Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Victory Hall - Robin Leduc et the Pacemakers - Young People
La Flèche d'Or  (Paris)  8 février 2006

Le lundi à la Flèche d'Or, c'est soirée Indie ! l

C'est le trio de Victory Hall qui ouvre le bal.

Julien Pras, chanteur et compositeur de Calc fait ici une escapade dans un trio qui lui permet toutes les audaces compositionnelles.

Il nous propose du post grunge Lo-fi, avec des formats n'excédant généralement pas la minute. C'est de la musique instantanée, qui ne laisse pas le temps à l'auditeur de s'habituer.

Abrupt et direct !

Ensuite Robin Leduc & the pacemakers

Robin Leduc, qui avait déjà sorti un album en solo en 2003 Tout devient tout, arrive entouré de trois musiciens pour le soutenir ce soir. A bientôt 27 ans c'est déjà un habitué du milieu musical, puisqu'il avait fondé auparavant Only Paradise, groupe de musique électronique.

Avec une voix traînante, certains diront lancinante, et une allure de folkman, guitare acoustique et harmonica harnaché devant sa bouche, il distille ses textes joliment tournés dans la langue de Molière.

Mélangeant chanson française et musique aux influences américaines, il en sort une potion qui fonctionne.

Tender Forever : Mais qui se cache sous ce petit pseudo mignon ? C'est Mélanie Valera, la bordelaise d'origine, qui après un séjour au states revient en France avec son mac portable et son petit clavier.

Elle appuie sur une touche et hop lance la musique.

C'est pop et bricolo avec des couches superposées, des voix en backgroung.

Ça sent le Bjork au bout du couloir, mais reste toujours très mélodique.

Elle danse sur scène, y invite le public et quand elle se sangle à sa guitare c'est pour entonner une petite ballade intimiste.

Avec un chant essoufflé, elle raconte des histoires en anglais.

Elle prévient que certaines chansons seront courtes car elle préfère se taire quand elle n'a plus rien à dire et entre les chansons raconte les USA, sa vie, ses réflexions dans une (fausse ?) timidité. Son album The soft and the hardcore, sorti aux USA en fin d'année dernière est maintenant disponible en France.

Drôle de demoiselle ... pour moi, assurément la bonne surprise de la soirée !

Enfin, Young People. Le trio qui a déjà deux albums à son actif présente ici son prochain opus Turned Loose qui sortira en mars.

Mais ce soir le trio s'est fait quintet.

La chanteuse Katie Eastburn mène l'ensemble de son piano.

Petit brin de femme, on s'attend, à la vue de leurs précédents opus, à une musique folk-rock. Mais l'ensemble, mélange de noisy, punk et atmosphérique, décontenance un peu.

De plus avec une heure et demie de retard sur l'horaire prévu, le public déserte peu à peu la salle.

A peine une vingtaine de personnes sont devant la scène tandis que Katie se débat avec des problèmes de retour.

Vraisemblablement ce n'était pas le soir pour "les jeunes gens". Le groupe n'aura pu donner la pleine étendue de ses capacités, rendez vous une prochaine fois.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tout devient Tout de Robin Leduc
La chronique de l'album eponyme de Robin Leduc & The Pacemakers
Robin Leduc en concert au Grand Mix (jeudi 21 octobre 2010)
La chronique de l'album Turned loose de Young people
L'interview de Young people (6 février 2006)

En savoir plus :

Le site de Young People

Crédits photos :Fabrice (plus de photos sur Taste of indie)


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 2 février 2020 : Place aux crèpes

Finie la saison des galettes, place aux crèpes. Un début d'année placé sous le signe de la gourmandise. On se régale aussi de nouveautés au théâtre, au cinéma, au musée, chez nos libraires et disquaires. C'est parti pour le programme.

Du côté de la musique :

"A fuck toute, a love tout" de Rodrigue
"Sentinelle" de Superbravo
"Juillet" de En Attendant Ana
"Brahms : Fantasien, 116, Intermezzi, 117 & Klavierstucke OP 118" de Hortense Cartier Bresson
"Ce qui demeure" de Jean Louis Bergère
Philippe Katerine était au Fil de Saint Etienne avec Eveno
"Prévert parade" de André Minvielle et Papanosh
"Everything begins" de BO
"Bretagne[S]" de Ensemble Gustave
"The underground secession" de Feu Robertson
"Whosampled.com Part 2", le nouveau mix de Listen in Bed
"Paradais" de Tito Candela
et toujours :
"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Huis Clos" au Théâtre de l'Eepée de Bois
"Splendeur" au Théâtre 71 à MAlakoff
"Les Bains macabres" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" au Théâtre Gaité Montparnasse
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Uncanny Valley" au Centre Culturel Suisse
"Le Paradoxe sur le comédien" au Théâtre La Croisée des Chemins- Belleville
"Choses vues" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"C'est bizarre l'écriture" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mamma, sono tanto felice" au Lavoir Moderne Parisien
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Rien plus rien au monde" au Théâtre de la Contrescarpe
"Aimez moi" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Lune en plein jour" au Théâtre de la Huchette
"Olivia Moore - Egoïste" à la Nouvelle Seine
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
les reprises :
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des Trois Bornes
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Cyrano" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Passe imaginaire" au Théo Théâtre
"Jos Houben - L'Art du rire" à La Scala
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Basse naissance" de Kerry Hudson
"Comment le roi à perdu la tête" de Ville Ranta
"Et Mara ferma les yeux" de Denis Jeambar
"La cité de feu" de Kate Mosse
"La septième croix" de Anna Seghers
"Les sables de l'empereur" de Mia Couto
et toujours :
"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau
- 22 mars 2020 : Homeworks
- 15 mars 2020 : La culture sans bouillon de culture
- 8 mars 2020 : La vie en (mo) rose
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=