Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ginger Ale
Daggers drawn  (Discograph / EMI)  février 2006

Ginger ale, c'est avant une boisson gazeuse aromatise au gingembre et au citron. C'est aussi Happy House. Un single sorti à l'automne 2002, une petite perle pop légère comme l'été qui s'en va. Réminiscence 80' dans la voix et trémolos dans la guitare.

Quatre ans plus tard, la fête disco est finie, le rimmel a coulé. Seul reste la musique de Angèle David-Guillou, la chanteuse, et Stéphane. Une musique dénuée de toute artifice, aux sonorités plus allemandes que le premier opus.

Un album résolument rock et sombre, batterie lourde sur "Un été dans le vent" avec des paroles miraculeusement en français. Ca passe. Et même plutôt bien. Daggers drawn reste un retour aux affaires réussi, en dépit des difficultés rencontrées (Label, départ de Jonathan). "The rules of the market", justement, tombe à point, avec ses claviers électriques. "We like your music he said, and we gonna make a star of you" minaude Angèle, clairvoyante sur l'industrie du disque, réaliste comme une artiste qui sort un deuxième album. Pas de compromis, encore moins de promesses.

La tonalité penche du coté de Ladytron et ses voix froides. Ses beats glacés ("Out of the blue") penchant néanmoins du coté des sentiments. Le nouveau duo français prouve, comme Air en son temps, qu'une autre voie est possible pour l'électronique gaullienne. Un petit coup de banjo nomade sur "Heat wave", pour se diversifier, creuser le sillon d'une voix nonchalante et blasée. Quitte à s'apparenter à Goldfrapp et Alison sur "Dreams of floating", une chanson portée par l'écume en slow-tempo, Une parenthèse mielleuse dans un album butinable à l'envie.

Faute de goût ou magie des collaborations, Michael Furnon de Mickey 3D s'incruste sur "Un peu après minuit". On eut préféré 3D de Massive, une autre époque et d'autres rythmes…Peu importe, la musique bubblegum de Ginger Ale se digère toujours aussi bien.

Avec du gingembre et une limonade, sous le soleil irradiant de février, en écoutant le très "Depeche Mode Strange", chanson de clôture qui ouvre l'envol vers d'autres cieux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Ginger Ale en concert au Festival Les femmes s'en mêlent 2006

En savoir plus :

Le site officiel de Ginger Ale


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=