Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006
OMR - Battles - Baxter Dury - Villeneuve - Giant Sand - Nits  (Saint Malo (Palais du Grand Large - Omnibus))  18 février 2006

Samedi, après une belle averse, le soleil brille sur Saint-Malo et l'auditorium est presque comble pour le concert de OMR qui proposent aujourd'hui un ciné concert sur un chef d'oeuvre suédois de Victor Sjöström, La Charette Fantôme.

Et face à la journée un peu en demi-teinte du vendredi, le samedi s'annonce tout à coup exceptionnel dès les premières notes du groupe. 1h30 de musique, 1h30 d'un quintet à la GY!BE matiné d'electronica subtile. Un véritable exploit réalisé sur ce film muet qui captive l'ensemble de la salle. Tout simplement fantastique. Les applaudissements sont à la hauteur du concert et on ne souhaite qu'une chose, revoir rapidement ce genre de performance par un groupe de ce niveau.

Difficile pour Villeneuve, et tous les autres groupes de la journée, de passer après cela tant les spectateurs sont encore sous le choc.

Et pourtant le duo aidé de 3 musiciens parviendra à séduire le public de la Route du Rock. Mélodies pop-rock et douce voix de Mélanie Pain pour un ensemble fort agréable. Reprise méconnue de Depeche Mode et pour finir une excellente version de Oh no en accoustique.

Dernier groupe du Palais du Grand Large et non des moindres, les Nits.

Ils préparent leurs prochains concerts intimistes en faisant leur propre première partie ce soir (dixit Henk Hofstede) à la guitare sèche, caisse claire et piano. Des mélodies inusables sur des projections vidéos adaptées et un grand nombre de fans émus dans les confortables fauteuils du lieu.

Départ pour la deuxième fois à l'Omnibus, la jolie salle de concerts de Saint-Malo aux gradins elevés et à la fosse spacieuse.

L'attente se compense en regardant les concerts 2004 et 2005 du festival sur l'écran géant et à l'heure dite arrive Baxter Dury vivement attendu.

Le britannique est à l'aise et se promène, bière à la main, sur le plateau. Le concert reprendra une courte série de ses chansons folk-rock avec quelques perles dont les très récentes Lisa Says ou Francescas Party en ponctuant l'exercice de blagues et de discussions avec le public.

Pas de rappel, il est passé comme un coup de vent en attendant de revenir nous voir cette année.

Très attendus également les Battles arrivent sur la scène etrangement agencée de l'Omnibus.

Batterie bien en avant, claviers sur les côtés et une impressionante série d'amplis à l'arrière qui présagent d'un concert énergique.

Et en effet derrière leurs visages tendres se cachent des instrumentistes totalement barrés. Le batteur en avant-scène se dechaîne, projetant baguettes et sueur en frappant une cymbale placée à 2m du sol (technique amusante déjà découverte chez les inconnus d'Agripon), deux guitaristes font crier les cordes, l'un en jouant du clavier en même temps, l'autre en tenant la guitare haute et en naviguant en acceleré sur le manche.

Un peu de Lightning Bolt, un peu de free-jazz, inédit et épatant à voir.

Tête d'affiche de la soirée, Giant Sand fait son entrée dans la salle pour un lancement piano-bar au clavier. Piano-bar ou plutôt saloon puisqu'en fait de tenanciers nous avons là de véritables experts du rock américain, de toutes les racines musicales.

Howe Gelb se lance dans des mélodies blues, passe en chanson folk pour finir dans un orage de distortion avec un solo improbable. Malgré quelques petits soucis (comme un Twin qui sera changé en direct), la magie opère.

La voix, la guitare, les musiciens, on sort difficilement de ce saloon ensamblé.

Aussi attendus par certains fans que M Pokora devant un collège de jeunes filles, les belges de Vive La Fête reviennent à Saint-Malo pour clore une nouvelle fois le festival.

Concept amusant et plutôt réussi d'une poupée chanteuse sussurant des niaiseries sur de l'electro-rock, ils parviennent sans grande difficulté à faire danser la totalité de l'Omnibus.

Pour sa première édition hivernale la Route du Rock prend un peu plus de risques que l'été, la programmation est plus variée, plus éclectique et finalement on apprécie d'autant plus les perles qui en ressortent.

Une bonne manière de découvrir les groupes qu'on reverra ailleurs cet été.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Le vendredi à La Route du Rock édition hiver 2006

La chronique de l'album E.P. C B de Battles
La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All the Battles de JOY
Battles en concert au Festival de Dour 2006 (vendredi)
Battles en concert à La Maroquinerie (10ème édition des Inrocks Indie Club) (21 septembre 2006)
Battles en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Battles en concert à L'Aéronef (mardi 12 avril 2011)
Battles en concert au Cabaret Sauvage (jeudi 30 juin 2011)
Battles en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
Battles en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition
Battles en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Vendredi
Battles en concert au Grand Mix (jeudi 29 octobre 2015)
Battles en concert au Festival La Route du Rock #26 (samedi 13 août 2016)
La chronique de l'album Floor Show de Baxter Dury
La chronique de l'album It's A Pleasure de Baxter Dury
Baxter Dury en concert au Festival Les Paradis Artificiels #6 (édition 2012) - mardi 17 avril
Baxter Dury en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Samedi 29 septembre
Baxter Dury en concert au Festival La Route du Rock #24 (samedi 16 août 2014)
Baxter Dury en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
La chronique de l'album First date de Villeneuve
La chronique de l'album Dry Marks of Memory de Villeneuve
Villeneuve en concert à La Maroquinerie (2 février 2006)
L'interview de Villeneuve (septembre 2005)
L'interview de Villeneuve (27 avril 2010)
La chronique de l'album Blurry Blue Mountain de Giant Sand
Giant Sand en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Giant Sand en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
La chronique de l'album Doing The Dishes de The Nits
La chronique de l'album Strawberry Wood de The Nits
La chronique de l'album Malpensa de Nits
Nits en concert au Café de la Danse (jeudi 29 novembre 2012)
L'interview de The Nits (19 mars 2010)

En savoir plus :

OMR : www.omrmusic.com
Villeneuve : www.villeneuve-music.com
Nits : www.nits.nl
Baxter Dury : www.roughtraderecords.com
Battles : www.bttls.com
Giant Sand : www.giantsand.com
Vive la Fête : www.vivelafete.be

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 18 août 2019 : Au rythme des vacances
- 11 août 2019 : Sur la Route du Rock
- 4 août 2019 : De festival en festivals
- 28 juillet 2019 : La canicule recule
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=