Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Lords of Altamont - Jetsex
La Maroquinerie  (Paris)  26 juin 2006

Pendant le mondial de football les salles de spectacles sont semble-t-il moins fréquentées.C'est le premier constat que l'on peut faire en ce début de soirée au cours de laquelle se produiront les Lords of Altamont et en première partie, Jetsex.

Jetsex est un groupe français, qui fait du bruit (au niveau décibels en tout cas), qui joue les gros bras et crache de la bière sur le public.

Le public, lui, ça le fait marrer.

De toute façon il fait hyper chaud alors ce n'est pas bien grave, une odeur de plus ou de moins, un peu plus ou un peu moins poisseux, du moment qu'on rigole…

Les plaisanteries les plus courtes étant néanmoins toujours les meilleures, c'en est bientôt fini de Jetsex !

Place aux Lords of Altamont et leur tatouages en tournée de promotion de leur album Lords have mercy.

Pas tombés de la dernière pluie, les 5 gaillards débarquent sur scène sereins et souriants. Après tout dans Hell's Angels il y a le mot "ange" non ?

Dès son arrivé le batteur monte sur la batterie pour saluer la foule, sympathique attention, car ensuite, dans le bruit et la fureur il sera bien difficile de revoir ce garçon tout de noir vêtu, casquette de cuir comprise (oui, on dirait un peu un Village People mais chut, ça risquerait de le vexer, et il est quand même assez costaud voyez vous …) sauf lors de quelques unes de ses autres incartades en devant de scène quand il viendra saluer et accessoirement exploser un de ses fûts tel une chèvre sacrifiée sur l'hôtel de la musique rock.

Car explosion est le mot juste avec ces fous furieux !

Les Lords ce sont 2 guitaristes, 1 bassiste et 1 batteur qui chacun donne le maximum … mais c'est surtout un chanteur claviériste qui bouge tellement qu'il fait passer ses collègues pour des grabataires !

Les Lords of Altamont sont au rock ce que Jon Spencer est au blues ! Tout à la fois caricaturaux, inventifs, incisifs et imprévisibles ! C'est un régal pour les yeux autant que pour les oreilles (si toutefois vous réussissez à éviter l'acouphène avant la fin du concert).

Le superbe et imposant Farfisa rouge Ferrari de Jake Cavaliere devient entre ses mains un jouet d'enfant.

Secoué, soulevé, jeté en pâture au public qui en profite pour composer un solo a 20 mains, remué en tout sens comme un punching ball et escaladé par le chanteur qui se roule dessus, et le piétine, le clavier mythique s'en sort toujours dignement et son rouge vif est la seule touche de couleur de toute la scène avec la batterie de Thomas Sullivan.

Couverts de tatouages, les bras de Jake dégoulinent rapidement de sueur et tel un dément possédé par sa musique, il court, saute, hurle et chante de plus belle …

"Jesus is my boss" est écrit sur sa veste aux multiples patchs.

Ces rois du rock n' roll n'ont sûrement besoin d'aucun dieu pour se faire entendre et soulever les foules comme un seul homme au son de leurs entêtantes et endiablées chansons, à la croisée des chemins des Cramps et d'Elvis, de Jon Spencer Blues Explosion et de Sisters of Mercy… rencontre de genres improbable, surprise garantie et authenticité certifiée pure rock !

A ne pas manquer en live ! Encore plus impressionnant que sur disque.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Lords have mercy de The Lords of Altamont
La chronique de l'album To hell with the Lords de The Lords of Altamont
The Lords of Altamont en concert à L'Escapade (28 juin 2006)
L'interview de The Lords of Altamont (28 juin 2006)
Jetsex en concert au Festival Fury Fest 2004 (samedi)

En savoir plus :

Le site officiel de The Lords of Altamont

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=