Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je m'appelle Adèle Bloom
Studio Hébertot  (Paris)  juin 2022

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Franck Harscouët, avec Armelle Deutsch, Sophie-Anne Lecesne, Philippe d’Avilla et Laura Elko.

Voilà une plongée dans l'univers psychiatrique des années 1950 qui ne laissera personne indifférent ou indemne si l'on emploie la formule consacrée.

Dans "Je m'appelle Adèle Bloom", Franck Harscouët a voulu aborder à son tour cette période sombre de la psychiatrie nord-américaine où des "savants fous" avaient fait de la lobotomie l'alpha et l'oméga de leur pratique.

C'est en compagnie de la jeune postière, Adèle Bloom (Armelle Deutsch), qui arrive à l'hôpital psychiatrique de Providence, près d'Halifax (Canada) pour y être internée à la demande de sa mère, que l'on va être immergé dans un univers qui a plus à voir avec le cadre d'un film d'horreur qu'avec un lieu où l'on soigne. On pense très vite à quelques films emblématiques ("La Fosse au serpents" d'Anatole Litvak et bien entendu, "Shutter Island" de Martin Scorsese)

Car c'est à un récit immersif que l'on est convié. Qu'on soit homme ou femme, on ne pourra que s'identifier à Adèle, qui, peu à peu, découvre les pratiques du Dr Walter Freeman (Philippe d'Avila), adepte forcené du bistouri pour pénétrer dans les cerveaux féminins.

Franck Harscouët a créé des personnages très forts pour entourer Adèle dans son enfer. A commencer par une infirmière, Miss Wilbord, garde chiourme ayant tout pouvoir sur les internées. On ne peut s'empêcher de l'assimiler à ces gardiennes de camps nazis ou soviétiques.

C'est Anne-Sophie Lecesne qui l'incarne. Elle sera aussi Poppie, l'alter ego d'Adèle, celle qui lui révèle comment fonctionne Providence et dont Rosemary Kennedy (Laura Elko), maillon faible de la future famille présidentielle, est l'interné la plus célèbre. Frank Harscouët en fait une pianiste remarquable qui manipule une poupée à son image.

Peu à peu, Adèle, qui aujourd'hui, serait traité pour de simples tocs, s'enfonce dans la folie à mesure où elle veut échapper à sa condition de recluse. Armelle Deutsch est impressionnante dans un rôle éprouvant. Sa partenaire principale, Anne-Sophie Lecesne, qui joue quatre rôles dans la pièce, est elle aussi hors du commun.

"Je m'appelle Adèle Bloom" vaut pour cette distribution de haut-vol et pour ce qu'elle explique du traitement inhumain que subissaient les "malades" à l'heure où la société, en pleine croissance, pensait que tout pouvait se résoudre par l'administration de thérapies nouvelles. La foi générale était dans un progrès constant, capable de surmonter tous les obstacles.

Mais le temps passant, l'idée que tous les pathologies étaient guérissables s'est estompée. La souffrance de ces femmes-cobayes a été prise ne compte et la pratique des électrochocs réduite, on l'espère, à des cas désespérés.

"Je m'appelle Adèle Bloom" tient en haleine, montre combien la société d'après guerre fut violente et contradictoire. Frank Harscouët dirige ses comédiennes avec beaucoup d'empathie, conscient de la violence des rôles proposées.

Armelle Deutsch joue Adèle Bloom avec une telle conviction que l'on craint parfois pour sa santé mentale. En toute logique, son rôle devrait lui valoir un Molière. En tout cas, cette pièce singulière hantera longtemps ceux qui l'auront vu.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-10-02 :
L'homosexuel ou la difficulté de s'exprimer - Théâtre de la Cité Internationale
Et pourquoi moi je dois parler comme toi ? - Théâtre de la Colline
Boulevard Davout - Théâtre de la Colline
Black Legends, le musical - Bobino
Le comble de la vanité - La Pépinière Théâtre
Pères et fils - Théâtre des Abbesses
Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano - Studio Hébertot
Les enfants - Théâtre de l'Atelier
Gazon maudit - Théâtre Les Enfants du Paradis
Les Spectacles - octobre 2022   

• Edition du 2022-09-25 :
Le syndrome d'Hercule - Théâtre Essaion
Bérénice - La Scala
Les Filles aux mains jaunes - Théâtre Rive Gauche
Harvey - Théâtre du Rond-Point
La promesse Brel - Théâtre de la Tour Eiffel
Les Producteurs - Théâtre de Paris
Echo - Les Plateaux Sauvages
Il n'y a pas de Ajar - Les Plateaux Sauvages
 

• Archives :
Out of the blue - Espace Cardin
L'invention de nos vies - Théâtre Rive Gauche
Vania/Vania ou le démon de la destruction - Théâtre de la Tempête
Jours de joie - Théâtre national de l'Odéon
Respire - La Piccola Scala
Coriolan - Théâtre de la Bastille
Lazzi - Théâtre des Bouffes du Nord
Une Vie au bout des Doigts - Théâtre Tristan Bernard
Mon Tchaïkovski - Théâtre Essaion
Glenn, naissance d'un prodige - Théâtre du Petit Montparnasse
La Foire de Madrid - Théâtre de l'Epée de Bois
Van Gogh - Théâtre Le Guichet-Montarnasse
Amore - Théâtre du Rond-Point
La Crème de Normandie - Théâtre Le Ranelagh
De nos propres Elles - Théâtre Montmarte-Galabru
Les Vengeurs- Le Flower Killer - Théo Théâtre
Le Menteur - Théâtre de Poche-Montparnasse
Duc et Pioche - Théâtre de Poche-Montparnasse
Le Chaperon rouge de la rue Pigalle - La Manufacture des Abbesses
Ce sera mieux avant - Café de la Gare
Les Poupées persanes - Théâtre des Béliers parisiens
Sacha Guitry Intime - Théâtre Le Lucernaire
The Show qui must go on - Théâtre Essaion
Une Vie - Théâtre Essaion
De L'Ambition - La Manufacture des Abbesses
Rosa Bonheur & l'atelier de By - La Folie Théâtre
Choisis la vie et tu vivras - Théâtre Essaion
Tom à la ferme - La Manufacture des Abbesses
Changer l'eau des fleurs - Théâtre Lepic
Les spectacles -    
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (9)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (4)
- les derniers spectacles (7369)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=