Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bell Orchestre
Recording a tape the colour of the light  (Rough Trade / PIAS)  août 2005

Aussi invraisemblable que vrai, la nouvelle ne fit aucune vague il y a presque 8 mois, à la sortie de l'album en France. Recording a tape the colour of the light.

Un subtil titre éclairé pour le satellite d'Arcad Fire, emmené par Richard Parry (basse, claviers, etc..) et Sarah Neufeld (Violons). Un satellite pas si loin de la maison mère, qui prend malgré tout son envol, loin du sacre d'Arcade Fire.

Les ombres de Win Butler et Régine Chassagne planent, jamais très loin, mais le projet expérimental a de quoi surprendre l'oreille avertie. Des soupirs, des silences et pas de paroles, l'instrumentale est reine sur Recording a tape the colour of the light, bande-son imaginaire et onirique rêvée par Richard Parry et Sarah.

Si "Les lumières part 1" fait indéniablement penser à Arcade Fire dans ses instrumentations, le side-project de Bell Orchestre comble bel et bien un trou laissé béant par la musique contemporaine ; l'instrumental. Il faudrait presque remonter aux Tubular Bells de Michael Oldfield (Encore une histoire de cloches tiens…) pour retrouver cette science d'orchestrations, cette alchimie entre musique classique et énergie rock.

Violons lancinants, trompette qui claironne dans le fond… Bell Orchestre propose en préambule la rencontre de la musique classique et du jazz, un jazz qui aurait flirté avec le rock, vite fait bien fait. Un Boléro de Ravel sur fond d'Arvo Pärt. Un mix singulier évitant les écueils de l'instrumental long et chiant, relevant le tempo sur "Les lumières part 2", avec une chimie complexe, faite de transitions, d'actes et d'accalmies à l'intérieur du même morceau.

Si "Throw it on a fire" donne le tempo comme une gigue canadienne, c'est pour mieux rappeler les origines du combo, enlever les étiquettes rock coincées dans le dos et proposer une alternative à la musique moderne, faite de ponts et de refrains, de paroles et d'accords barrés.

Un véritable concept album écoutable sur la longueur, comme la bande-son d'un film rêvé, jamais réalisé, et mis en partition par Parry et Neufeld. On pourrait citer Morricone parmi les références du duo, pour le mariage subtil des instruments, que cela serait encore réducteur. "The Upwards march", levé de soleil sur l'horizon, les violons sous formes d'oiseaux dans le ciel, et puis l'explosion du trombone qui s'étire…

La musique peut-elle encore s'écouter sans étiquette, sans définition exacte ? Peut-on encore aimer sans connaître ? Un Parry osé diront certains, pour cet album qui n'hésite pas à prendre l'auditeur à rebrousse-poil.

D'autres écouteront l'album, encore et encore.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Bell Orchestre en concert au Festival de Dour 2006 (dimanche)
Bell Orchestre en concert au Festival Radar #5 (jeudi 10 septembre 2009)
L'interview de Bell Orchestre (4 mars 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Bell Orchestre


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-27 :
Romain Humeau - Echos
Luc Spencer - Oiseau(x) scratch
Ensemble Triptikh - Grand Ecran
The Flaming Lips - American Head
Quatuor Ardeo - XIII
Philippe Bianconi - Debussy
Pogo Car Crash Control - Tête Blême
Fabrizio Chiovetta - Beethoven : Op. 109, 110, 111
Listen in Bed - B.O. d'une scène de meurtre (Saison 2 Emission 1)

• Edition du 2020-09-20 :
The Apartments - In and out of the light
La Caravane Passe - Nomadic Spirit
Babylon Circus - State of Emergency
Atrisma - Chrone EP
Orchestre national d'Auvergne & Roberto Forés Veses - Berg, Webern, Schreker
Marie-Gold - Règle d'or

• Edition du 2020-09-13 :
Thomas Bel - Cerna Vez
Bandit Bandit - Bandit Bandit
Jeanne Added - Both Sides
Gabriel Tur - Papillon Blanc
Emily Loizeau - Run Run Run (Hommage à Lou Reed)
Emily Loizeau - Le Centquatre
Collectif La Boutique - Twins
Hugo Chastanet - Dix chansons naturelles et sauvages
Elysian Fields - Transience of life
 

• Archives :
Théo Fouchenneret - Beethoven : Waldstein & Hammerklavier
Inflatable Dead Horse - Love Songs
Lisza - Charango
Alexis HK - Comme un ours (Live)
Morgane Ji - Woman Soldier
Feldup - A thousand doors, just one key
Vladimir Torres - Inicial
Creeper - Sex, Death & The infinite Void
Fantastic Negrito - Have You Lost Your Mind Yet ?
Plumes - Oh Orwell
Rue de Tanger - Simone
Anna Aaron - Pallas Dreams
Biffy Clyro - A Celebration of Endings
All We Are - Providence
Ana Carla Maza - La Flor
Listen in Bed - Lazy Lagoon (Mix #22)
Neil Young - Homegrown
Vertige - Populaire
Talisco - Inner songs
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
- les derniers albums (6150)
- les derniers articles (160)
- les derniers concerts (2325)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=