Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Spinto Band
La Maroquinerie  (Paris)  27 avril 2006

Ce premier concert parisien des Spinto Band a déplacé les foules ce soir à la Maroquinerie.

Pourtant, il fallait avoir les nerfs bien accrochés pour se colleter la première partie : Montgomery.

Ces français cultivent un art assez spécial de la digression.

Certains titres sonnent carrément hardcore, voire très méchant, pour ensuite enchaîner avec du M "Leader Price" et des paroles affligeantes mais second degré of course.

Je n'ai rien contre ces jeunes gens, mais cette première partie m'a semblé durer une éternité.

Je n'étais visiblement pas le seul à être dubitatif, car les mines du premier rang étaient crispées et les applaudissements sonnaient "juste pour la forme".

Malgré tout, personne ne bronchait et n'osait s'éclipser au bar, de peur de se retrouver reléguer au fond pour la performance du Spinto Band.

Une fois que les jeunes américains ont débarqué sur scène, on n'a pas regretté notre pénitence.

Cheveux mi-longs filandreux, visages poupons, quelques stigmates d'une acné juvénile pour certains.

Mention spéciale pour le batteur avec un magnifique duvet, et au clavier avec son superbe T-Shirt Dreamcast.

Ne pas se fier à leur look d'ados débarqués du brevet des collèges, car en dépit de leur jeunesse, The Spinto Band étonne par sa maturité et sa maîtrise scénique.

 

Même une cheville tordue n'empêchera pas le bassiste de bastonner ses rythmiques impeccables.

Les compositions de leur album s'enchaînent avec aisance et brio. On retiendra les versions vitaminées de "Trust vs Mistrust" , ainsi que de "So kind Tracy".

 

Le public en redemande, mais il faut être indulgent, ces jeunes hommes ne disposent que d'un album sous le coude.

Une prestation réjouissante et autrement plus excitante que leurs collègues "on-s'est-fait-signer-grâce-à-internet", Les Clap Your Hands Say Yeah. Exit les concerts mous du genou et les charismes de flanby. Place à l'enthousiasme juvénile des gandins de The Spinto Band !!!!

On a hâte de revoir sur nos terres les prestations passionnées de ces nouveaux trublions américains qui déménagent.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Nice and Nicely done de The Spinto Band
La chronique de l'album Cool Cocoon de The Spinto Band
The Spinto Band en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
The Spinto Band en concert au Festival Les Inrocks 2006
L'interview de The Spinto Band (27 avril 2006)
La conférence de presse de The Spinto Band (13 août 2006)

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Feur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=