Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cry me a river
Monfort Théâtre  (Paris)  mai 2022

Spectacle conçu et mis en scène par Sanja Kosonen, avec Nedjma Benchaib, Jeremie Bruyere, Muriel Carpentier, Sanja Kosonen, Sampo Kurppa, Inka Pehkonen et Olli Vuorinen.

Avant toute chose, il faut dire la beauté formelle du spectacle de Sanja Kosonen, "Cry me a river". Hardi mélange de vidéo, de danse et d'arts du cirque, cela ne pourrait être qu'une juxtaposition de moments décousus où chacun pourrait puiser ce qui l'intéresse.

Mais plongeant les mains, voire les cheveux, dans un aquarium d'où, méticuleusement, elle crée l'ambiance visuelle projetée sur l'écran central pendant chacun des numéros, Sanja Kosonen établit une cohérence irréfutable, amplifiée par les chants mélancoliques caréliens.

Le fil conducteur de "Cry me a river" sera donc les pleurs. Mais qui dit "pleurs" n'implique pas obligatoirement "tristesse" ou "austérité". Usant de légendes nordiques, Sanja Kosonen ne les adapte pas littéralement et se permet humour et naïveté pour les retranscrire. Ainsi en sera-t-il d'un mariage entre un ours truculent et une jeune fille innocente...

Pour Sanja Kosonen, les pleurs sont synonymes de partage. Il s'agit ici d'explorer sous toutes les formes possibles cette rivière de larmes qui constitue l'âme humaine. Mais cette exploration n'est pas, il faut le répéter, individuelle et solitaire. Elle mélange les expériences de tous les intervenants.

Danses, chants, musiques, trapèze, jonglage, fil, s'entremêlent dans un bel agencement de lumières, de son et d'effets vidéos. Tout cela avec une fluidité confondante qui débouche sur une harmonie apaisante, simple et subtile à la fois.

Les paroles se font rares à mesure que se déroule "Cry me a river". Le spectacle se suffit à lui-même et le spectateur se laisse gagner par l'émotion pure générée par chacun des personnages s'agrégeant peu à peu dans un tout dynamique.

Au bout du compte, devant cet addition de talents, on aura le sentiment rare d'avoir vécu un moment fugace où la beauté a pris enfin le dessus sur le reste. Sa trace subsistera bien après la fin de "Cry me a river" et l'on saura gré à Sanja Kosonen d'avoir su provoquer cette si difficile alchimie des sens.
 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=