Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Weepies
Say I am you  (Nettwerk / PIAS)  juin 2006

"Pop innocente et enjouée".

Difficile de résumer autrement la musique de The Weepies, déjà en soi tout un programme, et ses mélodies bronzées comme la plage de Californie d'où ils viennent. Où ils habitent en tout cas, car, pour sûr, l'exportation de Say I am you s'avèrera difficile au pays du CPE et des manifs.

En fouinant sur leur Myspace, le surfeur médusé constatera la présence de Sarah Mclachlan dans leurs amis. Faute de goût ou musique strictly made for americans ? Personne ne sait…

La critique est facile, autant la défendre. Et dire que Say I am you se compose exclusivement de musiques en mode majeur, soit le mode honni par tous les dépressifs de la planète, de Thom Yorke à Lou Reed. Une manière de dire que "Take it from me", chanson d'ouverture, laisse perplexe par sa mièvrerie et son chant " je chante dans un micro trafiqué" - et puis les violons rentrent en scène à 1.30 - nous sommes tous heureux dans ce pays magnifique-heureusement que notre patrie est là- mais il y a des injustices c'est dur, attention c'est à toi pour ton solo de guitare à deux notes .

Une insouciance à bord de falaise, prête à tomber dans le précipice du vide artistique. Qui se prolonge sur "Gotta have you", bluette pour adolescente tournant ses cheveux sur son lit rose avec la couette Bon Jovi achetée au concert avec papa la veille. Ces gens existent, conseillons leur cet album, comme un éveil musical ou une mauvaise drogue dont il faudra sortir un jour.

Guitares acoustiques bien réelles ("World spins madly on"), et sentiment bien tranchés, la suite de l'album n'est qu'un couloir exsangue conduisant au bonheur très "American Beauty" dans le style, avec ses pavillons et ses compilations de Simon et Garfunkel.

Un instant d'espoir sur "Suicide blonde" . Un peu de piment avec ses guitares en reverb' et l'entremêlement des voix de Deb Talan et Steve Tannen qui pourrait presque rappeler Chris Rea si l'on fermait les yeux. Et puis le réveil avec "Painting by Chagall", le retour à l'americana sirupeuse et ses violons roses comme les fesses botoxées des grands-mères californiennes. L'orgue hammond de "Love doesn't last too long", lucide pour le coup, n'y changera rien ; The Weepies est posé sur une branche cassée.

A écouter en prenant du valium ou toute substance entravant la perception de la réalité. Mauvaise foi, subjectivité ? Exactement.

 

En savoir plus :

Le site officiel de The Weepies


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=