Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Weepies
Say I am you  (Nettwerk / PIAS)  juin 2006

"Pop innocente et enjouée".

Difficile de résumer autrement la musique de The Weepies, déjà en soi tout un programme, et ses mélodies bronzées comme la plage de Californie d'où ils viennent. Où ils habitent en tout cas, car, pour sûr, l'exportation de Say I am you s'avèrera difficile au pays du CPE et des manifs.

En fouinant sur leur Myspace, le surfeur médusé constatera la présence de Sarah Mclachlan dans leurs amis. Faute de goût ou musique strictly made for americans ? Personne ne sait…

La critique est facile, autant la défendre. Et dire que Say I am you se compose exclusivement de musiques en mode majeur, soit le mode honni par tous les dépressifs de la planète, de Thom Yorke à Lou Reed. Une manière de dire que "Take it from me", chanson d'ouverture, laisse perplexe par sa mièvrerie et son chant " je chante dans un micro trafiqué" - et puis les violons rentrent en scène à 1.30 - nous sommes tous heureux dans ce pays magnifique-heureusement que notre patrie est là- mais il y a des injustices c'est dur, attention c'est à toi pour ton solo de guitare à deux notes .

Une insouciance à bord de falaise, prête à tomber dans le précipice du vide artistique. Qui se prolonge sur "Gotta have you", bluette pour adolescente tournant ses cheveux sur son lit rose avec la couette Bon Jovi achetée au concert avec papa la veille. Ces gens existent, conseillons leur cet album, comme un éveil musical ou une mauvaise drogue dont il faudra sortir un jour.

Guitares acoustiques bien réelles ("World spins madly on"), et sentiment bien tranchés, la suite de l'album n'est qu'un couloir exsangue conduisant au bonheur très "American Beauty" dans le style, avec ses pavillons et ses compilations de Simon et Garfunkel.

Un instant d'espoir sur "Suicide blonde" . Un peu de piment avec ses guitares en reverb' et l'entremêlement des voix de Deb Talan et Steve Tannen qui pourrait presque rappeler Chris Rea si l'on fermait les yeux. Et puis le réveil avec "Painting by Chagall", le retour à l'americana sirupeuse et ses violons roses comme les fesses botoxées des grands-mères californiennes. L'orgue hammond de "Love doesn't last too long", lucide pour le coup, n'y changera rien ; The Weepies est posé sur une branche cassée.

A écouter en prenant du valium ou toute substance entravant la perception de la réalité. Mauvaise foi, subjectivité ? Exactement.

 

En savoir plus :

Le site officiel de The Weepies


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2021-05-09 :
Listen in Bed - Vous écoutez quoi, en travaillant ? (Avec Flavien Girard, Guillaume Long et Francis Bourganel) (Saison 2 EMISSION 10)
Hae-Sun Kang - Électron libre
Orkester Nord - Martin Wåhlberg - Augustin Pfleger : The life and passion of the Christ
Ceylon - Le Grand Secret Des Oiseaux De Sable
Weezer - Van Weezer
Rover - Eiskeller
Captain Obvious - Let's Do Porn
Valerie June - The Moon and Stars : Prescriptions for Dreamers
Lady Arlette - Autobiographie Pirate EP
Tremor Ama - Beneath
Françoiz Breut - Flux Flou de la Foule
Intraveineuse - Chronicles of an Inevitable Outcome EP

• Edition du 2021-05-02 :
Veik - Surrounding Structures
Thierry Peala & Verioca Lherm - A Tania Maria Journey
Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery - Drôles de Dames
Jac Berrocal & Riverdog - Fallen Chrome
Maxwell Farrington & Le SuperHomard - Once
Davy Sicard - Bal Kabar
Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra - Nikolaï Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op.29
Hilary Hahn - Paris : Chausson, Prokofiev, Rautavaara
We Hate You Please Die - Can't wait to be fine
FauxX - StatistiC Ego
Rover - Interview
La Mare Aux Grenouilles #26 - Talk Show Culturel
Listen in Bed - Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard) (Saison 2 EMISSION 9)
 

• Archives :
Edward Barrow - Niki Demiller - Blessings - La reine garçon - Pharaon de Winter - Ni Vus Ni Connus
Hans Rott - Orchestral Works
Phlip Glass - Piano Sonata by Maki Namekawa
Steam Powered Giraffe - Fart Patrol
Liquid Bear - Heavy Grounds EP
Sophie Dervaux - Impressions
Listen in Bed - EAT (Saison 2 MIX 20)
La Mare Aux Grenouilles #25 - Talk Show Culturel
Les Marteaux Pikettes - Racine carrée de vos utopies
Slim Paul - Good for you
Requin chagrin - Bye bye baby
Ballaké Sissoko - Djourou
The Apartments - A Life Full of Farewells
Marie-Andrée Joerger - Bach en Miroir
Peter Heise - Drot og marsk
Listen in Bed - Detectorists (Saison 2 MIX 19)
La Mare Aux Grenouilles - Culture & COVID - Talk Show Culturel
Hanna & Kerttu - Texas - A Certain Ratio - Johnny Mafia - Chevalrex & Thousand - Ni Vus Ni Connus
Listen in Bed - Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard) (Saison 2 EMISSION 8)
Duo Fines Lames - InTime Brubeck
Paddy Sherlock - Dusk
Sarah Vaughan - Live at the Berlin Philharmonie 1969
João Selva - Navegar
Listen in Bed - Courtesy of Geoff Barrow: Unsung Heroes (Saison 2 MIX 18)
La Mare Aux Grenouilles #24 - Talk Show Culturel
Sourdure - De mòrt viva
Tristan Mélia - Mistake Romance
Stefano Di Battista - Morricone Stories
Ô Lake - Luwten - Corentin Ollivier - Ghern - Old Caltone - Ni Vus Ni Connus
Olivier Rocabois - Olivier Rocabois Goes Too far
- les derniers albums (6428)
- les derniers articles (211)
- les derniers concerts (2326)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1102)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=