Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Popa Chubby
It's a mighty hard road  (Dixiefrog Records)  février 2020

Il est des moments dans ta vie qui te marque pour toujours. L’année 1996 et plus particulièrement un week-end d’août dans le Puy-de-Dôme. Je te vois t’interroger, mais quel rapport avec Popa Chubby, le bluesman New-Yorkais pur jus ?

Et bien vois-tu à cette époque, dans le petit village de Cunlhat se tenait le plus magnifique rassemblement Harley de France. Trois jours de grosses et belles bécanes, de filles superbes, de mecs musclés (enfin presque tous) de graisse, de chrome et de rock’n’roll (et de striptease, mais chuut, ne dis rien, mes gosses ne savent rien de la vie passée de leur papa).

Tu comprends maintenant le rapport ? Un soir, à la fraiche, sur la scène, le monument Popa Chubby. Une bonne grosse claque de rock et de blues. Le personnage a déjà un physique hors norme et un talent à l’échelle de ce dernier.

A cette époque, on mangeait des burgers de confits de canard et figure-toi que pour l’écriture de cet album, en tout cas pour le début, Popa Chubby s’est dit, tel Karadoc, de la superbe série Kaamelott que "The Flavor is in the flat" (La saveur est dans le gras). Parce que oui, soyons clair, Popa Chubby fait dans le généreux, dans le gras, qui lie un plat, dans le fait maison.

Le bluesman est multi instrumentiste, joue la guitare de tous les morceaux, chante, fais les chœurs, la batterie sur certains morceaux, sinon c’est Dave Keyes, Steve Holley ou Don Castagno qui s’y collent. Il joue de l’harmonica et même de la basse et des claviers. Bon, Brett Bass l’aide à la basse sur certains morceaux, ainsi que V.D. King.

L’album est un festin de pas moins de 15 morceaux, de son blues si facilement reconnaissable. C’est éclectique, électrique et même éclectrique comme j’ai pu le lire !

C’est un excellent album de blues, certains trouveront que Popa Chubby a moins les crocs, moins la rage, mais si c’est parce que l’artiste nous offre des ballades et baisse le son de sa guitare, quelle erreur, à mon avis, il nous montre justement toute la palette de son talent ! Et comme il le chante si bien "The best is yet to come" !

Il se paye même le luxe de conclure son album avec "Kiss", la reprise de Prince, artiste qu’il vénère et place au même pied qu’Hendrix.

Tu l’auras compris, cet album m’a ramené quelques 24 ans en arrière, alors que je n’étais qu’un jeune ignorant des choses de la vie. Les mélodies te restent en tête, les chansons sont toutes superbes. Un magnifique album que nous offre Popa Chubby pour célébrer les 30 ans de sa carrière et son retour dans le nid douillet de Dixiefrog ! Et comme il le dit lui-même : "more than 30 years of Blues Rock and Soul".

Bonne écoute !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Vicious Country de Popa Chubby & Galea
Popa Chubby en concert au Festival Garorock 2005 (vendredi)
Popa Chubby en concert au Fil (6 mars 2009)
Popa Chubby en concert au Bataclan (lundi 15 mars 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de Popa Chubby
Le Bandcamp de Popa Chubby
Le Soundcloud de Popa Chubby
Le Facebook de Popa Chubby


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
- les derniers albums (6108)
- les derniers articles (155)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=