Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kanun, la loi du sang
Jérémy Guez  (décembre 2022) 

Réalisé par Jérémy Guez. France. Thriller. 1h35 (Sortie 7 décembre 2022). Avec Waël Sersoub, Tugba Sunguroglu et Arben Bajraktaraj.

Objectivement, pour le cinéma français,"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez n'est qu' un "petit" film de genre avec des acteurs inconnus, que d'aucuns trouveront prometteurs à l'image du cinéaste, qui en est ici à sa troisième réalisation.

Pourtant, "Kanun, la loi du sang" est typiquement le film que tous les critiques qui l'auront négligé à sa sortie trouveront remarquable quand ils le reverront dans quelques années.

Ce qui ne trompe pas, c'est que Jérémy Guez n'a pas hésité à prendre à contre-pied tous les poncifs du "thriller" français. D'emblée, il n'a pas cherché à pénétrer dans un milieu bien précis... mais dans deux. Avec un héros albanais et mafieux presque à son corps défendant, et une jeune héroïne turque plutôt artiste.

Autre élément original pour une production française : il a situé l'action du film dans le cœur de Bruxelles, un Bruxelles nocturne aux couleurs vives où les deux gens se rencontrent par hasard, la jeune femme barmaid dans un établissement de nuit attirant l'attention du jeune homme.

Rien ne semble sociologiquement fait pour que la rencontre soit concluante. Et c'est pourtant ce qui va arriver à l'issue d'un film qui s'inscrit plus dans les conventions du film hongkongais type Johnny To ou Tsui Hark , voire du film danois à la Nicolas Refn Winding , comme Pusher, que des polars français nourris à la sauce Olivier Marchal.

L'enjeu du film ne va pas être pour Waël Sersouz de faire croire qu'il est vraiment albanais, ni pour Tugba Sunguroglu de faire croire qu'elle est authentiquement turque, mais de rendre crédible leur histoire d'amour naissante alors qu'ils n'ont pas les mêmes attaches culturelles ni les mêmes préoccupations...

On pourrait même se demander si le voyou albanais à gueule de boxeur a une quelconque chance de séduire une jeune turque finançant ses études aux beaux-arts en tenant sans entrain un bar sans clients.

Et puis, on pense à "A bout de souffle" et l'on comprend que ces deux improbables tourtereaux sont les Belmondo et les Seberg d'aujourd'hui. Comme le premier long-métrage de Godard, "Kanun, la loi du sang" se veut une série B et s'avère, en fait, un film romantique, une histoire qui ne sait pas où elle veut en venir et qui compte sur les événements pour le savoir.

Jérémie Guez donne toutes les explications nécessaires dans le titre de son film : "Kanun" c'est pour les Albanais une sorte de loi du Talion, une loi du sang où quelqu'un de la famille d'une victime la venge en s'attaquant à un membre de la famille de l'assassin.

Lorik a été envoyé en France parce qu'il est celui qui a été choisi pour être l'objet de la vengeance. Mais en rencontrant Sema, la jeune Turque, il n'a plus l'attention d'attendre que son mauvais sort s'accomplisse et va substituer la loi du désir à la loi du sang...

Vrai thriller, vraie histoire d'amour, vraie surprise cinématographique, "Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez se déguste comme un bon petit polar d'antan, un film premier degré où l'on croit à ce qu'on voit, parce que c'était ce qu'on avait envie de voir.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 12 mai 2024 : Après les ponts vient la pluie

Un printemps décidément capricieux mais quelques jours de beau temps avant un nouveau déluge. Ici c'est un déluge de musique, spectacles ou livres qui nous attend.
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Following the sun" de Alexis Valet
"Batist & the 73'" de Batist & The 73'
"El magnifico" de Ed Harcourt
"Big anonymous" de El Perro Del Mar
Petit coup d'oeil sur le Festival Paysage Pop #2
"Until now" de Gabriel Pierre
"A kingdom in a cul-de-sac" de Ha The Unclear
"Dysphorie" de Intrusive Thoughts
"Family affair" de Kokopeli
"La balade sauvage" de Nicolas Paugam
"Korzéam" de Thibaut Wolf
"Folk tales of today" de Two Magnets
et toujours :
nouvel épisode du Morceau Caché intitulé "Session de rattrapage 6"
"Le souffle de l'Hybris" de AA & Les Oneiroi
"Murmuration" de Darius
"Creatures lies" de Isolation
"On ne sait jamais" de Jéhan
"Newcastle" de Prudence Hgl
"Colliding spaces" de The Everminds
quelques clips : Comédie Noire, Hermetic Delight, Gogojuice, Cosmopaark, l'Ambulancier, No Money Kids

Au théâtre :

les nouveautés :

"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
et toujours :
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Tout l'or du monde" au Théâtre Clavel
"Dans ton coeur" au Théâtre du Rond Point
"Du pain et des jeux" au Théâtre 13 Bibliothèque
"Vernon Subutex" au Théâtre des 2 Rives
"37 heures" au Théâtre la Flèche
"Fantasmes" au Théâtre La Croisée des Chemins
des reprises :
"Rembrant sous l'escalier" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Roqya" de Saïd Belktibia

"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

"C'était mon chef" de Christa Schroeder
"L'embrasement" de Michel Goya
"Nouvelle histoire d'Athènes" de Nicolas Simon

"Hervé le Corre, mélancolie révolutionnaire" de Yvan Robin
"Dans le battant des lames"' de Vincent Constantin
"L'heure du retour" de Christopher M. Wood
"Prendre son souffle" de Geneviève Jannelle
et toujours :
"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 juin 2024 : Culture en danger ?
- 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent
- 02 juin 2024 : En attendant l'été
- 26 mai 2024 : On prépare le summer brain
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=