Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ombre (Eurydice parle)
Les Plateaux Sauvages  (Paris)  janvier 2023

Spectacle conçu et mis en scène par Marie Fortuit d’après le texte éponyme d’Elfriede Jelinek, avec Romain Dutheil et Virgile L. Leclerc.

Le tropisme majeur de la romancière et dramaturge autrichienne nobélisée en 2014, et féministe radicale, Elfriede Jelinek consiste en une déconstruction barthésienne des mythes, contes et légendes et des stéréotypes féminins ancrés dans la mémoire collective ainsi dans son recueil des "Drames de princesses" consistant en des variations autour du thème de la jeune fille et la mort.

Tropisme et thème déclinés dans la partition "Ombre(Eurydice parle)" avec laquelle elle livre sa version du mythe d'Eurydice, l'épouse d'Orphée qui ne réussit pas à l'exfilter des Enfers faute d'avoir satisfait à la condition déique imposée.

Avec une approche qui ne modifie pas l'intrigue et ni n'explique le motif du comportement d'Orphée, mais érige le dénouement considéré comme malheureux comme une fin heureuse revendiquée par Eurydice investie d'une quête paradoxale, celle de l'affirmation de soi et de l'effacement, et érigé en acmé existentiel énoncé dans le syllogisme : "Je ne suis plus rien. Je suis."

Poétesse inaccomplie en raison des diktats patriarcaux et fashionista acheteuse compulsive mariée à une pop star, l'Eurydice d'Elfriede Jelinek n'est que parole, avec le langage considéré comme arme et outil.

Et ce, aux termes d'un monologue opérant, selon le mode récurrent d'Elfride Jelinek, celui de la rhapsodisation de l'écriture, par assemblage, association voire parfois amalgame, d'éléments disparates et une pratique linguistique usant à l'envi des figures de style, de la polylexicalité aux jeux de mots, et se déployant en une suite logorrhéique ressassante.

Par ailleurs, ce texte de fiction se révèle également autofictionnel par ses séquences sur la dépression paternelle, l'absence d'amour maternel et notamment sur le concept d'effacement expérimenté par l'auteure.

Dans la mise en scène de cet opus ardu qui donne non à voir assurée avec acuité par Marie Fortuit, et nonobstant la présence ponctuelle de Romain Dutheil, efficace pour les apparitions ponctuelles d'Orphée, tout repose sur l'interprétation incarnée de Virgile L. Leclerc.

Soutenue par les lumières crépusculaires de Thomas Cottereau, la scénographie de Louise Sari composant un lieu indéfini pourvu notamment d'un catafalque fleuri évoquant les univers picturaux romantiques tout comme le prologue vidéo d'Esmeralda Da Costa dans laquelle Eurydice ressemble à l'Ophélie shakespearienne flottant dans l'eau, offre un bel écrin à la comédienne..

Et Virgile L. Leclerc réussit à impulser une dynamique dramatique à cette parole performative.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours
- 30 juin 2024 : En route pour Avignon
- 23 juin 2024 : Garder le cap !
- 16 juin 2024 : Culture en danger ?
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=