tourbillonnantes soutenues par une judicieuse - et sublimante - bande-son de la musique baroque de Vivaldi avec un psaume chanté par le contre ténor Andreas Scholl et de Mozart avec un extrait de son "Dies irae" à la musique contemporaine minimaliste de Steve Reich en passant par le post-rock de Silver Mount Zion et à l'ambient rock de Brian Eno et l'electro de Thylacine.

Réalisée par le studio de création Cutback à partir d'images d'archives et d'une sélection de 90 oeuvres significatives grâce la collaboration des Archives Yves Klein, cette exposition numérique se déploie bien évidemment en immersion bleue.

Usant du zoom, du fondu-enchainé et du morphing, elle révèle un parcours artistique ayant pour devise "Pour la couleur, contre la ligne et le dessin !" qui se se décline en une trichromie symbolique et magique : le bleu, couleur spirituelle, l'or pour la transmutation ("Monogolds"), et le rose de la chair incarnée ("Monopinks").

Et ses "Anthropométries", réalisées par l'empreinte de corps recouverts de peinture, substitut performatif du pinceau, envahissent l'espace en étrange ballet onirique qui correspond à l’obsession de la lévitation d’Yves Klein.

Une belle invitation non seulement à la méditation mais à se replonger dans l'Histoire de l'Art contemporain et traquer les galeries détenant des oeuvres de Yves Klein.

 
En savoir plus :

Le site officiel de l'Atelier des Lumières

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de l'Atelier des Lumières


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-27 :
Pierre et Gilles - Errances immobiles - Galerie Templon
Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme - Fondation Azzedine Alaïa
Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration - Musée d'At Moderne de Paris

• Edition du 2020-09-20 :
Sarah Moon - PasséPrésent - Musée d'At Moderne de Paris
 

• Archives :
Arts et Beaux-Arts - # 1 à 11 
Histoire de l'Art - Les Grands Maîtres de la peinture -
Art outsider, street art et performing art -  
Harper's Bazaar - Premier magazine de mode - Musée des Arts Décoratifs
Turner - Peintures et aquarelles - Collections de la Tate - Musée Jacquemart-André
Les Collections permanentes du Musée Cernushi -
Christan Louboutin – L'Exhibition[niste] - Palais de la Porte Dorée
Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée - Atelier des Lumières
Cézanne et les Maîtres - Rêve d'Italie - Musée Marmottan-Monet
Yves Klein, l'infini bleu - Atelier des Lumières
Otto Freundlich - La révélation de l'abstraction - Musée de Montmartre
Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain - Musée de la Vie romantique
Les Contes étranges de N.H. Jacobsen - Musée Bourdelle
Frapper le fer - Musée du Quai Branly
Sculptures Infinies des collections de moulages à l’ère digitale - Beaux-Arts de Paris
Marche et démarche - Une histoire de la chaussure - Musée des Arts Décoratifs
Helena Rubinstein - La collection de Madame - Musée du Quai Branly
Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine - Petit Palais
Hans Hartung - La fabrique du geste - Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
Kiki Smith - Monnaie de Paris
Greco - Grand Palais
Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme napolitaine - Petit Palais
Le rêveur de la forêt - Musée Zadkine
Collection Weisman & Michel : Fin de siècle - Belle Epoque (1880-1916) - Musée de Montmartre
Picasso - Tableaux magiques - Musée national Picasso
Toulouse-Lautrec - Résolument moderne - Grand Palais
Vampires - De Dracula à Buffy - Cinémathèque française
Moderne Maharajah, un mécène des années 1930 - Musée des Arts Décoratifs
Balzac & Grandville - Une fantaisie mordante - Maison de Balzac
Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs - Musée Maillol
- les derniers articles (2)
- les derniers expo (3)
- les derniers expos (1038)
- les derniers films (3)
- les derniers interviews (33)
- les derniers livres (3)
- les derniers selection_concerts (1)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=