Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Patricia Mazuy, l'échappée sauvage
Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével  (Editions Playlist Society)  octobre 2022

Ce qu’il y a de génial avec les éditions Playlist Society, c’est leur capacité à nous publier régulièrement des ouvrages variés et intéressants, dans des collections différentes qui nous apportent de nombreuses connaissances sur des artistes dans différents domaines. Au gré de mes lectures de leurs publications, j’ai eu la chance de découvrir de nombreuses choses et c’est particulièrement le cas ici avec cet ouvrage issu de la collection "Face b" portant sur Patricia Mazuy.

J’avais déjà eu l’occasion de découvrir cette collection, qui repose sur des entretiens, avec des ouvrages portant sur Laurent Cantet et Lucas Belvaux. Ici, c’est à une cinéaste bien particulière qu’il s’attaque avec Patricia Mazuy.

Patricia Mazuy est une cinéaste singulière dans le paysage cinématographique français. Après un parcours atypique, qui l’amène à devenir monteuse pour Agnès Varda, elle s’impose sur les écrans en 1989 avec Peaux de vaches, western rural, centré sur les motifs de la bascule et du déraillement.

Mélangeant les genres avec finesse, ses films, comme Saint-Cyr (2000) et Paul Sanchez est revenu ! (2018), offrent des personnages passionnés, ancrés dans un territoire, une classe sociale ou des paysages. Sauvages par nature, ils échappent aux conventions et suivent des trajectoires d’émancipation, tels des animaux cherchant à se libérer du joug de l’homme.

L’ouvrage est de nouveau construit autour d’un essai introductif d’un peu plus de 10 pages réalisées par Gabrielle Trujillo, qui dirige actuellement la cinémathèque de Grenoble. Il se poursuit ensuite par un entretien avec la cinéaste réalisé par Quentin Mével, auteur de plusieurs livres d’entretien avec des cinéastes et Séverine Rocaboy, directrice d’un cinéma et auteure d’un essai chez Playlist Society.

En lisant cet ouvrage, on en sort en se disant que Patricia Mazuy est assurément une des grandes réalisatrices françaises et on s’interroge sur son manque de notoriété grand public. Des fims comme Paul Sanchez est revenu aurait assurément mérité de rencontrer un plus grand succès tant il est un excellent film.

On perçoit au travers de cet ouvrage les difficultés rencontrées par la réalisatrice au cours de son travail que cela soit au niveau du financement de ses œuvres mais aussi pour tout ce qui concerne les aspects techniques de fabrication d’un long métrage. On y voit une réalisatrice faire preuve d’une terrible abnégation pour que ses projets puissent aboutir, toujours rencontrant un faible succès alors qu’elle nous propose toujours des films de grande qualité. Cela interroge vraiment sur le cinéma français, sur ce que recherchent les Français quand ils vont dans les salles obscures.

Patricia Mazuy, qui se dévoile évidemment au cours de cet entretien qui se dévore, avec toujours la même critique pouvant être adressée aux éditions Playlist Society (à savoir que leurs ouvrages sont toujours trop courts) nous montre aussi une propension à être souvent très drôle dans ce qu’elle nous raconte de son parcours.

Une fois encore la lecture de cet ouvrage, comme des autres ouvrages publiés chez Playlist Society, on a envie d’aller voir les films de Patricia Mazuy que l’on n’a pas encore vus, et notamment son dernier, Bowling Saturne, sorti récemment.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
La chronique de "Laurent Cantet, le sens du collectif" de Marielou Duponchel & Quentin Mével
La chronique de "La Mécanique Lucas Belvaux" de Quentin Mével & Louis Séguin
La chronique de "Bowling Saturne" de Patricia Mazuy
La chronique de "Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy

En savoir plus :
Le Facebook de Gabriela Trujillo


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-07-07 :
Les Effacées - Bernard Minier
Norferville - Franck Thilliez
La meute - Olivier Bal
7m2 - Jussi Adler Olsen
 

• Archives :
Un autre eden - James Lee Burke
Délivrées - Delilah S. Dawson
Se perdre ou disparaître - Kimi Cunningham Grant
Vic Chesnutt, le calme et la fureur - Thierry Jourdain
Joli mois de mai - Alan Parks
Mon homme marié - Madeleine Gray
La Cité des Mers - Kate Mosse
Rien de spécial - Nicole Flattery
Merci la Résistance ! - Collectif
Le temps des cerises - Montserrat Roig
Neuf mois - Philippe Garnier
De sable et d'acier - Peter Caddick-Adams
Je ne suis pas un héros - Eric Ambler
Après minuit - Gillian McAllister
Nouvelle histoire d'Athènes - Nicolas Simon
L'embrasement - Michel Goya
C'était mon chef - Christa Schroeder
Prendre son souffle - Geneviève Jannelle
Dans le battant des lames - Vincent Constantin
Hervé Le Corre, mélancolie révolutionnaire - Yvan Robin
L'heure du retour - Christopher M. Wood
Mykonos - Olga Duhamel-Noyer
Mort d'une libraire - Alice Slater
L'origine des larmes - Jean-Paul Dubois
L'Empire Britannique en guerre - Benoît Rondeau
Des gens drôles - Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
La république des imposteurs - Eric Branca
Sub Pop, des losers à la conquête du monde - Jonathan Lopez
L'absence selon Camille - Benjamin Fogel
Anna O - Matthew Blake
- les derniers articles (14)
- les derniers expos (36)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (38)
- les derniers livres (2737)
- les derniers spectacles (1)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=