Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des 3 éléphants 2006
Maceo Parker - Bauchklang - Archive - Jehro - Sharon Jones - Rocé - Hyperclean - La Caution - Montgomery  (Lassay les Chateaux (Mayenne))  28 et 29 juillet 2006

Le festival de Lassay les Châteaux, en Mayenne, à quelques encablures de l'Orne, en plein ouest rural offre dans le milieu de l'été l'une des programmation les plus pointues et les plus alléchantes de l'été festivalier français.

Ayant trouvé depuis 9 ans la bonne mesure entre tête d'affiches fédératrices et magnétiques et groupes pointus drainant un public spécifique connaisseur et ouvert, le festival des Trois Eléphants ne s'offre pas de barrières musicales entre pop, hip-hop, funk ou rock.

Le public, en grande partie est à cette image. Qui vient, même de loin, pour un festival aussi diversifiée qui s'étend jusqu'au bout de la nuit pour autre chose que s'alcooliser, a nécessairement bon esprit ; c'est ce que visiblement veulent promouvoir les organisateurs.

Et c'est ce qu'ils ont indéniablement réussi.

Question programmation, le festival n'a donc rien a enlever à ses aînés, et la neuvième édition, antichambre d'un dixième anniversaire qui s'annonce croustillant le prouve véritablement. Un plateau très relevé avec de multiples directions, des surprises, des confirmations, et surtout, une bonne humeur communicative et une ambiance potache, avec les brigades roses arrosant les pollueurs.

Le site des 3 éléphants est coloré et très agréable, et cette division entre la grande scène et le chapiteau plus intimiste, ou l'on peut communier plus facilement avec les artistes est bien gérée, tout comme la présence d'une scène découverte.

S'il ne devait rester que deux concerts qui ont chavirés le public et qui restent dans les images positives de ce festival, il s'agirait de la performance classieuse de Maceo Parker sur la grande Scène , impressionnant de classe de maîtrise et de jeunesse, et le combo autrichien Bauchklang.

C'est certainement Bauchklang qui a retourné tous les festivaliers dans un happening vocal total : cinq musiciens vocaux usant de la beat box et des cordes vocales pour présenter un groove imparable, impeccable et implacable qui mousse comme une bière fraîche, c'est un bonheur à voir, sur scène, ne serait-ce que pour la performance et le plaisir des oreilles.

En ce qui concerne Maceo Parker, que dire ? Un show réglé, à l'américaine, rien qui dépasse, mais qu'est-ce qui devrait dépasser… Le simple fait de porter son anche à ses lèvres est déjà en soi groovissime. La magie et la maîtrise d'un groupe impeccable qui électrise toujours autant, générations après générations.

De même d'ailleurs pour la diva soul Sharon Jones, impeccable elle aussi dans un show sous chapiteau intimiste, qui a donné du plaisir au public en montrant qu'à Augusta, il n'y avait pas que James Brown.

La soul sister délivre un groove séminal, sans surprise et daté, mais c'est ça qui est bon.

Avec elle le son de la Motown ne s'est pas envolé dans des contrats véreux, il existe lourd et mastoc, sur une scène et en vie… Plus en vie en tout cas que les concerts décevants, qui ne représentait, fort heureusement, qu'une infime minorité.

Parmi elle, Jehro, qui détonait vraiment dans la programmation en offrant un folk mâtiné de blues rebattu, dans un show sans relief.

De même, et c'est sans doute le plus triste, Archive, passé en quelques minutes de présence scénique aux yeux des plus anciens de mythe électronique en marche à un groupe de pop anglaise infatué. Passons.

Il y avait trop de bonne musique ce week-end pour passer du temps sur des – petites - déceptions spécifiques peut être au simple fait que le sympathique tâcheron qui vous livre ces lignes ne supporte pas de près ou de loin la pop anglaise lorsque celle-ci se prend pour la neuvième merveille du monde à côté de laquelle un solo de Coltrane ressemblerait à un crachouillis daubesque pour radio adolescente à vocation prosélyte... Et il se trouve qu'il en est de même pour un songwriting un peu aseptisé et convenu.

Ce qui n'est pas le cas bien sur de l'invité de Dernière minute ROCé, perle française d'un hip-hop ciselé, intelligent et réfléchit qui rappelle de grandes heures - il y en eu quelques une - du rap français avec Fabe et la Scred Connection , tout comme La Caution.

Ces deux entités sont à suivre, elles nous permettent de croire qu'un jour le rap français aura un avenir.

Parmi les bonnes surprises, le groupe Hyperclean, acteur d'un rock déjanté et dérisoire avec une assise musicale efficace et des paroles vraiment géniale a soulevé l'enthousiasme des foules.

Ce groupe partage avec Montgomerry autre invité du festival un goût consommé pour le kitsch acidulé et un poil cynique qu'il partagent avec leurs influences, derrière lesquels on voit poindre Oui-Oui ou un Katerine, figure évidemment tutélaire qui a marqué d'une pierre blanche sa livraison du festival, enjouée, festive et joyeusement rock and roll.

Katerine, c'est ce qui se fait de mieux actuellement sur scène en France. A égalité avec Dionysos. Et si les deux se tirent la bourre de festival en festival, ce n'est que pour le bonheur du public…

Seront-ils un jour égalés par Hyperclean ?

Hyperclean est un groupe à voir sur scène, même si l'album est très bon : le chanteur est une pile électrique, le batteur est l'enfant caché de Gonzo, du Muppet Show et de Polnareff et l'ensemble du groupe offre une pop débridée qui fait plaisir, marrer et bouger les pieds, inutile de rayer les mentions disponibles…

Les 3 éléphants, c'est un bon festival et du gros son - avec du poil autour dit la pub, avec une finesse toute mayennaise - alors vivement l'année prochaine pour les 10 ans. Ca s'annonce fort !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Maceo Parker en concert au Plan (jeudi 3 décembre 2009)
Maceo Parker en concert à Oeno Music Festival #2 (édition 2015)
La chronique de l'album Noise de Archive
La chronique de l'album Lights de Archive
La chronique de l'album Controlling Crowds de Archive
La chronique de l'album With us until you're dead de Archive
La chronique de l'album Restriction de Archive
Archive en concert à l'Ancienne Belgique (6 octobre 2006)
Archive en concert au Festival Europavox 2007
Archive en concert au Nouveau Casino (2 avril 2009)
Archive en concert au Fil (mercredi 27 janvier 2010)
Archive en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Archive en concert au Grand Rex (lundi 4 avril 2011)
Archive en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
Archive en concert au Grand'place (samedi 9 juillet 2011)
Archive en concert au Festival Rock en Seine 2011 (dimanche 28 août 2011)
Archive en concert au Zénith (vendredi 16 novembre 2012)
Archive en concert au Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - vendredi 12 avril
Archive en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Vendredi
Jehro en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
Sharon Jones en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (dimanche)
Sharon Jones en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Rocé en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mardi 13)
Rocé en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 30 juillet 2010)
Rocé en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - samedi
La chronique de l'album eponyme de Hyperclean
Hyperclean en concert à La Maroquinerie (13 avril 2006)
La chronique de l'album eponyme de Montgomery
La chronique de l'album Stromboli de Montgomery
Montgomery en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (dimanche)
Montgomery en concert à La Maroquinerie (15 mars 2007)
Montgomery en concert à Glazart (21 mai 2009)
Montgomery en concert au Grand Mix (vendredi 27 novembre 2009)
Montgomery en concert à La Malterie (1 février 2011)
L'interview de Montgomery (21 mai 2009)

Crédits photos : Aurélie Bellin et Franpi Barriaud (plus de photos sur Taste of indie)


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 12 juillet 2020 : Un air d'été
- 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances
- La Mare Aux Grenouilles #05
- 28 juin 2020 : Nouvelle Vague ?
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=