Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Misanthrope
Théâtre national de Strasbourg  (Strasbourg)  juin 2004

Comédie de Molière, mise en scène de Stéphane Braunschweig, avec Claude Duparfait, Maud Le Grévellec, Thierry Paret, Claire Aveline, Philippe Girard, Jean-Marc Eder, Nicolas Pirson et Pierre-Emmanuel Rousseau.

Le Misanthrope" constitue la première, et réussie, incursion du metteur en scène Stéphane Braunschweig dans le répertoire de Molière Homme épris de conduite vertueuse et chantre de la vérité, Alceste ne supporte plus la civilité conventionnelle, qu'il assimile à l'hypocrisie, inhérente aux us de sociabilité qui régissent dans son microcosme de la jet society.

Prophète d'un redressement moral qui ne fédère aucun apôtre malgré ses prêches réitérés, il s'engage dans une misanthropie qui le mène inexorablement à s'exclure du monde.

Tout comme est voué à l'échec son amour qu'il entend comme exclusif et possessif pour Célimène, l'archétype de la coquette et de la médisante, exemple ultime de ce qu'il condamne et dont il espère, "par sa flamme", purger l'âme de ces vices tant la belle s'avère en quête du regard des autres.

L'opus conçu comme une succession de scènes de fulminations et de ruptures diligentées principalement Alceste qui, de surcroît, finit par contaminer l'aréopage, tout en séduisant involontairement la gent féminine par l'atypicité de sa nature et sa quichottienne conduite" héroïque".

Si la parition originale se déroule dans un lieu unique, un espace public, vestibule ou petit salon, de la demeure de Célimène, la reine de la fête, Stéphane Braunschweig, se calquant sur un rituel de la cour du 17ème siècle, la déplace dans la chambre de celle-ci qui reçoit tant ses ébats avec Alceste que ses amis courtisans.

Et il opte pour une scénographie signifiante dépourvue de decorum basée sur un jeu de miroirs en fond de scène dont l'agencement spatial scande la progression dramatique, face à la salle pour le théâtre miroir du monde, puis en palais des glaces pour les avatars quasi pirandelliens de la vérité, enfin en perspective conique de ligne de fuite telle l'impasse du dénouement.

Avec une recontextualisaton contemporaine sans dommage, Stéphane Braunschweig opère judicieusement une mise en scène dépouillée de tout fatras anecdotique et dirige des comédiens bien distribués de la troupe du Théâtre national de Strasbourg dont il assure la direction.

Parmi les "happy few", les petits marquis (Nicolas Pirson et Jean-Marc Eder) se révèlent de tristes sires, la doyenne bigote (Hélène Schwaller) a encore des bouffées de libido et Philippe Girard dispense une superbe composition dans la dégaine avec mèche du jet setter et la posture de l'artiste.

En contrepoint, Thierry Paret campe un ami fidèle et un outsider énamouré d'une douce compréhensive Claire Aveline, tous deux faits pour bien aller ensemble car ils s'accommodent tant de l'ordre social que du caractère fantasque d'Alceste.

Maud Le Grévellec apporte à Célimène la séductrice conquérante une fragilité inattendue mais également une détermination qui laisse entendre qu'elle saura rebondir après l'opprobre infligé par ses pairs.

Dans le rôle-titre, Claude Duparfait s'avère magistral en atrabilaire amoureux à la personnalité psychorigide et puritaine qui, entre utopie et cynisme, voudrait changer le monde.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-05 :
Covid et Humour - Le confinement, manne thématique pour les humoristes -
 

• Archives :
Focus Théâtre -
Shortcom à gogo -
A tort et à raison - Théâtre Hébertot
L'Ecole des Femmes - Théâtre national de l'Odéon
Vivement Noël - Théâtre de la Girandole
Le Sommelier - En tournée
Peer Gynt - Théâtre Les Gémeaux
Fleur de cactus - Théâtre Antoine
Art - Comédie des Champs Elysées
Folie baroque - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Hernani, brigand de la pensée ! - Lavoir Moderne Parisien
Le Misanthrope - Théâtre national de Strasbourg
Les Survivantes - Théâtre 13/Jardin
L'Ecume des jours - A La Folie Théâtre
Voodoo Sandwich - Centre Culturel Suisse
Oh les beaux jours - Studio Hébertot
J'aurais aimé savoir ce que ça fait d'être libre - Théâtre de Belleville
Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures - Théâtre de l'Atelier
Eugénie Grandet - Théâtre 13/Seine
Les Innocents, Moi et l'Inconnue au bord de la route départementale - Théâtre de la Colline
Penthésilée - Théâtre de Sartrouville et des Yvelines
Mon fils marche juste un peu plus lentement - Manufacture des Abbesses
Je ne vous aime pas - Théâtre Les Déchargeurs
Un espoir - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
V.I.T.R.I.O.L. - Théâtre de la Tempête
L'Eveil du printemps - Théâtre L'Etoile du Nord
Anne-Marie la beauté - Théâtre de la Colline
Toute nue - Variation Feydeau Noren - Théâtre Paris-Villette
Kadoc - Théâtre du Rond-Point
Mon dîner avec Winston - Théâtre du Rond-Point
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6892)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=