Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cavalières
Théâtre de la Colline  (Paris)  mars 2024

Spectacle conçu et mis en scène par Isabelle Lafon et écrit et joué par Sarah Brannens, Karyll Elgrichi, Johanna Korthals Altes, Isabelle Lafon

En quelques années, Isabelle Lafon a marqué son territoire théâtral.

Ses propositions s'enchaînent. Elle a travaillé sur le journal de Virginia Woolf, sur Marguerite Duras, sur Bérénice de Racine...

A chaque fois, elle parvient à tirer quelque chose de fort et de nouveau de textes pourtant très connus. Guidée par la passion de comprendre et de faire comprendre, elle découpe, elle décortique, discute avec ses comédiennes et comédiens pour que sortent des vérités inattendues et pourtant, finalement, évidentes.

Ce chemin difficile, dignes des plus grand(e)s, vers l'évidence est la marque d'Isabelle Lafon. Avec son dernier spectacle au théâtre de la Colline, "Je pars sans moi", sous la houlette de Gaëtan de Clérambault et de Fernand Deligny, elle prenait la main du spectateur qui le voulait bien - et il constituait la majorité du public - pour qu'il puisse découvrir la beauté cachée derrière la dite folie.

Avec "Cavalières", elle emmène encore plus loin ceux qui veulent la suivre encore une fois dans un de ses parcours dont elle a le secret.

Tout commence dans le noir. Puis apparaît du fond de la scène une ouverture lumineuse qui dessine un chemin lui aussi lumineux vers l'avant du plateau. Quatre formes en sortent qui s'alignent au bord de la scène. Quatre femmes mousquetaires avec Isabelle Lafon en porte-parole du groupe. Ce qu'elle dit ce sont les règles de ce "stand-up chevalin" puisque le cheval va être roi dans ce monde singulier.

Isabelle raconte comment tout a commencé pour former ce quatuor.

Ici, elle est une entraîneure de courses de trot qui hérite d'un grand appartement et qui veut le partager avec trois autres femmes qui devront accepter trois conditions pour être les heureuses élues : avoir un rapport avec le cheval, accepter de correspondre par courrier avec les trois autres et aider Isabelle à s'occuper de Madeleine, la petite fille handicapée qu'elle a adoptée.

Entre l'imaginaire et le prosaïque, l'anecdote de champ de courses et la citation, il y aura des propos écrits et prévus mais aussi des moments libres, des ruades surgissant sans qu'on s'y attende et qui provoquent des cascades d'événements nourrissants le vécu intime du quatuor.

On se laisse entraîner, au sens figuré comme au sens propre, par ses quatre femmes complices, par leur allant, leur envie de jouer ensemble. Il y a Johanna Korthals Altes, l'habituelle partenaire d'Isabelle, Karyll Elgrichi, déjà présente en 2018 dans "Une Mouette" montée par Isabelle Lafon, , et Sarah Brannens, qui, sauf erreur, fait ses débuts dans la troupe.

On n'oubliera pas l'importance du seul homme de l'équipe : Laurent Schneegans, maître des lumières, dont il use avec parcimonie, provoquant à son tour des incidents ou surlignant des effets travaillés.

C'est peut-être encore un peu tôt pour l'affirmer, mais Isabelle Lafon, dans ses aventures sans tremplin, son sérieux qui se craquèle à la moindre envolée humoristique, rappelle parfois une autre habituée de La Colline, Emma Dante. A l'image de la créatrice transalpine, Isabelle Lafon s'appuie sur la ferveur de son public pour se permettre des audaces amicales, comme de s'autoriser pour "Cavalières" une fin ouverte, une fin sans fin qu'on rêve hypothétiquement être le début de son prochain spectacle à venir...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 juin 2024 : Culture en danger ?
- 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent
- 02 juin 2024 : En attendant l'été
- 26 mai 2024 : On prépare le summer brain
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=