Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Delenda - Zlot
Les Blancs Manteaux  (Paris)  25 mars 2006

C'est devant une salle comble, dans la cave du Théâtre des Blancs Manteaux que Delenda, dans une formation toute nouvelle à l'approche de la sortie de leur premier opus, donnera ce premier concert d'une série.

Mais auparavant ce sont Virginie et Laurent, plus connus sous le nom de Zlot qui investissent une scène qu'ils connaissent bien.

La grosse heure accordée à cette double affiche étant forcément trop courte, Zlot n'interprètera que 7 titres, et au pas de charge s'il vous plait.

2 chansons nouvelles seront néanmoins intégrées au set, donc le morceau d'ouverture remettant quelques points sur les "I" sur les ayatollahs de tout bord.

Toujours aussi décalés, entre chanson française et punk rock, les Zlot sont toujours aussi à l'aise sur scène, tant musicalement (Laurent a définitivement adopté la pédale de guitare/sampler lui permettant de faire des boucles de sons en direct pendant qu'il continue à jouer, afin de donner encore plus de consistance à la musique) que visuellement car le spectacle est autant musical que visuel, que ce soit pendant les morceaux (comme la joueuse de castagnettes sur "Les robes") ou les intermèdes (Ce soir là ils taquinent les nombreux enfants dans le public notamment).

Et puis, vient la fin de leur set qui donne envie, forcément de revenir les voir plus longtemps.

Mais cette fois ci, pas de long temps mort pour débarrasser la scène et préparer le matériel du groupe suivant.

C'est en effet un amusant ballets que se livrent Zlot et Delenda puisque pendant que Zlot range son matériel, Delenda arrive sur scène et entame un "Bye bye bye" aux rythmes hypnotiques auxquels se mêle la guitare de Laurent. Belle idée mais qui demande évidement une certaines complicité entre les groupes ce qui visiblement est le cas ici.

Delenda se retrouve donc seul sur scène dans une formation assez nouvelle puisque si nous les avions laissé sur leur dernier concert en duo soutenu par des bandes préenregistrées.

C'est aujourd'hui un trio qui est sur scène.

Plus de bande, pas de basse mais Matthieu (aka French Frog), batteur, les a rejoint.

Thierry en costard et lunettes noires est à la guitare et a délaissé la basse tandis que Anne, robe noire très sixties et hauts talons se cache également derrière de belles lunettes noires et derrière son micro.

Et puisque Thierry est présenté ce soir en maître de cérémonie, c'est lui qui entamera le set par un "23h15" qui rassure.

Tout le monde semble bien en place sur scène (même si on apprendra plus tard le calvaire de Matthieu souffrant d'une crampe) et la confiance et l'enthousiasme gagne assez rapidement le public (il faut le reconnaître, acquis par avance) surtout quand démarre "The rain" sur lequel Anne commence à se lâcher un peu (handicapée quand même par les chaussures).

Malgré encore quelques petits soucis de timing entre les 3 musiciens dus au fait que c'était leur premier véritable concert ensemble, les titres tiennent la distances et la disparition de la bande au profit d'un vrai musicien est un vrai plus. Donnant une bien meilleure unité au son.

"Love song", "Les loups", "Smart leader" gagnent ainsi en énergie, et deviennent plus percutants tandis que les nouveaux titres comme "Nicolas" (inutile de vous préciser lequel) ou "He didn't" (tubesque à souhait) sonnent de plus en plus rock.

En comparaison des concerts précédents, il est évident que Delenda commence à trouver ses marques, à prendre confiance en soi (Thierry commence même à faire de l'humour et pour un peu il aurait ôté ses lunettes) et surtout à trouver le son Delenda live, certes bien différent des titres enregistrés (très travaillés)

Ce qui apporte une identité qui manquait encore jusqu'à présent. Le groupe se permettant même une version bien différente de "2 nd chance" ou un "Sunshine" expédié à 100 à l'heure.

Mais tout à une fin et c'est dans un joyeux foutoir sur un "Summertime" qui a fait définitivement explosé le timing des Bidochon (dont le spectacle succédait au concert) que les 2 groupes viennent saluer le public ravi!

Et ça, c'est quand même le plus important !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Démo 6 titres de Delenda
Articles : Le 22 novembre, Froggy's delight est de sortie - Delenda - Zlot - La malle à malice
Delenda en concert au Bar Three (18 octobre 2004)
Delenda en concert au Bar Three (22 novembre 2004)
Delenda en concert au Bar Three (24 janvier 2005)
Delenda en concert aux Blancs Manteaux (18 mai 2006)
L'interview de Delenda ( mars 2004)
La chronique de l'album Zlot CD 3 Titres de Zlot
La chronique de l'album Un minimum rouge de Zlot
L'interview de Zlot (16 décembre 2004)
Spectacles : Zlot - Les Blancs Manteaux

En savoir plus :

Le site officiel de Zlot
Le site officiel de Delenda

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=