Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Boilly - Chroniques parisiennes
Musée Cognacq-Jay  (Paris)  Du 16 février au 26 juin 2022

Avec l'exposition "Boilly - Chroniques parisiennes", le Musée Cognac-Jay propose une immersion dans le Paris des 18ème et 19ème siècles avec les oeuvres d'un peintre prolifique qui a constitué un album pictural de la vie quotidienne dans la capitale.

Célèbre et réputé en son temps, Louis-Léopold Boilly (1761-1845) est ensuite considéré au mieux comme un petit maître sinon oublié et le Palais des Beaux-Arts de Lille a réactivé sa légitime notoriété en 2011 en lui consacrant sa première rétrospective internationale.

A cette fin, les commissaires, Annick Lemoine et Sixtine de Saint-Léger, respectivement directrice et attachée de conservation audit musée, et les historiens de l'art Etienne Bréton, et Pascal Zuber ont sélectionné plus d'une centaine d'oeuvres, peintures et dessins avec nombre de chefs-d’œuvre inédits présentés selon un parcours thématique.

La comédie humaine de Boilly d'une révolution à l’aube d’une autre

Portraitiste réputé, Boilly pimente le genre du portrait aimable de commande réalisé dans un petit format inhabituel et standardisé révélant son regard pointu prompt à saisir les travers de physionomie à l'aune de son autoportrait retenu pour l'affiche le montrant jovial et facétieux.

Ce regard qui lui inspire également de savoureuses caricatures ressortant à l'art de la grimace notamment avec sa série des "Trente-trois têtes d'expression" dont une figure dans l'exposition concomitante "Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet et deux toiles, "L’Effet du mélodrame" et "Une Loge, un jour de spectacle gratuit", qui révèlent un autre de ses tropismes picturaux.

Car dans un style néo-classique à la David avec une touche sentimentaliste à la Greuze, Boilly excelle également dans les scènes de genre qui se déclinent en scènes d'intérieur avec l'intimité domestique ( "Après le souper") ou amoureuse voire galante ("L'indiscret", "Deux jeunes amies qui s'embrassent", "Le doux réveil", "L'amant jaloux").

Et plus particulièrement en scènes d'extérieur dans le cadre d'une peinture de l'urbanité dont la manière ressort selon les commissaires au registre de la comédie humaine avec des scènes de foule conçues comme de fictionnelles fresques narratives.

En effet, retraçant des événements locaux qui rythment la vie des habitants ("La queue au lait"), et animent la capitale et ce, des plus quotidiens, comme celui de "L'Arrivée d'une diligence dans la cour des Messageries à Paris", ou certaines festivités ("Scène du carnaval", "L'Entrée du Jardin turc", "Le Spectacle ambulant de Polichinelle").

Ainsi que des événements inhabituels comme "L'entrée du theatre de l'Ambigu-comique à une représentation gratuite" et "La distribution de vin et de comestibles aux Champs Elysées à l'occasion de la Fête du Roi".

La manière stylistique de Boilly constitue une des pistes de déambulation pour susciter l'attention et la sagacité du visiteur.

Les autres tiennent à sa pratique récurrente du caméo, ce qui suscite un jeu de pistes pour retrouver la "binette" du peintre disséminée au gré des scènes, et son appétence pour celle du trompe-l'oeil humoristique et imaginatif à l'instar du délicieux chat crevant la toile sur laquelle il était représenté pour manger des harengs en toute discrétion.

Une vraie exposition-découverte pour le grand public et à voir en préambule :
en vidéo la visite commentée par la commissaire Sixtine de Saint-Léger
en diaporama in situ de la rétrospective Boilly au Palais des Beaux Arts de Lille en 2011

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée Cognacq-Jay

Crédits photos : © Pierre Antoine / Musée Cognacq-Jay
avec l'aimable autorisation du Musée Cognacq-Jay


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=