Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Emergenza 2006
Via Luna - Achillea - Le Mélange - Fashion Connerie - Boulevard des aires - Space Loyd - Bref - Dyson - Aden  (Toulouse)  5 mai 2006

Depuis quelques mois déjà, j'entends, non pas des voix, mais des choses plus ou moins positives sur le Festival Emergenza. Je commence donc par me renseigner, j'en parle autour de moi, je vais sur leur site… Je suis quelque peu sceptique quant aux réelles motivations de cet organisateur.

Le but du jeu ? Sélectionner des groupes locaux, inconnus, les faire se rencontrer sur une grande scène locale et faire venir leurs potes et quelques curieux pour globalement 10 € afin qu'ils viennent voter et faire gagner leurs chouchous.

Ainsi, tout le monde est content ; les groupes gagnent des peaux pour la batterie, des sets de cordes pour les gratteux, papa-maman ont pu prendre des photos de leur rejetons sur une grande scène et l'organisateur est content de remplir une salle grâce à des groupes "amateurs". Je décide cependant de me rendre sur place et de me faire une idée autre que cet a priori vraiment négatif.

Ce soir, une des 6 demi-finales de la région Toulousaine avec 8 groupes au programme. Oui, oui j'ai bien dit 8 ! Via Luna, Achillea, le Mélange, Fashion Connerie, Boulevard des aires, Space Loyd, Bref, Dyson et Aden.

Tous les styles sont mélangés : du métal progressif, du rock, de la pop, du funk et la chanson française.

Je rate les deux premiers mais bon. J'arrive frais pimpant pour écouter le métal progressif de Dyson.

Première surprise, le niveau global est plus que correct. Evidemment, je ne m'attendais pas à écouter du Metallica mais quand même, les compos sont bien construites et les amis venus pour eux sont à bloc !

26 minutes chrono après le début du concert, le chauffeur de salle déboule sur scène, les félicite et demande à tout le petit monde amassé devant de voter à main levée. On compte rapidement les mimines pendant que le staff technique s'affère derrière pour installer les suivants…

Et on enchaîne ainsi les 8 groupes jusqu'à minuit, heure du verdict final. Le gagnant, vous ne le connaissez sûrement pas encore.

Mais vue la prestation qu'ils nous ont offerte pendant près de 25 minutes, on devrait retrouver Via Luna d'ici peu pour des concerts plus conséquents…

 

Pour finir, une surprise est offerte à l'assemblée. The Versus, groupe français de rock tirant vers l'indus est venu faire un concert promotionnel à l'occasion de leur sortie d'album.

Un concert intéressant même si le public n'a pas eu l'air d'accrocher des masses…

Honnêtement, j'ai passé une très bonne soirée. J'ai été étonné par le professionnalisme des groupes et surtout de l'organisation qui a été irréprochable ! En effet, les groupes ont eu droit à une grande scène, avec des ingénieurs son et lumière, à sa demi-heure de gloire !

Un grand bravo à Emergenza pour leur accueil et leur sérieux. Je comprends maintenant comment ils ont pu se développer autant en Europe et dans le monde.

En effet Emergenza, pour parler chiffre, c'est le cumul de quelques 40 000 groupes dans 450 salles devant près d'un million de spectateurs !

Si vous cherchez de nouveaux talents, de petites curiosités, n'hésitez pas à passer une soirée dans une des villes résidentes, ce n'est au final pas si cher en considérant qu'il y a quand même 8 groupes "amateurs" plus un groupe pro.

Au fait, les autres demi-finales se jouent la semaine prochaine et la finale toulousaine qui se déroule le 16 juin se promet d'être belle ! En attendant Paris…

Musicalement

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Soyons bref de Eric Toulis

En savoir plus :

Le site officiel de Emergenza

Crédits Photos :ManuD (plus de photos sur Taste of indie )


ManuD         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=