Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Los Angeles 1955-1985 : Naissance d'une capitale artistique
Centre Pompidou  (Paris)  Du 8 mars au 17 juillet 2006

Agencée selon un parcours urbain de ville américaine, murs blancs, cloisons partielles en verre ouvrant sur d'autres salles et ouvertures sur le ciel et les toits de Paris, l'exposition "Los Angeles 1955-1985 : Naissance d'une capitale artistique" nous invite à suivre les méandres foisonnants de la création artistique à Los Angeles en suivant un parcours chronologique.

Los Angeles, la mégapole tentaculaire de l'Ouest des Etats Unis, constituée d'un mosaïque de communautés, ville du merveilleux Disneyland et berceau du glamoureux Hollywood est devenue, en trente ans, le creuset de l'art américain contemporain et une scène artistique internationale toujours vivace.

Une large sélection de peintures, sculptures, installations, photographies, films et vidéos témoignent de ce bouillonnement artistique qui affecte surtout les arts plastiques.

Alors même qu'on leur opposait des critiques tenant au manque de fondements théoriques et à son mauvais goût, le recul et l'analyse attestent de ce que les artistes de Los Angeles, dont la personnalité est pour le moins hors du commun, souvent psychotique, ont élaboré un art essentiellement conceptuel sous des apparences débridées et hautes en couleurs.


Ce qui implique d'une part, le rejet de toutes les formes classiques, à l'image de la composition explicite de Richard Jackson, dans laquelle la peinture est étalée hors des toiles montrées face contre le mur, ou les assemblages de David Hammons ou ls installations narratives d'Edward Kienholz laissant une large part à l'interprétation.

 

 

 

 

 

La finalité est de privilégier les oeuvres qui interpellent par tous les moyens possibles, du spectaculaire au provocateur, du revendicatif au subversif et d'autre part initie une profonde réflexion sur le sens de l'art.

 

Considérant l'art comme lieu de communication et de rencontre, ils prônent un art expérimental qui remet en cause la notion même d'œuvre d'art et de son statut quand que celle-ci est issue d'une performance éphémère, réalisée avec des objets divers comme ceux de Mike Kelley ou les constructions en blocs de glace d'Allan Kaprow, ne conserve aucune réalité physique.

Il en est de même des installations à géométrie variable ou des expositions collectives réunissant des œuvres de plusieurs artistes.

Fortement impactée par la mouvance Beat, férue d'expérimentations sensorielles, et le Pop Art (le ketchup Heinz fait la nique à la soupe Campbell de Warhol) qui peut confluer vers l'art conceptuel (avec la vitrine d'assiettes du All's Café d'Allen Rupperberg , les artistes explorent tous les possibles.

 

 

 

 

 

 

Et si on parle de la scène artistique de Los Angeles, celle-ci est loin d'être uniforme.

A l'exubérance excentrique répond le minimalisme conceptuel avec le mouvement Light and space ou les oeuvres de Craig Haufman et John Mc Cracken

De nombreux courants artistiques naissent à partir de trois sources d'inspiration, le pop art, le surréalisme et l'art conceptuel, dont la symbiose ou la déclinaison passent souvent par l'exploration et la performance.

L'art conceptuel des photo-montages de John Baldessari, le surréalisme de Joe Goode ("Bouteille de lait") et d'Edward Ruscha ("En colère parce que c'est du plastique pas du lait" et "The back of Hollywood")

L'hyperréalisme avec le "Mike's Pool Hall" de Michael Mc Millen et les "100 bottes dans leur squatt" d'Eleanor Antin.

Deux tendances se dégagent : l'art engagé comme arme de subversion et de revendication et l'art médium permettant la transcendance individuelle.


Subversion et engagement notamment avec les mouvements des minorités qu'il s'agisse des femmes avec le féminisme initié par Judy Chicago et Miriam Schapiro ou les artistes chicanos du groupe ASCO.

 

La contre culture avec "Painting with a chattering man" de Jonathan Borofsky ou "Comment fonctionne une table" de Charles Ray;

Et la peinture n'est pas morte avec les toiles de Lari Pittman ("The new republic" et "An american place").

Bien évidemment, l'exposition se clôt sur la diffusion de trois films expérimentaux dont l'un très étrange "L'inauguration du dôme du plaisir" de Kenneth Anger sur la thématique de l'occultisme.

 

 

 

 

L'exposition est riche et le visiteur n epeut rester passif ou indifférent devant les oeuvres exposées qui atteignent finalement leur but.

Et de ce point de vue, cette exposition est une belle réussite.

 

Crédits photos : Thomy Keat (plus de photos sur La galerie )
avec l'aimable autorisation du Centre Pompidou.


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-20 :
Sarah Moon - PasséPrésent - Musée d'At Moderne de Paris
 

• Archives :
Arts et Beaux-Arts - # 1 à 11 
Histoire de l'Art - Les Grands Maîtres de la peinture -
Art outsider, street art et performing art -  
Harper's Bazaar - Premier magazine de mode - Musée des Arts Décoratifs
Turner - Peintures et aquarelles - Collections de la Tate - Musée Jacquemart-André
Les Collections permanentes du Musée Cernushi -
Christan Louboutin – L'Exhibition[niste] - Palais de la Porte Dorée
Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée - Atelier des Lumières
Cézanne et les Maîtres - Rêve d'Italie - Musée Marmottan-Monet
Yves Klein, l'infini bleu - Atelier des Lumières
Otto Freundlich - La révélation de l'abstraction - Musée de Montmartre
Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain - Musée de la Vie romantique
Les Contes étranges de N.H. Jacobsen - Musée Bourdelle
Frapper le fer - Musée du Quai Branly
Sculptures Infinies des collections de moulages à l’ère digitale - Beaux-Arts de Paris
Marche et démarche - Une histoire de la chaussure - Musée des Arts Décoratifs
Helena Rubinstein - La collection de Madame - Musée du Quai Branly
Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine - Petit Palais
Hans Hartung - La fabrique du geste - Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
Kiki Smith - Monnaie de Paris
Greco - Grand Palais
Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme napolitaine - Petit Palais
Le rêveur de la forêt - Musée Zadkine
Collection Weisman & Michel : Fin de siècle - Belle Epoque (1880-1916) - Musée de Montmartre
Picasso - Tableaux magiques - Musée national Picasso
Toulouse-Lautrec - Résolument moderne - Grand Palais
Vampires - De Dracula à Buffy - Cinémathèque française
Moderne Maharajah, un mécène des années 1930 - Musée des Arts Décoratifs
Balzac & Grandville - Une fantaisie mordante - Maison de Balzac
Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs - Musée Maillol
- les derniers articles (2)
- les derniers expo (3)
- les derniers expos (1034)
- les derniers films (3)
- les derniers interviews (33)
- les derniers livres (3)
- les derniers selection_concerts (1)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=