Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adam Green - Jeffrey Lewis Band
La Cigale  (Paris)  12 avril 2006

C'est légèrement en retard que j'arrive à La Cigale, loupant le début du set du Jeffrey Lewis Band.

Aussi bien pop que rock, voir folk par moment, la musique de Jeffrey Lewis (qui fait parti du mouvement Anti folk) puise son inspiration dans la musique américaine des années 80 et 90.

Un sens de la mélodie évident, couplé à de très bons musiciens (mention spéciale au batteur), et le Jeffrey Lewis Band se met le public dans la poche.

Des morceaux très variés, une voix encore assez juvénile mais pleine d'émotions et de feeling, le tout agrémenté de dessins projetés sur une toile en fond de scène, qui sont les œuvres de Jeffrey Lewis himself.

 

Le new yorkais est un touche à tout qui, en plus d'être un excellent songwritter, est un dessinateur de B.D de talent.

Il met donc ses dessins au profit de sa musique, notamment pendant un morceau presque parlé, véritable cours d'histoire sur la Russie et le communisme, illustré par ses oeuvres.

Les 45 minutes réglementaires écoulées, Jeffrey Lewis et sa bande quitte la scène, sous les acclamations d'un public acquis à sa cause.

Changement de décor. Un portrait géant d'Adam Green, que l'on devine jeune, est accroché, et une ribambelle d'instruments est amenée sur scène.

On aura le droit ce soir à un quatuor un corde, un piano, et le kit habituelle guitare-basse-batterie. Le groupe arrive sur scène, suivi d'un Adam Green sautillant et apparemment en grande forme.

Il semble à première vue complètement saoul, peinant à articuler correctement ses phrases. Et puis on se rend finalement compte que c'est juste le personnage Green qui s'exprime, tout en grandiloquence et en emphase (à mille lieux du type calme et mou que j'ai rencontré pour une interview quelques mois auparavant).

Il se pose en véritable bête de scène, occupant l'espace avec aisance, jouant avec le public, dominant le tout d'un charisme hors pair. Il alterne morceaux du dernier album, Jack full of danger, et morceaux plus anciens.

Les classiques "Gemstones", "Emily" etc… côtoie les petits nouveaux comme "Drugs", "Vultures", "Animal dreams", "Novotel"… La courte durée de ses chansons, fait que l'on ne s'ennuie pas une seule seconde.

Adam Green sait parfaitement varier les atmosphères, passant d'un morceau folk lent, à un morceau plus remuant. Sa voix puissante est parfaitement mise en avant, remplissant La Cigale de son timbre chaud si particulier.

 

Très fidèles aux disques, les morceaux prennent tout de même une autre dimension en live, laissant exploser les instruments comme il se doit. Le public acclame chaque morceau, se laissant conquérir par les facéties de M. Green.

Il multiplie les situations comiques, se donnant en spectacle en parfait maître de cérémonie. Il n'hésite pas non plus à faire participer son public, en descendant dans les premières rangées (La Cigale étant en configuration assise ce soir), ou en faisant monter le public sur scène. Il se retrouvera notamment au milieu d'un quinzaine de fans, venue lui prêter main forte sur un morceau.

Le sieur Green s'emploie à nous charmer pendant 1h30, avant de finir sur un "Dance with me" attendu par tous.

On ressort ébloui pas tant de classe et de charisme. Un grand concert.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Friends of mine de Adam Green
La chronique de l'album Jessica de Adam Green
La chronique de l'album Gemstones de Adam Green
La chronique de l'album Jacket full of danger de Adam Green
La chronique de l'album Sixes & Sevens de Adam Green
Adam Green en concert à La Cigale (7 juin 2003)
Adam Green en concert à Mains d'Oeuvres (26 mai 2003)
Adam Green en concert à La Maroquinerie (1er mars 2004)
Adam Green en concert à La Maroquinerie (24 septembre 2007)
Adam Green en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
Adam Green en concert à L'Aéronef (jeudi 11 février 2010)
L'interview de Adam Green (7 juin 2003)
L'interview de Adam Green (mars 2004)
L'interview de Adam Green (7 juin 2005)
L'interview de Adam Green (7 février 2006)
La chronique de l'album It's The Ones Who've Cracked That The Light Shines Through de Jeffrey Lewis
La chronique de l'album Hallso Box de Jeffrey Lewis
La chronique de l'album 12 Crass Songs de Jeffrey Lewis
La chronique de l'album Manhattan de Jeffrey Lewis & Los Bolts
Articles : Jeffrey Lewis est un paradoxe -
Articles : Jeffrey Lewis - biographie
Articles : Jeffrey Lewis - Kevin Coyne - Le concert évènement signé Froggy's Delight.
Jeffrey Lewis en concert au Festival Antifolk 2003
Jeffrey Lewis en concert à La Guinguette pirate (10 octobre 2003)
Jeffrey Lewis en concert au Restaurant Pain et Vin (6 février 2004)
Jeffrey Lewis en concert au Nouveau Casino (9 février 2004)
Jeffrey Lewis en concert à Paris (8 octobre 2004)
Jeffrey Lewis en concert au Point Ephémère (29 janvier 2005)
Jeffrey Lewis en concert au Triptyque (30 juin 2007)
L'interview de Jeffrey Lewis (septembre 2003)
L'interview de Kevin Coyne et Jeffrey Lewis (9 Fevrier 2004)
L'interview de Interview de Jeffrey Lewis (22 octobre 2004)

En savoir plus :

Le site officiel d'Adam Green

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=