Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Artús
Cerc  (Pagans)  mars 2020

"Viens voir, m’appelle Lépineux, viens voir, ça souffle un peu !
Descendu dans la doline pour le rejoindre, il me sembla, effectivement qu’un très léger courant d’air sortait par le trou, et je commençais à aider Georges à déchausser ses pierres : un trou qui souffle ! ça veut dire une immense caverne ! ça devenait vraiment passionnant." Jacques Labeyrie, Les découvreurs du Gouffre de la Pierre Saint-Martin

Avec le groupe Artús, depuis Òmi en 2003, on a l’assurance d’un univers singulier, d’une puissance sonore, féroce : Artús vient du celtique "ARZH" signifiant ours, d’une sorte de dark folk. Du folk passé au papier de verre pour lui donner une patine différente. C’est une musique clairement ancrée dans la musique et dans une certaine tradition gasconne, notamment dans l’organologie : boha (cornemuse des Landes de Gascogne), vielle à roue, tambourin à cordes mais tournée vers d’autres possibles, vers des esthétiques qu’elle tend elle-même à créer. Difficile de la comparer à d’autres groupes : sa musique lui est d’abord personnelle, imagée et à programme (avec un thème, une trame particulière).

Avec ce sixième disque Cerc (le cercle), le groupe propose une œuvre en 6 mouvements qui doivent s'enchaîner sans coupure de son. Sixième disque, six mouvements, six membres du groupe, 666 le nombre du diable. Si on rajoute que le groupe cite cette phrase : "Il est dit qu’aucun arbre ne peut pousser jusqu’au paradis sans plonger ses racines jusqu’aux profondeurs de l’enfer" de C.G. Jung...

Artús nous emporte donc dans les abimes terrestres, dans les gouffres de la Pierre Saint-Martin, plus grand massif karstique au monde. Karst de 140 kilomètres carrés entre 1 500 et 2 100 mètres d'altitude, à cheval sur la frontière entre la France et l'Espagne.

Mais cette cheminée dans les profondeurs est naturellement une expérience mystique, rappelant comme le précise Artús l’allégorie de la caverne de Platon. "L’Homme a toujours prospecté les profondeurs invisibles de la terre, de l’âme, pour découvrir, remonter et transmettre du vécu, il a besoin de bousculer ses représentations, de se confronter à l’infini du temps et de l’espace. Deux Humanités coexistent en nous : l’Homme "primitif", rattaché aux profondeurs, vivant dans la terre, dans l’ombre de lui-même. Le monde des sens, de l’illusion, de la croyance, des certitudes, des habitudes… le monde physique, matériel. L’Homme "éveillé", rattaché à la lumière, vivant en surface, contemplant les étoiles, n’ayant plus d’ombre. Le monde des idées, de la connaissance, du savoir… le monde métaphysique, spirituel." Rappelons que pour Platon la musique est vectrice d’harmonie, elle copie la nature mais ne la matérialise pas.

Cette expérience mystique se retrouve bien évidemment dans cette musique qui interpelle les sens comme l’intellect. La tension est permanente et le résultat est forcément introspectif. Cerc est sombre, tribal, hypnotique. Encore une fois fascinant, captivant...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ors de Artús

En savoir plus :
Le site officiel de Artús
Le Facebook de Artús


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-12 :
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
 

• Archives :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
- les derniers albums (6108)
- les derniers articles (156)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=