Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Victory Hall - Robin Leduc et the Pacemakers - Young People
La Flèche d'Or  (Paris)  8 février 2006

Le lundi à la Flèche d'Or, c'est soirée Indie ! l

C'est le trio de Victory Hall qui ouvre le bal.

Julien Pras, chanteur et compositeur de Calc fait ici une escapade dans un trio qui lui permet toutes les audaces compositionnelles.

Il nous propose du post grunge Lo-fi, avec des formats n'excédant généralement pas la minute. C'est de la musique instantanée, qui ne laisse pas le temps à l'auditeur de s'habituer.

Abrupt et direct !

Ensuite Robin Leduc & the pacemakers

Robin Leduc, qui avait déjà sorti un album en solo en 2003 Tout devient tout, arrive entouré de trois musiciens pour le soutenir ce soir. A bientôt 27 ans c'est déjà un habitué du milieu musical, puisqu'il avait fondé auparavant Only Paradise, groupe de musique électronique.

Avec une voix traînante, certains diront lancinante, et une allure de folkman, guitare acoustique et harmonica harnaché devant sa bouche, il distille ses textes joliment tournés dans la langue de Molière.

Mélangeant chanson française et musique aux influences américaines, il en sort une potion qui fonctionne.

Tender Forever : Mais qui se cache sous ce petit pseudo mignon ? C'est Mélanie Valera, la bordelaise d'origine, qui après un séjour au states revient en France avec son mac portable et son petit clavier.

Elle appuie sur une touche et hop lance la musique.

C'est pop et bricolo avec des couches superposées, des voix en backgroung.

Ça sent le Bjork au bout du couloir, mais reste toujours très mélodique.

Elle danse sur scène, y invite le public et quand elle se sangle à sa guitare c'est pour entonner une petite ballade intimiste.

Avec un chant essoufflé, elle raconte des histoires en anglais.

Elle prévient que certaines chansons seront courtes car elle préfère se taire quand elle n'a plus rien à dire et entre les chansons raconte les USA, sa vie, ses réflexions dans une (fausse ?) timidité. Son album The soft and the hardcore, sorti aux USA en fin d'année dernière est maintenant disponible en France.

Drôle de demoiselle ... pour moi, assurément la bonne surprise de la soirée !

Enfin, Young People. Le trio qui a déjà deux albums à son actif présente ici son prochain opus Turned Loose qui sortira en mars.

Mais ce soir le trio s'est fait quintet.

La chanteuse Katie Eastburn mène l'ensemble de son piano.

Petit brin de femme, on s'attend, à la vue de leurs précédents opus, à une musique folk-rock. Mais l'ensemble, mélange de noisy, punk et atmosphérique, décontenance un peu.

De plus avec une heure et demie de retard sur l'horaire prévu, le public déserte peu à peu la salle.

A peine une vingtaine de personnes sont devant la scène tandis que Katie se débat avec des problèmes de retour.

Vraisemblablement ce n'était pas le soir pour "les jeunes gens". Le groupe n'aura pu donner la pleine étendue de ses capacités, rendez vous une prochaine fois.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tout devient Tout de Robin Leduc
La chronique de l'album eponyme de Robin Leduc & The Pacemakers
Robin Leduc en concert au Grand Mix (jeudi 21 octobre 2010)
La chronique de l'album Turned loose de Young people
L'interview de Young people (6 février 2006)

En savoir plus :

Le site de Young People

Crédits photos :Fabrice (plus de photos sur Taste of indie)


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
Raphaël Imbert, Johan Farjot & guests - Les 1001 Nuits du Jazz
Quinteto Respiro - Herencia
Sébastien Tellier - Domesticated
Listen in Bed - Lullaby (Mix #15)
Jo Wedin & Jean Felzine - Interview
Alexandre Herer - Nunataq
Minhsai - Introsessions EP
LANE - Pictures Of Century
Chouk Bwa & The Ångströmers - Vodou Alé
Quatuor Eclisses - Evocación
Moh! Kouyaté - Guinea Music All Stars
- les derniers albums (6106)
- les derniers articles (155)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=