Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ombre (Eurydice parle)
Les Plateaux Sauvages  (Paris)  janvier 2023

Spectacle conçu et mis en scène par Marie Fortuit d’après le texte éponyme d’Elfriede Jelinek, avec Romain Dutheil et Virgile L. Leclerc.

Le tropisme majeur de la romancière et dramaturge autrichienne nobélisée en 2014, et féministe radicale, Elfriede Jelinek consiste en une déconstruction barthésienne des mythes, contes et légendes et des stéréotypes féminins ancrés dans la mémoire collective ainsi dans son recueil des "Drames de princesses" consistant en des variations autour du thème de la jeune fille et la mort.

Tropisme et thème déclinés dans la partition "Ombre(Eurydice parle)" avec laquelle elle livre sa version du mythe d'Eurydice, l'épouse d'Orphée qui ne réussit pas à l'exfilter des Enfers faute d'avoir satisfait à la condition déique imposée.

Avec une approche qui ne modifie pas l'intrigue et ni n'explique le motif du comportement d'Orphée, mais érige le dénouement considéré comme malheureux comme une fin heureuse revendiquée par Eurydice investie d'une quête paradoxale, celle de l'affirmation de soi et de l'effacement, et érigé en acmé existentiel énoncé dans le syllogisme : "Je ne suis plus rien. Je suis."

Poétesse inaccomplie en raison des diktats patriarcaux et fashionista acheteuse compulsive mariée à une pop star, l'Eurydice d'Elfriede Jelinek n'est que parole, avec le langage considéré comme arme et outil.

Et ce, aux termes d'un monologue opérant, selon le mode récurrent d'Elfride Jelinek, celui de la rhapsodisation de l'écriture, par assemblage, association voire parfois amalgame, d'éléments disparates et une pratique linguistique usant à l'envi des figures de style, de la polylexicalité aux jeux de mots, et se déployant en une suite logorrhéique ressassante.

Par ailleurs, ce texte de fiction se révèle également autofictionnel par ses séquences sur la dépression paternelle, l'absence d'amour maternel et notamment sur le concept d'effacement expérimenté par l'auteure.

Dans la mise en scène de cet opus ardu qui donne non à voir assurée avec acuité par Marie Fortuit, et nonobstant la présence ponctuelle de Romain Dutheil, efficace pour les apparitions ponctuelles d'Orphée, tout repose sur l'interprétation incarnée de Virgile L. Leclerc.

Soutenue par les lumières crépusculaires de Thomas Cottereau, la scénographie de Louise Sari composant un lieu indéfini pourvu notamment d'un catafalque fleuri évoquant les univers picturaux romantiques tout comme le prologue vidéo d'Esmeralda Da Costa dans laquelle Eurydice ressemble à l'Ophélie shakespearienne flottant dans l'eau, offre un bel écrin à la comédienne..

Et Virgile L. Leclerc réussit à impulser une dynamique dramatique à cette parole performative.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-05-26 :
Dictionnaire amoureux de l'inutile - Théâtre de la Scala

• Edition du 2024-05-19 :
Un faux pas dans la vie d'Emma Picard - Théâtre Essaïon
La contrainte - Théâtre La Verrière
Les possédés d'Illfurth - Théâtre du Rond Point
Les Tournesols - Funambule Montmartre

• Edition du 2024-05-12 :
L'Affaire Rosalind Franklin - Théâtre La Reine Blanche
 

• Archives :
Le jeu des ombres - Théâtre des Bouffes du Nord
La loi du marcheur - Théâtre de la Bastille
Chère insaisissable - Théâtre Le Lucernaire
Un mari idéal - Théâtre Clavel
Capharnaüm, poème théâtral - Théâtre de la Cité Internationale
Mon pote - Théâtre la Manufacture des Abbesses
Majola - Théâtre Essaïon
Tout l'or du monde - Théâtre Clavel
Dans ton coeur - Théâtre du Rond-Point
Du pain et des jeux - Théâtre 13 Bibliothèque
Jean-Baptiste, Madeleine, Armande et les autres - Théâtre Gérard Philipe
Vernon Subutex - Théâtre des 2 Rives
37 heures - Théâtre La flèche
Fantasmes - Théâtre La Croisée des Chemins
Sonate d'automne - Théâtre Studio Hébertot
Preuve d'amour - Théâtre Le Guichet Montparnasse
Frida - Théâtre la Manufacture des Abbesses
Royan, la professeure de français - Théâtre de Paris
Objets inanimés avez-vous donc une âme ? - Théâtre du Guichet Montparnasse
Après les ruines - La Comète - Scène Nationale de Châlons-en-Champagne
Tant que nos coeurs flamboient - Théâtre Essaïon
Les Chatouilles - Théâtre de l'Atelier
Notes de Départs - Théâtre Poche Montparnasse
La Forme des Choses - Théâtre La Flèche
L'île des Esclaves - Théâtre Le Lucernaire
Enfance - Théâtre Poche Montparnasse
Come Bach - Théâtre Le Lucernaire
Hedwig and the angry inch - Théâtre La Scala
Les Crabes - Théâtre La Scala
Je voudrais pas crever avant d'avoir connu - Théâtre Essaïon
- les derniers (3)
- les derniers albums (6)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (9)
- les derniers edito (1)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (4)
- les derniers spectacles (7905)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=