Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Snobs
Karcher  (Autoproduction)  2005

Les Snobs c'est bien. J'aime cet EP.

P.S : On excusera la platitude relative de cette chronique. C'est qu'il est difficile de parler longuement d'un EP qui ne dure en tout et pour tout que 5 minutes. On aurait pu dire bien entendu qu'il se composait de quatre chansons, la pièce maîtresse étant certainement une version alternative de "A pig in my harem", un titre du premier album, éponyme, du groupe, ce qui aurait impliqué que l'on souligne que les trois autres pièces ne duraient qu'une trentaine de secondes chacune; ayant dit cela, il aurait bien fallut parler un peu plus longuement des Snobs, présenter leur univers décalé et extrême, où l'humour le dispute à la noirceur et aux expérimentations sonores de tout crin, du gadget au trait de génie, et le mot "hétéroclite" serait venu à merveille ponctuer cette description, pour peu qu'on le prononce avec une intonation laudative, puis de là s'étendre au statut étrange de ce groupe qui se produit très peu sur scène et ne se distribue que par le net, en toute gratuité, souligner la générosité de la démarche, son adéquation à une certaine idée de la musique indépendante, en jouant peut-être sur les mots, pour lancer avec bonheur et enthousiasme un bon mot sur l'indépendance musicale dont ce disque et cette discographie font preuve; on aurait même adroitement inséré un lien vers le site officiel du duo, où sont librement téléchargeables leurs compositions, avec artwork de circonstance, accumulant les adjectifs reconnaissants avec juste ce qu'il faut de distance pour rester crédible, distance se manifestant peut-être par l'adroite construction d'une interrogation sur le sérieux de l'entreprise, d'ailleurs tout autant destinée à éveiller l'intérêt du lecteur curieux qu'à faire réfléchir l'auditeur critique.Ayant fait cela, cependant, aurait-on vraiment été fidèle à l'esprit auto-dérisoire et même dérisoire tout court qui s'illustre dans la musique de Mad Rabbit et Duck Feeling, les deux frères pseudonymés ? Ne serait-ce pas une habitude malséante de chroniqueur de disque en mal de grandiloquence qui aurait porté à écrire une chronique plus longue à lire que le disque ne l'est à écouter, prétendant dans une scandaleuse inversion de toute logique dicter longuement son opinion à d'autres, pour qu'éventuellement ils se la mettent en bouche plutôt que de les enjoindre, tout simplement, à écouter et se forger eux-mêmes, plus rapidement et plus justement, un avis personnel ? N'est-il pas mieux séant de se souvenir que la chronique ne vaut pas pour elle-même, que malgré le plaisir d'aligner mots et phrases, l'élan jubilatoire de celui qui, effectivement, écrit, le plaisir onaniste du beau-parleur gratte-papier, fut-il internautique, la jouissance narcissique du crieur public qui s'époumone sur la place publique pour dire combien tel disque l'a enchanté, lui, le très-saint lui, n'est-il pas mieux séant donc, de se souvenir que malgré cela c'est du disque qu'il doit s'agir toujours ? Le but n'est-il pas de donner envie à d'autres de l'écouter, de dire comme à quelqu'un qui a confiance en ce qu'on lui dit, qu'il vaut la peine d'écouter ? Le but n'est-il pas, tout gratuit, de faire connaître des artistes, de repousser les limites du cercle, toujours trop étroit, de ceux avec lesquels on partagera leur art ? On excusera donc la pauvreté, l'indigence, même, de cette ligne qui a l'audace outrecuidante de se prétendre chronique de disque ; peut-être y aurait-il eu beaucoup plus à en dire ; mais de la musique, on n'aurait peut-être pas mieux (c'est-à-dire : plus justement) parlé.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Beatniks in the USSR de The Snobs

En savoir plus :

Le site officiel de The Snobs

*Chronique parue initialement sur RockPostMagazine


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-01-26 :
Listen in Bed - Il Est Où Le Bonheur (émission 9)
Blankass - C'est quoi ton nom ?
Alexandre Tharaud - Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano Concertos
Naclia - La légende de Naclia
Pierre Génisson, BBC Concert Orchestra & Keith Lockhart - Swing, a Benny Goodman Story
Theo Hakola - Water is wet
Le Noiseur - Musique de chambre
Cyril Mokaiesh - Paris-Beyrouth
Mr Bosseigne - Theo Lawrence - Le Fil
No One is Innocent - Interview
Tristen - Les identités remarquables

• Edition du 2020-01-19 :
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
GRIO - GRand Impérial Orchestra - Music Is Our Mistress
Nova Twins - Who are the girls ?

• Edition du 2020-01-12 :
Larme Blanche - Demain est mort
Pierre Vassiliu - En Voyages
Livingstone - Turn Bizarre
David Bressat - True Colors
Lina Tur Bonet & Dani Espasa - Bach, Händel : an Imaginary Meeting
Babx - André Minvielle - Thomas de Pourquery - Nougaro
Tiger & the Homertons - Shadow in the dark EP
Petosaure - Le Musc EP
Kvelertak - Splid
Tiste Cool - Caïpiranha
Listen in Bed - My Favourite Things (Mix #8)
 

• Archives :
Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandler - Le rêve et la terre : Debussy - Ginastera
Dirty Bootz - Broken Toy
Nitaï Hershkovits - Lemon the moon
Gottfried von der Goltz - Telemann : Frankfurt Sonatas
Ensemble Gilles Binchois - Voix du Ciel
Listen in Bed - Emily The One (Mix #7)
Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz - Mozart: Youth Symphonies
David Giguère - Constance
François Chaplin, Marcela Roggeri - Années Folles, Crazy Paris !
Chris LeHache - Né !
Super Parquet - Super Parquet
Gemma - EP
Rod Barthet - Ascendant Johnny Cash
Vanessa Benelli Mosell - Maurice Ravel : Concerto in G
Geoffroy Couteau - Brahms : Intégrale de l'oeuvre pour piano seul
John Nelson, Orchestre Philharmonique de Strasbourg - Berlioz La Damnation de Faust
MC Pampille - Sur le banc de touche
Pikku - 5, 3, 2, 1
Camille Bénâtre - Après le Soir
Adam Wood - Hello Again EP
Pleasure Principle - Pleasure Principle
Xavier Roumagnac Eklectik Band - 78 tours
Listen in Bed - Plastic Ono Utero (émission 7)
Dave Liebman - Joe Lovano - Greg Osby - Street Talk : Saxophone Summit
41ème Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2019 - Ben Shemie - Tau - Art Melody - Shht - Los Bitchos - Shortparis - Go Go Machine Orchestra - Megative - Edgar - Sun - Acid Arab - Wunderbar - Mush - Yin Yin - San Salvador
Molto Morbidi - I Don't Know What I'm Doing EP
Sun - Brutal Pop EP
My Imaginary Loves - Aside
Midnight Colors - Midnight Colors
Marcel et son orchestre - Hits Hits Hits Hourra
- les derniers albums (5891)
- les derniers articles (141)
- les derniers concerts (2321)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1085)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=